En 1 clic Votre profil Nous contacter
Remonter en haut de page

Commission permanente du 9 septembre

Mise à jour le 12/09/2019
J'aime

La commission permanente du Département de la Somme s’est réunie lundi 9 septembre 2019, sous la présidence de Laurent Somon. Elle a étudié 33 rapports.

L’insertion sociale et professionnelle étaient au cœur des débats, avec notamment le vote de plusieurs actions visant à améliorer le retour à l’emploi des personnes les plus précaires, souvent en rupture avec les institutions et les services publics.

À l’occasion de cette commission permanente, l’assemblée départementale a accueilli le nouveau conseiller départemental José Sueur, ancien maire de Rosières-en-Santerre, suite au décès de Pierre Boulanger dont il était le suppléant.

Principales décisions de la commission permanente

Appel à projets innovants pour le maintien à domicile des personnes âgées – 14 projets soutenus

Le Département a ouvert au printemps 2019 un appel à manifestation d’intérêt pour soutenir et développer des solutions intermédiaires et innovantes, favorisant la vie à domicile des personnes âgées qui le souhaitent et ainsi éviter ou retarder leur accueil en établissement.
Il était attendu des projets de proposer une solution permettant tout à la fois de répondre au désir de la personne âgée de demeurer à domicile et de correspondre à un modèle économique présentant un reste à charge supportable pour chaque bénéficiaire.
Les quatorze projets déposés se répartissent en trois catégories :
– catégorie 1 : projets proposant des solutions de domicile adapté;
– catégorie 2 : projets proposant des services à domicile renforcés;
– catégorie 3 : projets proposant divers services à domicile.
Tous les projets ont fait l’objet d’une étude attentive, visant à évaluer leur faisabilité, leur possibilité de mise en œuvre et les modalités de financement par le Département.

Les projets soutenus :

L’Association régionale d’action sanitaire, sociale et culturelle de Picardie (ARASSOC Picardie) a présenté un projet pour piloter et mettre en oeuvre une solution de soutien de vie à domicile pour 30 personnes âgées, sur le territoire d’Amiens, s’appuyant sur deux EHPAD en « bases arrière » comme plateformes techniques et un partenariat avec le projet de conciergerie solidaire de l’EPISSOS pour les prestations diverses. Le reste à charge pour la personne âgée s’élèverait à 150€/mois. Soutien du Département à hauteur de 40 000 €.

L’Association COALLIA a présenté un projet pour piloter et mettre en œuvre une solution d’accompagnement des aidants, de coordination de services et prestations en soutien de 30 personnes handicapées vieillissantes, sur la base d’une organisation mise en place à domicile. La personne handicapée vieillissante n’aurait pas de reste à charge. Soutien du Département à hauteur de 40 000 €.

L’Association Saint Jean a présenté un projet pour piloter et mettre en oeuvre une solution de création de deux lieux de vie collectifs pour 2 fois 5 personnes âgées à Péronne et à Chaulnes. L’habitat s’apparente à un béguinage, sous forme de colocation, chaque personnes a sa chambre dans un lieu de vie type maisonnette avec mise en commun de prestations individuelles et coordination par maîtresse de maison, la veille de nuit sera à perfectionner. Soutien du Département à hauteur de 40 000 €.

L’Association de la Croix-Rouge a présenté un projet pour piloter et mettre en œuvre une solution de plateforme de services, en soutien de 30 personnes âgées en perte d’autonomie, sur le territoire de Montdidier, basée sur une organisation mise en place à domicile, pour une durée définie avec le bénéficiaire. Le reste à charge pour la personne âgée s’élèverait à 50€/mois. Soutien du Département à hauteur de 40 000 €.

La Communauté de communes Somme sud-ouest a présenté un projet pour piloter et mettre en oeuvre une solution de plateforme de services, s’appuyant sur la MARPA de Quevauvilliers, en soutien de 30 personnes, « Bien vieillir à domicile » couplée à un HAD, l’association Soins service, en alternative à l’institution, permettant aux personnes âgées à domicile de bénéficier d’une prise en charge et d’un suivi 24h/24, s’appuyant sur une équipe mobile intégrée et de coordination. Le reste à charge pour la personne âgée s’élèverait à 100€/mois. Soutien du Département à hauteur de 40 000 €.

L’Association des Aînés d’Acheux a présenté un projet pour piloter et mettre en œuvre la solution « Bulle d’Air », projet de service de répit, d’aide aux aidants de personnes âgées en perte d’autonomie à domicile , sous forme de relayage, permettant de prolonger le maintien à domicile par la mise en place au domicile de la personne âgée, de relais ponctuels -à partir de 3h- ou de plus longue durée -jusqu’à 6 jours d’affilée. Soutien du Département à hauteur de 40 000 €.

Service d’aide et d’accompagnement à domicile OZANGE. Coût : 26 575 €. Projet de solution de retour à domicile d’une personne âgée après un séjour hospitalier pour éviter ou retarder l’entrée en EHPAD. Le projet proposé correspond à une solution qui doit normalement être mise en place par un SAAD pour des personnes âgées en situation d’isolement; une procédure existe dans le département. Le projet pourrait être mis en lien avec celui du relayage, mais le Département souhaite encourager l’initiative. Soutien du Département à hauteur de 10 000 €.

Service d’aide et d’accompagnement à domicile AGAF 80. Coût : 14 678 €. Formation «Humanitude » des auxiliaires de vie à domicile pour un changement de comportement. Il est proposé que le projet soit encouragé par le Département et AGAF 80 sera incité à solliciter l’aide de la Région Hauts-de-France. Soutien du Département à hauteur de 10 000 €.

