Logo conseil departemental de la Somme
Icône de loupe pour la recherche

Unis pour la Somme

Mise à jour le 23/05/2024
J'aime

Le groupe Unis pour la Somme dénombre 22 élus.
Co-présidentes du groupe : Margaux Delétré, Valérie Devaux

Membres : Stéphane Haussoulier, Franck Beauvarlet, Arnaud Bihet, Pascal Bohin, Jean-Michel Bouchy, Virginie Caron-Decroix, Sabine Carton, Hubert de Jenlis, Isabelle de Waziers, Bertrand Demouy, France Fongueuse, Claude Hertault, Christelle Hiver, Sabrina Holleville-Milhat, Olivier Jardé, Jannick Lefeuvre, Brigitte Lhomme, Jocelyne Martin, Emmanuel Noiret, Françoise Ragueneau.

Le contenu des tribunes est sous l’entière responsabilité des président(e)s de groupe.

Saison estivale 2024 : la Somme dans les starting blocks !

Le 4 juillet et le 26 août, les flammes olympiques et paralympiques illumineront notre Département. Porteurs des valeurs qui nous sont chères, telles que l’esprit d’équipe, la combativité et la solidarité, nous voulons faire de ces Jeux une grande fête populaire. C’est ainsi que nous avons élaboré une saison culturelle riche et variée qui rassemblera toutes les générations !

Allumée à Olympie, la flamme traversera la Somme de part en part et illuminera des lieux emblématiques tels que la citadelle de Doullens, le Mémorial australien de Villers-Bretonneux, le Parc archéologique de Samara, en passant par les villes d’Abbeville, Albert et Saint-Valery-sur Somme, avant le grand final à Amiens avec plus de 10 000 personnes attendues.

Ce sera l’occasion de valoriser les porteurs de cette flamme mythique, mais aussi les sportifs que nous soutenons au travers du « Club Somme 24 » créé par le Département. Ils sont les meilleurs ambassadeurs pour promouvoir la pratique sportive dans la Somme.

Après un beau succès en 2023, le « Village des sports » sera de retour du 25 mai au 13 juillet et proposera des initiations à différentes disciplines, que nous avons souhaité gratuites et accessibles à tous. De nombreuses activités culturelles seront aussi présentées, comme des spectacles, des déambulations musicales ou encore une exposition consacrée au sport durant la Grande Guerre.

LE SPORT ACCESSIBLE À TOUS

Favoriser le sport pour tous, c’est accompagner les communes dans la création ou l’entretien de leurs infrastructures sportives. À ce jour, 14 millions d’euros ont été alloués pour 250 projets permettant la modernisation de gymnases, ainsi que la construction de city-stades et d’espaces ludiques pour tous les âges.

En juin, 600 élèves investiront le parc archéologique de Samara pour une journée d’Olympiades autour de disciplines olympiques qui réuniront les enfants et les acteurs du monde sportif.

Parallèlement, nous animons un réseau de 21 collèges labellisés « Génération 2024 » : un dispositif à la fois sportif et inclusif, qui vise à encourager les jeunes à pratiquer une activité physique, y compris ceux en situation de handicap encadrés par des athlètes du « Club Somme 24 ».

Les Jeux paralympiques, qui se tiendront du 28 août au 8 septembre, seront une occasion unique de mettre à l’honneur l’inclusion sportive. Grande cause de notre mandat, l’adaptation de notre Département aux personnes en situation de handicap doit se faire dans tous les domaines. C’est pourquoi nous agissons concrètement pour améliorer l’accueil et la pratique dans nos clubs samariens, notamment par une aide à l’acquisition de matériel sportif adapté ou la prise en charge de la première licence.

C’est bien dans cet esprit que nous portons le programme « 1, 2, 3, Nagez », dédié aux enfants peu familiarisés avec la natation, avec une priorité donnée à ceux porteurs d’un handicap. Il sera proposé dans 8 centres aquatiques et permettra à 1000 enfants d’apprendre à nager. D’autre part, nous organisons le « Tournoi des jeunes du Département » spécialement conçu pour les jeunes confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance. Des initiatives qui visent à placer tous les jeunes sur la même ligne de départ.

UNE SAISON CULTURELLE 2024 VIBRANTE !

Vous avez été plus de 12 000 à visiter gratuitement une soixantaine de sites ouverts lors de la troisième édition du Printemps du Département, marquant le coup d’envoi de notre saison culturelle, que nous avons souhaité encore plus riche et variée.

Après avoir honoré Molière en 2022 et Maria Callas en 2023, nous célébrons cette année le 110e anniversaire de la naissance de Louis de Funès. Un hommage à une icône populaire, chère à toutes les générations. Le Ciné Fest’ itinérant offrira l’occasion de redécouvrir, en plein air et sur grand écran, neuf de ses films les plus mémorables.

