Logo conseil departemental de la Somme
Icône de loupe pour la recherche

Les assistants familiaux

Mis à jour le 28/06/2024
J'aime

Le Département recrute et forme des assistants familiaux. Près de 500 exercent actuellement dans la Somme. Leur mission : accueillir à leur domicile des enfants ou jeunes de moins de 21 ans confiés au service de l’Aide sociale à l’enfance, et leur offrir un cadre de vie éducatif, affectif, familial, structurant et sécurisant.

Qu’est-ce qu’un(e) assistant(e) familial(e) ?

Lorsqu’un enfant est en danger ou en risque de danger, le Conseil départemental assure sa protection via le service de l’Aide sociale à l’enfance. Celui-ci accueille des enfants ou jeunes de moins de 21 ans, dont les parents se trouvent temporairement dans l’incapacité d’assumer leur prise en charge.

Pour mener à bien ses missions de protection de l’enfance, le Département s’appuie sur des professionnels, parmi lesquels les assistants familiaux.

Leur mission est d’accueillir, à leur domicile, de manière continue ou intermittente, un ou plusieurs mineurs ou jeunes de moins de 21 ans, au parcours de vie souvent fragilisés, séparés de leur famille pour un temps donné, à la suite d’une décision judiciaire ou à la demande de leurs parents.

Les assistants familiaux apportent un cadre éducatif, affectif, familial, sécurisant et rassurant aux enfants ou jeunes qu’ils accueillent. Ils leur permettent d’acquérir des repères pour les aider à grandir et s’épanouir.

L’assistant familial participe à la construction et à la réalisation des projets de l’enfant, en lien constant avec les équipes pluridisciplinaires du Département en charge de la protection de l’enfance (éducateurs, psychologues, etc.), dont il est membre à part entière.

Tous les membres de la famille font partager à l’enfant accueilli leur vie familiale et lui donnent une place, sans toutefois oublier que cet enfant accueilli n’est pas le leur et qu’il maintient le plus souvent des contacts réguliers avec ses parents.

Une formation diplômante

Depuis une réforme de 2005, le statut de l’assistant(e) familial(e) s’est beaucoup professionnalisé pour améliorer la qualité d’accueil des enfants. Avant d’accueillir le premier enfant, l’assistant(e) familial(e) commence par effectuer un stage de préparation de 60 heures. En tant que travailleur social, il doit ensuite obligatoirement suivre une formation de 240 heures sur 18 mois relative à :
–    l’intégration de l’enfant ou l’adolescent dans sa famille d’accueil ;
–    l’accompagnement éducatif ;
–    la communication professionnelle.

Cette formation lui offre la possibilité, à terme, de passer le diplôme d’État d’assistant familial.

Un accompagnement dans l’exercice du métier

Le Département de la Somme a mis en place un réseau d’assistants familiaux ressource qui a pour objectif d’assurer une écoute et un soutien auprès des assistants familiaux, de contribuer au développement de leur professionnalisation et d’être un relais avec l’institution.

Des réunions sont organisées pour les assistants familiaux dans l’ensemble de la Somme afin de favoriser des échanges et des réflexions sur leurs pratiques professionnelles.

Plusieurs modalités d’accueil d’enfants sont possibles :

  • accueil permanent : 7 jours sur 7
  • accueil familial d’urgence : 7 jours sur 7
  • accueil de jour et accueil relais : accueil en journée et/ou accueil nuit et jour

Votre situation personnelle :

  • vous disposez d’un domicile en adéquation avec l’accueil permanent d’un enfant
  • vous êtes titulaire du permis de conduire et disposez d’un véhicule
  • vous n’avez pas fait l’objet de condamnation pénale incompatible avec l’exercice de la profession. Cette obligation s’étend aux personnes de plus de 13 ans vivant dans votre foyer.
  • vous êtes sans emploi, en reclassement professionnel, salarié à temps partiel ou retraité
  • vous avez une expérience parentale
  • aucun diplôme n’est requis

Votre motivation, votre savoir-être :

  • vous souhaitez accueillir à votre domicile un, deux ou trois enfants (maximum) âgés de moins de 21 ans et votre famille adhère à ce projet
  • vous êtes prêt à vous engager dans la durée
  • vous êtes disponible, bienveillant et à l’écoute des besoins des enfants
  • vous êtes prêt à veiller à leur bien-être, leur développement et leur éducation
  • vous avez le sens des responsabilités liés à la prise en charge de ces enfants aux parcours de vie parfois douloureux
  • vous êtes capable de poser un cadre éducatif structurant, cohérent
  • vous savez observer, écouter et prendre en compte les besoins spécifiques d’un enfant
  • vous respectez l’enfant accueilli dans son histoire familiale, sans jugement

    Salaire mensuel net (sans ancienneté) pour un accueil permanent :

    Pour l’accueil d’un enfant : 1 490,72 €

    Pour l’accueil de 2 enfants : 2 267,23 €

    Pour l’accueil de 3 enfants : 3 109,90 €

    À ce montant s’ajoutent des indemnités et allocations (entre 508 et 609 € par mois, selon l’âge de l’enfant) pour couvrir les frais liés à la vie quotidienne, l’entretien, l’habillement, l’argent de poche, les fournitures scolaires, les loisirs, le cadeau de Noël, le cadeau d’anniversaire, etc.

    Une prise en charge des déplacements et de certains frais liés aux projets des enfants (achat de vélo, colonie de vacances, etc.) pourra également être attribuée.