CCAS d’Amiens. Coût : 210 000 €. Projet « HAPI » avec un logement témoin adapté pouvant être proposé à toute personne souhaitant demeurer à domicile. Le projet a obtenu un financement dans le cadre de la Conférence des financeurs pour un montant de 28 000 €, mais le Département souhaite encourager la diffusion du concept. Soutien du Département à hauteur de 5 000 €.

Centre social est Somme à Ham et alentours. Coût : 26 000 €. Projet de sensibilisation du senior au numérique pour lutter contre la fracture numérique et l’isolement social. Le projet a obtenu un financement dans le cadre de la Conférence des financeurs partagé avec l’OPSOM, mais le Département souhaite encourager la diffusion du concept. Soutien du Département à hauteur de 5 000 €.

La Poste. Coût : 129 753 €. Projet de promotion de solutions technologiques et humaines innovantes de maintien à domicile dans l’arrondissement de Péronne pour une quarantaine de personnes âgées, puis dans toute la Somme. Le Département souhaite encourager la diffusion du concept. Soutien du Département à hauteur de 5 000 €.

OPSOM dans les résidences d’Amiens et de Ham. Coût : 54 552 €. Projet de sensibilisation du senior au numérique pour lutter contre la fracture numérique et l’isolement social. Le projet a obtenu un financement dans le cadre de la Conférence des financeurs avec le Centre social est Somme, mais le Département souhaite encourager la diffusion du concept. Soutien du Département à hauteur de 5 000 €.

La MARPA de Feuquières a présenté un projet pour piloter et mettre en oeuvre une plateforme de services, en complément de l’accueil permanent pour 20 personnes âgées en situation d’isolement sur le secteur de Feuquières; la Marpa devient la plateforme de services, lieu où se prennent les repas, où se déroulent les activités : il s’agit donc d’un accueil à la journée pouvant se transformer en accueil. Le projet est reproductible par les quatre autres Marpa du département. Soutien du Département à hauteur de 20 000 €.

Accompagnement social des allocataires du RSA

Le département saisit l’opportunité de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté (convention d’appui Département – Etat 2019 à 2021), pour optimiser l’orientation etl’accompagnement des bénéficiaires du RSA de 25 à 30 ans.

Dans ce cadre, il soutient les 4 structures suivantes :

  • Amiens Avenir Jeunes pour 65 250 € (145 accompagnements).
  • AEFTI pour 65 250 € (145 accompagnements)
  • Centre Relais pour 31 500 € (70 accompagnements).
  • ASSIF 80 pour 18 000 € (40 accompagnements)

Pour développer l’accompagnement global des bénéficiaires du RSA porté par Pôle Emploi, il soutient :

  • AEFTI pour 55 500 € (82 accompagnements).
  • APFE pour 46 250 € (69 accompagnements).
  • ASSIF 80 pour 46 250 € (69 accompagnements)

Insertion professionnelle des demandeurs d’emploi

Le Département va signer un avenant à la convention de coopération avec Pôle Emploi, visant à améliorer le dispositif d’accompagnement global qui couple la résolution des difficultés sociales et l’accès à l’emploi. Il est attendu de cet avenant l’accès d’un plus grand nombre de bénéficiaires du RSA à ce dispositif et une réduction des délais d’entrée.

Actions de développement de l’autonomie des bénéficiaires du RSA

AAP « Initiative pour l’Emploi des Jeunes 2020-2022»

Le département de la Somme se porte candidat pour répondre à l’appel à projet européenporté par la Région Hauts-de-France « Initiative pour l’Emploi des Jeunes 2020-2022» (IEJ),concernant l’insertion des jeunes ni en études, ni en formation, ni en emploi (NEET), via l’apprentissage. Il s’agit d’accompagner 750 jeunes de 16 à 30 ans vers un projet profession-nel fondé notamment sur l’apprentissage. Le cofinancement à hauteur de 75 % de 5 postes deréférents de parcours spécialisés et de la coordination est demandé dans ce dossier.

Épicerie sociale

Le Département attribue une subvention de 54 112 € à l’association COALLIA pour la mise en place d’une épicerie sociale mobile à Amiens.

Accompagnement des bénéficiaires du RSA vers l’emploi par les structures hors IAE, insertion par l’action économique

Appels à projets Fonds social européen – 13 projets soutenus

13 projets ont été retenus suite à différents appels à projets pour coordonner les acteurs del’insertion, mobiliser les employeurs dans les parcours d’insertion, suivi renforcé de parcourset accompagnement vers l’emploi au sein des ateliers et chantiers d’insertion.

Les structures soutenues : la Mission locale Picardie maritime, la Communautéd’agglomération Amiens Métropole , le Département de la Somme, la Mission locale insertionformation emploi du Grand Amiénois, la Maison pour l’entreprise l’Emploi et la FormationSanterre Haute Somme, l’association Recyclerie Vimeu Bresle, l’association Artois InsertionRessourcerie, l’association des jardins paysagers des Hauts-de-France et des Hortillonnages,l’association APREMIS, la ville d’Amiens, l’association Ménage Services Professionnels etl’association ACI CES.

Montant global de 1 788 191 €

Associations caritatives

Le Département a voté une contribution annuelle aux frais de fonctionnement :. de 9 000 € au Secours Populaire . de 10 000 € à la Croix Rouge . de 3 000 € à l’Association nationale des visiteurs de prison . de 23 000 € aux Restaurants du cœur.

Cliquez ici pour accéder aux délibérations du Conseil départemental.

Titre Rester Informer

S'abonner à la newsletter
Logo conseil departemental de la Somme
Accueil du Département
43 rue de la république
CS 32615
80026 Amiens cedex 1

Tél : 03 22 71 80 80
  • Picto Twitter
  • Picto Facebook
  • Picto Yourube
Logo conseil departemental de la Somme
Besoin d’informations,
de renseignements ? Icône enveloppe