En 1 clic Votre profil Nous contacter

La Somme, territoire expérimental pour l'inclusion des personnes handicapées

J'aime

Le 17 février 2022, Stéphane Haussoulier, président du Conseil départemental, a accueilli dans la Somme Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, en charge des personnes handicapées. A cette occasion, un accord de méthode faisant du département de la Somme un territoire expérimental en matière d’inclusion des personnes en situation de handicap a été signé entre l’État, le Département, le Rectorat et l’Agence régionale de santé.

L’accord signé est structuré autour de 4 champs d’action :

  • l’habitat en développant notamment l’habitat inclusif (15 projets en cours)
  • l’école inclusive avec l’expérimentation de collèges accessibles à tous types de handicap
  • l’emploi : le Département fera partie des employeurs volontaristes, en développant l’apprentissage
  • l’accompagnement inconditionnel et le soutien aux aidants, notamment avec des plateformes de répit

L’accord de méthode s’inscrit dans une logique d’amplification et de sécurisation des actions déjà mises en œuvre. « L’État seul ne peut pas tout, nous devons travailler ensemble avec les Départements, chefs de file des solidarités, a expliqué la ministre Sophie Cluzel à l’occasion de la signature cet accord. Il faut faire cesser les ruptures de parcours, accompagner les besoins, en s’appuyant sur nos compétences croisées, en décloisonnant les financements, en développant la complémentarité de nos actions. Nous devons faire en sorte que l’environnement, notamment pédagogique, s’adapte aux enfants en situation de handicap, faire tomber les murs entre milieu médico-social et milieu ordinaire. Je salue l’engagement du Département de la Somme sur ces questions et de son président, très engagé sur ces thèmes auprès de l’Assemblée des Départements de France« .

Les collèges, pilotes de l’inclusion scolaire

Des solutions innovantes seront développées dans les collèges de la Somme, qui seront pilotes en matière d’inclusion scolaire, en s’appuyant sur les 5 500 places libres dans les collèges du fait de la baisse démographique. « L’ambition que nous portons collectivement est d’avancer vers une société plus inclusive, a expliqué Stéphane Haussoulier, président du Conseil départemental. Nous devons développer de nouveaux usages pour nos collèges, pour faire en sorte que celles et ceux qui aujourd’hui relèvent du médico-social puissent peut-être demain être au plus proche des enfants de leur âge, pour qu’on fasse société. » L’objectif à terme est d’intégrer les enfants d’un établissement médico-éducatif (IME) avec l’appui de son plateau technique. Dans l’ouest du département, les secteurs de Mers-les-Bains, Friville-Escarbotin, Gamaches ou Oisemont pourraient être observés prioritairement, en coordonnant les ressources des équipes scolaires et des équipes médico-sociales et en aménageant les locaux pour accueillir les jeunes d’un IME.

La Somme compte 4 100 élèves en situation de handicap. L’importance du maintien des enfants en situation de handicap en milieu scolaire ordinaire a été soulignée par l’ensemble des signataires de l’accord : « Plus on garde les enfants en milieu scolaire ordinaire, plus ils se projettent dans l’avenir et développent leur autonomie« , a souligné Gilles Neuviale, directeur académique des services de l’Éducation nationale. L’accord signé doit permettre aux enseignants et directeurs d’établissement scolaire de travailler plus étroitement avec les établissements médico-sociaux.

Il vise également à poursuivre la dynamique d’externalisation des unités d’enseignement en écoles, collèges et lycées avec le soutien et l’appui technique du personnel des établissements, à favoriser l’implication des parents à tous les niveaux de la vie scolaire, à renforcer les équipes mobiles d’appui à la scolarisation auprès des personnels de l’Éducation nationale, et à promouvoir les formations croisées Éducation nationale / médico-social.

Développer l’habitat inclusif

Le Département et ses partenaires pourront développer des dispositifs innovants, comme l’habitat inclusif, dispositif de colocation soutenu par l’État et le Département. Il permet de conserver l’environnement d’un « chez soi » tout en bénéficiant sur place d’un accompagnement de qualité et pérenne.