    Etre assistant familial est une activité à plein temps qui exige une grande disponibilité afin d’assurer les divers déplacements liés aux droits de visite, aux suivis spécifiques pour l’enfant ou encore aux réunions et formations professionnelles.
    Certaines activités accessoires peuvent néanmoins être cumulées si elles sont compatibles avec la prise en charge prioritaire de l’enfant (vente à distance, création artistique…).

    Les assistants familiaux bénéficient d’abattements fiscaux calculés en fonction du nombre de jours de garde d’enfant. Ainsi, grâce à ces avantages fiscaux, une grande part des assistants familiaux ne sont pas sujets à l’impôt sur le revenu.

    Les assistants familiaux bénéficient des droits suivants :

    • un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) avec le Conseil départemental
    • 35 jours de congés payés par an et 1 week-end par trimestre de repos, selon le mode d’accueil
    • une formation initiale obligatoire rémunérée d’une durée de 300 heures, préparant au diplôme d’État d’assistant familial
    • des formations tout au long de la carrière pour enrichir la pratique et les compétences
    • en tant qu’agents du Département, les assistants familiaux bénéficient des avantages sociaux de la collectivité (participation employeur mutuelle et prévoyance, adhésion au Comité national d’action sociale, etc.)

    Le métier d’assistant(e) familial(e) en 5 questions-réponses

    Faux ! Comme pour une adoption, il faut se préparer à accueillir des enfants qui arrivent avec une histoire, un passé et souvent un univers différent du votre.
    Mais l’accueil n’est pas une adoption, c’est un moment dans le parcours de vie de l’enfant. Et l’assistant(e) familial(e) a toujours à accompagner l’enfant dans ses relations avec sa famille. C’est cette dernière qui garde l’autorité parentale.

    Vrai ! L’assistant(e) familial(e) doit être en mesure d’accompagner l’enfant accueilli dans des déplacements fréquents. Il est donc préférable de posséder un permis de conduire. S’il n’en a pas, il existe des aides pour lui permettre de le passer.

    Vrai ! Tous les membres de la famille font partager à l’enfant accueilli leur vie quotidienne et lui donnent une place. C’est une responsabilité collective, un engagement à prendre ensemble. Il ne s’agit pas pour autant d’être une famille modèle, mais un modèle de famille pour les enfants accueillis.

    Faux ! Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir une chambre individuelle pour chaque enfant accueilli. Néanmoins, il est important que, comme dans une famille, l’enfant puisse disposer d’un espace privé qui correspond à ses besoins, selon son âge, son vécu…

    Faux ! Même s’il travaille à domicile, l’assistant(e) familial(e) fait partie intégrante d’une équipe pluridisciplinaire composée d’assistants sociaux, d’éducateurs spécialisés et de psychologues. Observateur privilégié de l’enfant au quotidien, il évalue ses besoins qu’il communique à l’ensemble de l’équipe.

    Le parcours pour devenir assistant(e) familial(e)

    Voici les différentes étapes du parcours vous permettant de devenir assistant(e) familial(e) :

    1) Vous êtes invité à participer à une réunion d’information organisée par le service de Protection Maternelle et Infantile (PMI). Ces réunions vont vous permettre d’échanger avec des professionnels (puéricultrices, référents enfance…).

    2) Vous déposer un dossier de demande d’agrément familial, nécessaire pour exercer la profession d’assistant familial. 

    3) Votre demande est évaluée par le service de PMI qui vérifie que les conditions d’accueil garantissent la santé, la sécurité et l’épanouissement des enfants accueillis.

    4) Si les conditions sont remplies, vous obtenez l’agrément. Celui-ci fixe le nombre d’enfants accueillis qui ne peut être supérieur à trois.

    5) Titulaire de l’agrément familial, vous adressez votre candidature au service de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) du Département de la Somme.

    6) Votre candidature fera l’objet d’une étude approfondie : constitution d’un dossier administratif, entretiens d’évaluations sur votre projet d’accueil, aptitude médicale à l’exercice de ce métier.

    7) Si votre candidature est retenue, vous signerez un contrat de travail avec le Département de la Somme.

    8) Vous serez ensuite formé au travers d’une formation obligatoire de 60 h, préalable à l’accueil d’un premier enfant. Cette formation est assurée et financée par le Département de la Somme.

    9) Vous accueillez un premier enfant et vous vous professionnalisez dans les mois qui suivent dans le cadre d’une formation continue.

    Devenez assistant(e) familial(le) !

    Vous souhaitez devenir assistant(e) familial(le) ? Complétez le formulaire ci-dessous pour être invité à une réunion d’information.

      * En cochant cette case, je certifie sur l’honneur l’exactitude des informations communiquées ci-dessus, et reconnais avoir pris connaissance des informations suivantes : Les données recueillies ne sont utilisées que pour la participation aux réunions d'information organisés par le Département. Elles ne sont transmises à aucun tiers. Le Département s'engage à ce que la collecte et le traitement des données soient conformes à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 ainsi qu'au règlement européen 2016/679. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, suppression, et d'un droit d'opposition au traitement de vos données personnes. Consultez les mentions légales pour en savoir plus : https://www.somme.fr/mentions-legales/

      * champs obligatoires


      Contact

      Pour plus de renseignements, contactez le 03 22 97 23 94 ou le 03.22.97.21.14
      ou envoyez un mail à agrements-amaf@somme.fr
      ou par courrier :
      Conseil départemental de la Somme
      Direction Enfance et Famille
      Service départemental des assistants familiaux
      Site départemental Simone Veil
      49 boulevard de Châteaudun
      BP 32615
      80026 Amiens