Plusieurs expositions sont également au programme, ainsi que des moments gourmands et des animations associant sport, culture et devoir de mémoire partout sur le territoire. De mai à août, le Festival des bistrots fera son retour pour une seconde édition encore plus conviviale.

Parmi les temps forts à noter dans votre agenda : la Nuit des musées le 18 mai, les Rendez-vous aux jardins les 1er et 2 juin, ou encore le concert du tubiste Thomas Leleu le 28 juin… Nous vous invitons à consulter la programmation complète sur le site somme.fr/saison-culturelle !

La saison estivale à venir illustre une fois de plus notre fort engagement à faire vivre notre territoire. En tant que principal partenaire des 772 communes, des 650 clubs sportifs, toujours aux côtés de nos associations et des artistes, nous avons à cœur d’offrir à l’ensemble des Samariens un été éclatant.

Ensemble, défendre et valoriser notre agriculture samarienne !

La colère gronde dans nos campagnes. Ces dernières semaines, les agriculteurs se sont fortement mobilisés, épuisés par les crises successives, les effets du changement climatique et le manque de considération. La mauvaise rémunération et la surtransposition de normes nourrissent depuis trop longtemps une frustration légitime. Ils demandent à être soutenus avec confiance, plutôt que d’être confrontés à des injonctions contradictoires et parfois irréalistes. Ils aspirent à pouvoir vivre dignement de leur travail et nous alertent sur le risque d’effacement de leur métier si essentiel.

Dans la Somme, avec près de 75% du territoire consacré aux exploitations agricoles et plus de 5000 agriculteurs, nous savons mieux que quiconque l’importance de ce patrimoine commun qui constitue une part essentielle de notre identité Samarienne, des Bas-Champs au Santerre.

Pour la première fois, le Département de la Somme est représenté au Salon International de l’Agriculture qui se tient jusqu’au 3 mars. Une belle occasion de mettre en avant le savoir-faire de nos éleveurs et producteurs Samariens dont nous sommes fiers.

En étroite collaboration avec les associations et les organisations agricoles, nous avons mis en place des programmes de soutien visant à aider les agriculteurs à faire face aux aléas de la vie et aux difficultés financières. En fonction de leur situation, nous leur offrons la possibilité d’accéder à diverses aides, de bénéficier de conseils techniques et de diversifier leur production

Parce que les agriculteurs sont les premiers écologistes de France, nous accompagnons leurs efforts en faveur d’une agriculture plus durable. Aussi bien dans l’urgence, comme lors des récents épisodes climatiques, que dans la mise en œuvre d’une stratégie de transition, notre ambition est de trouver des solutions efficaces et pérennes. Ainsi, nous appuyons les projets d’investissement des exploitations agricoles dans la micro-méthanisation et l’installation de panneaux photovoltaïques. De plus, nous encourageons l’adoption de nouvelles technologies et l’évolution des pratiques culturales afin de réduire l’utilisation d’intrants.

Depuis le début de notre mandat, nous soutenons activement le développement des circuits courts. En mai dernier, nous avons célébré les 10 ans de la démarche « Somme Produits Locaux », qui encourage la vente directe, notamment via la plateforme de commande Approlocal. En moins de 2 ans, notre action a permis de tripler la part des approvisionnements locaux dans les 48 collèges publics de la Somme.

Pour 2024, notre objectif est d’atteindre 50% d’achats en circuits courts dans chaque collège. De même, nous incitons toutes les collectivités et partenaires du Département dotés de services de restauration collective à privilégier, dans la mesure du possible, les produits locaux.

Du petit producteur au grand exploitant, nous sommes aux côtés de tous nos agriculteurs face aux nombreux défis qui se dressent devant eux. Ensemble, nous bâtissons un territoire plus vertueux et un avenir plus juste pour eux et tous les Samariens !

UNE SOMME DE SOLIDARITÉS : LE PILIER DE NOTRE ENGAGEMENT !

La solidarité ne se résume pas à des mots mais à des actions concrètes. Sous notre impulsion, le Département ne cesse d’innover pour que chacun trouve le soutien et les ressources dont il a besoin.
Cette année, nous devenons territoire pilote du « Service Public Départemental de l’Autonomie » dédié aux aidés et aux aidants qui reflète une fois de plus notre engagement à chaque étape de la vie des Samariens.

DONNER UNE CHANCE À NOTRE JEUNESSE

La prise en charge des jeunes par l’Aide Sociale à l’Enfance est une mission qui nous tient à cœur. Pour eux, nous avons alloué un budget historique dépassant les 100 millions d’euros, afin de renforcer l’accueil, améliorer leurs conditions d’études ainsi que l’accès au logement et à l’emploi. En effet, le nombre croissant d’enfants placés nous pousse à imaginer des solutions alternatives. Parmi elles, le déploiement des actions éducatives en milieu ouvert pour les moins de six ans et l’augmentation du nombre de «Tiers Dignes de Confiance», ces personnes avec lesquelles le mineur entretient des liens d’attachement. Nous intensifions nos efforts dans la Protection Maternelle et Infantile, conscients que les premiers mois de la vie d’un enfant sont déterminants pour son développement. Elle interviendra plus activement auprès des assistants maternels et des crèches pour mieux former les professionnels. Parce que la diversité est notre force, nous garantissons un accueil adapté aux enfants en situation de handicap afin que chacun puisse avoir les mêmes chances de réussite.

