En 1 clic Votre profil Nous contacter
Remonter en haut de page

Les belvédères

Mise à jour le 02/08/2019
J'aime

Des étangs de la Haute-Somme à l’estuaire du fleuve, les belvédères aménagés par le Conseil départemental ont tous un point commun : la découverte du fleuve, de la Vallée de Somme et de son environnement : l’histoire, la nature, le patrimoine, les paysages, les hommes et les femmes qui habitent et ont habité le territoire depuis la Préhistoire, y compris des personnages célébères comme Jules Verne, Blaise Cendrars, Alfred Manessier…
30 lieux sont aujourd’hui aménagés au fil de l’eau ou sur les plus beaux panoramas de la vallée. Un projet salué par les Victoires du paysage 2016
 avec l’attribution du prix Spécial Territoire.

Du haut des belvédères, le promeneur voit aussi s’étendre sous ses yeux la Véloroute Vallée de Somme, les Maisons de la Vallée. Autant d’invitations à se déplacer à pied, à vélo le long de la Somme pour mieux en percevoir tous les atouts.

Carte touristique de la véloroute de la Somme

30 belvédères à découvrir sur les hauteurs de la vallée

Escapades en Somme

Situé au cœur du Jardin d’archéologique de Saint-Acheul à Amiens, site classé aux Monuments historiques, au premier étage de la tour d’observation, le belvédère surplombe la ville d’Amiens et explique le rôle du fleuve dans la formation du paysage amiénois. Il présente les différents espaces verts de la ville et l’histoire du quartier Saint-Acheul, dont l’exploitation des gravières au XIXe siècle entraîna la mise au jour d’environ 20 000 silex préhistoriques.
L’accès au belvédère se fait sur demande (1€), accompagné d’un guide, auprès de l’accueil du Jardin d’archéologique. Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h (hors fermeture annuelle durant les vacances scolaires de Noël).

Sur le domaine d’Éclusier-Vaux, propriété du Conseil départemental, la table d’interprétation, située devant l’anguillère, apporte quelques explications sur le fonctionnement de l’anguillère, sur le cycle de vie de l’anguille européenne, sur sa présence dans les marais de la Somme et sur les actions menées pour préserver cette espèce menacée d’extinction.

Le belvédère de Long et Longpré-les-corps-Saint © F. Leonardi

Rénovée, la Maison des marais de Longpré-les-Corps-Saints, pôle d’accueil et de sensibilisation à l’environnement, a désormais sa table d’interprétation. Aménagé à fleur d’eau et accessible aux personnes à mobilité réduite, ce belvédère présente les marais et ses roseaux qui permettaient, par exemple, de produire de la vannerie. La pêche, les loisirs sont également abordés. Un parcours balisé permet  de rejoindre Long-la chaussée du Catelet pour y voir un second belvédère avec sa table d’interprétation. L’occasion de découvrir notamment que la commune de Long était pionnière en énergie hydroélectrique.

Le belvédère de Long et Longpré-les-corps-Saint © PhS

Le belvédère de Frise comporte 5 tables d’interprétation sur des thèmes complémentaires. Le visiteur peut y lire des explications sur l’histoire de l’aménagement du site, le paysage des étangs, la faune et la flore des larris (pelouses de coteaux calcaires), l’évolution des milieux naturels. Sans oublier la bataille de la Somme (1916) avec des textes d’écrivains ou d’artistes impliqués dans le conflit : Blaise Cendrars, Jean Cocteau, Georges Braque…
 

Un nouveau livret sur la Haute Vallée de Somme
Partenaire du projet du belvédère de Frise, le Conservatoire d’espaces naturels de Picardie a publié un livret illustré d’aquarelles et de photographies consacré à la Haute Vallée de Somme : A la découverte du patrimoine naturel : de Péronne aux portes d’Amiens, au fil de la Somme. Ce livret est disponible dans les offices du tourisme et sur leurs sites internet.