Le Département de la Somme et l’Agence régionale de santé Hauts-de-France se sont pleinement engagés dans la mise en place de l’habitat inclusif avec 15 projets en cours, et plus de 105 aides à la vie partagée délivrées dont près de 80 pour les personnes en situation de handicap.

L’ambition de l’accord est également de faire émerger des solutions d’hébergement pour les adultes en situation de handicap (dans le cadre du plan de prévention des départs en Belgique), de créer de nouvelles places en structures inclusives, de créer une équipe mobile pour prévenir les ruptures de parcours des personnes en situation de handicap psychique ou présentant des troubles du neuro-développement, de soutenir les lieux d’accueil de la protection de l’enfance, et d’accompagner les dispositifs souples qui se situent au croisement de plusieurs catégories d’établissements, comme la Maison de Vincent à Mers-les-Bains.

L’emploi, un levier vers l’autonomie

Le Département, en sa qualité d’employeur public, s’engage à participer à l’opération nationale DuoDay avec un nombre croissant de duos au sein de ses services. Le Département fera partie des employeurs volontaristes qui publieront leurs engagements sur le baromètre emploi handicap.

Le Département s’engagera avec la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) dans l’attribution automatique de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, en accompagnant cette démarche d’une information spécifique des jeunes.

Il intégrera dans ses lignes directrices de gestion des objectifs en termes d’intégration, de maintien dans l’emploi et de construction d’un parcours professionnel pour les personnes reconnues travailleur handicapé. Il favorisera l’accueil des apprentis avec un nombre croissant de postes destiné prioritairement aux apprentis reconnus travailleur handicapé ou en cours de l’être. Il recourra à la plateforme emploi accompagné pour sécuriser l’emploi de ses agents atteints de troubles psychiques ou autistiques.

Sur le site du Cap Hornu, l’État et le Département soutiendront le projet de mise à disposition de travailleurs handicapés par des établissements et services d’aide par le travail (Esat) et entreprises adaptées. Une offre de formation au sein des centres de formation et d’apprentissage pour les jeunes en situation de handicap sera développée.

Plus de répit et d’accompagnement pour les aidants

Le nombre d’aidants en France est estimé à 10 millions. Le recours à l’accueil temporaire est l’une des réponses aux besoins de répit des aidants. Des lieux de répit pour les aidants et les personnes dépendantes seront développés sur le territoire, à l’image de la maison de répit de l’APAJH à Belloy-sur-Somme, qui accueille des enfants autistes, visitée par la ministre Sophie Cluzel et le président Stéphane Haussoulier. « C’est que du bonheur de venir ici pour ma fille, explique la mère de l’une des enfants accueillis dans cette structure. Quand les enfants sont à la maison, c’est difficile pour les parents d’avoir du temps pour les loisirs, il faut porter une attention constante aux enfants. Cette structure est très bien adaptée, elle nous permet de souffler, de refaire des activités qu’on ne peut pas faire habituellement« . Un sentiment partagé par un autre parent : « Quand j’ai un week-end de répit, je peux profiter de mes autres enfants. On n’arrive pas toujours à trouver les accompagnements adaptés, donc cette structure nous aide vraiment« .

En complément, les communautés 360 doivent permettre d’apporter une réponse inconditionnelle et de proximité à toutes les personnes en situation de handicap et leurs familles, en recherchant des solutions concrètes au plus près des lieux de vie des personnes, à l’aide de professionnels dédiés, pour éviter les ruptures de parcours. Le numéro vert 0800 360 360 permet d’accéder aux communautés 360 sur l’ensemble du département et d’être mis en relation avec un interlocuteur expert.



Logo conseil departemental de la Somme
Accueil du Département
43 rue de la république CS 32615
80026 Amiens cedex 1

Tél : 03 22 71 80 80
  • Picto Twitter
  • Picto Facebook
  • Picto Yourube
S'abonner à la newsletter
Logo conseil departemental de la Somme
Besoin d’informations,
de renseignements ?

Icône ACCEO