Le belvédère de Samara © PhS

À Samara, quatre belvédères décryptent l’histoire des travaux archéologiques réalisés sur le camp et les fortifications et passent en revue les richesses des étangs des Grandes Aiguilles d’où l’on extrayait la tourbe au XIXe siècle et où l’on a retrouvé des vestiges du néolithique. Une quatrième table vous invite à découvrir la vallée d’Acon depuis un observatoire aménagé face à l’accès au parking du parc.

Le belvédère de Corbie © N. Bryant

À Corbie, deux belvédères permettent de découvrir les magnifiques étangs de la Barette : un impressionnant panorama du haut de la falaise Sainte-Colette et un deuxième point de vu, au ras de l’eau, le long de la Véloroute.

Le belvédère dédié au peintre Alfred de Manessier © PhS

Au Crotoy, le belvédère dédié à Alfred Manessier incite les promeneurs à regarder la Baie de Somme à travers le regard inspiré de l’artiste samarien. Une seconde table, installée sur le parking de la RD 940, au lieu dit de Gebasom, évoque les ressources naturelles issues de la baie.

Le belvédère de l’aire autoroutière de la Baie de Somme © DR

 Sur l’aire autoroutière de la baie de Somme, du haut de l’observatoire, une grande table fait la synthèse de tout ce parcours des belvédères en présentant toutes les richesses de la vallée de la Somme de ses sources à son estuaire.

À Port-le-Grand, suivez le chemin du chalet de Blanquetaque pour découvrir un lieu à l’architecture étonnante au milieu des marais de la basse Somme. Les cris des oiseaux vous rappellent que vous êtes à la première Maison Ramsar de France, du nom de la convention internationale visant à protéger les zones humides et leur biodiversité.

Erondelle, trois tables permettent de découvrir l’oppidum de Liercourt-Erondelle et sa levée de terre, vestige rare des ouvrages défensifs conçus par les gaulois et confortés par les romains.

À Fontaine-sur-Somme, du haut du larris vous pouvez contempler un paysage d’une grande richesse : entre prairies pâturées et étangs issus de l’extraction de la tourbe et des graviers.

À Hangest-sur-Somme, l’aire routière à la sortie du village en direction de Longpré-les-Corps-Saints permet d’admirer à la fois l’impressionnant larris d’Hangest, le plus vaste de la Somme, et les marais qui se déroulent à ses pieds.

À Boves, l’aire routière qui surplombe l’étang Saint Nicolas vous en apprend plus sur les oiseaux qui peuplent les eaux de la réserve naturelle de l’étang Saint-Ladre à proximité.

À Chipilly, le belvédère du Camp César propose un superbe panorama sur les marais de Méricourt-sur-Somme.

La montagne de Vaux est sans aucun doute l’un des points de vue les plus exceptionnels sur la vallée et ses méandres, à ne surtout pas manquer !

À Péronne, deux tables autour de l’étang du Cam traitent de l’Historial de la Grande Guerre et de ce petit coin de nature, à proximité du musée, où a été récemment aménagée le Jardin du sixième continent, œuvre du grand paysagiste Gilles Clément.

D’autres belvédères sont également à découvrir : à Clery-sur-Somme, au château de Ham, sur la côte à Saint-Valery-sur-Somme et au Hourdel, à Bourdon, Voyennes, sur les monts de Caubert, Amiens… Au total, une trentaine de belvédères surplombent la vallée.

40 tables d’interprétation le long du fleuve

En plus des 30 belvédères aménagés sur les plus beaux panoramas de la vallée, une quarantaine de tables d’interprétation ont été posées le long de la Véloroute Vallée de Somme et des Maisons de la Vallée. Elles apportent des informations pratiques, orientent vers les belvédères à découvrir plus en hauteur, et évoquent l’histoire du fleuve : fabrication du velours, force motrice du fleuve, extraction de la tourbe, faune, flore, présence artistique…

Titre Rester Informer

S'abonner à la newsletter
Logo conseil departemental de la Somme
Accueil du Département
43 rue de la république
CS 32615
80026 Amiens cedex 1

Tél : 03 22 71 80 80
  • Picto Twitter
  • Picto Facebook
  • Picto Yourube
Logo conseil departemental de la Somme
Besoin d’informations,
de renseignements ? Icône enveloppe