CHANGER LE REGARD SUR LE HANDICAP

Alors que cinq Unités d’Enseignement Externalisés ont été ouvertes, cinq autres verront le jour en septembre 2024. De cette façon, nous souhaitons changer les regards. Nous travaillons également à augmenter les capacités d’accueil pour les personnes en situation de handicap vieillissantes, notamment au sein des Services d’Accompagnement à la Vie Sociale. Nous le savons, l’accompagnement d’un proche peut avoir un impact significatif sur la vie personnelle. C’est pourquoi nous proposons un forfait annuel de 500 euros destiné aux bénéficiaires de la PCH et de l’AEEH. Cette aide permet aux aidants un précieux temps de répit en finançant le relayage à domicile et des séjours adaptés. Changer la perception du handicap c’est aussi se rassembler pour des moments de partage. Après avoir réuni 70 établissements médico-sociaux et accueilli plus de 8 500 visiteurs, nous sommes heureux d’annoncer la reconduction du Village de Noël solidaire pour une édition 2024 encore plus chaleureuse.

ROMPRE AVEC L’ISOLEMENT

Pour relever les défis posés par la dépendance, notre société doit s’adapter plus rapidement. C’est pourquoi nous expérimentons le « Service Public de l’Autonomie » avant son déploiement national en 2025. Il vise à simplifier les démarches en proposant un guichet unique pour mieux orienter les usagers.
Nous lancerons un appel à projets ambitieux pour de nouvelles solutions destinées à rompre la solitude, tout en explorant des pistes en matière d’habitats alternatifs. Le Département participe aussi financièrement à la mise en place d’ateliers chorégraphiques, notamment en zones rurales, via un groupe d’entraide mutuelle itinérant. Par ailleurs, nous saluons la création du Gérontopôle des Hauts-deFrance à Amiens, qui favorisera le « bien vieillir » et le maintien à domicile.

FAIRE FACE AUX DIFFICULTÉS DU QUOTIDIEN

Alors que la hausse des coûts de l’énergie et l’inflation persistent, notre engagement est clair : ne laisser personne au bord du chemin, en particulier les Samariens les plus précaires. En ce qui concerne le logement, nous apportons notre soutien aux opérations de construction menées par les bailleurs sociaux sur les friches, pour faciliter l’accès à un habitat décent pour tous.
Nous voulons qu’une alimentation saine et équilibrée soit accessible à tous. Nous rassemblerons les acteurs locaux afin de développer les circuits courts, déjà mis en place dans les cantines scolaires de nos collèges. Ce futur « plan alimentaire » viendra compléter nos nombreux dispositifs pour une agriculture durable, ainsi que notre soutien aux associations caritatives et à leurs bénévoles, dont le rôle est essentiel.
Nous en sommes convaincus : le travail est indispensable à notre vie en société.
Il permet à chacun d’être autonome et de s’accomplir personnellement. Fort des premiers résultats prometteurs et reconnus, nous prolongeons l’expérimentation du RSA rénové à l’est du territoire. En parallèle, nous renforçons les parcours d’insertion, notamment pour répondre aux besoins du futur Canal Seine Nord Europe.

« Une Somme de solidarités » n’est pas seulement un slogan, c’est le pilier de notre action en tant que majorité départementale. Enfance et famille, autonomie et handicap, insertion et lutte contre la précarité… Nous continuerons à œuvrer pour faire de la Somme un département plus solidaire et intergénérationnel !

Budget 2024 : la Somme donne le coup d’envoi d’une année lumineuse !

Grâce à une gestion saine et rigoureuse, malgré un contexte économique et social incertain, notre collectivité se dote d’un budget 2024 ambitieux de 803 millions d’euros, dont 150 en investissement. Des moyens supplémentaires qui nous permettront d’agir encore davantage pour faire de la Somme un territoire toujours plus solidaire, vertueux et rayonnant.

Présents à tous les âges de la vie

Être toujours plus proche de vous : tel est l’engagement que nous poursuivons depuis le début de notre mandat. C’est dans cet objectif que nous renforçons nos politiques de solidarité, en améliorant la qualité de vie des personnes âgées et handicapées grâce à des mesures de prévention, d’inclusion et de maintien de l’autonomie.

Parce que nous savons le rôle essentiel des professionnels de l’accompagnement, un plan d’action a été élaboré pour valoriser ces métiers et répondre aux défis de recrutement.

Notre budget dédié à l’Enfance et la Famille connaît une nouvelle augmentation significative avec plus de 100 millions d’euros inscrits.

Pour faire de la Somme un département où l’on peut grandir dans un environnement aimant et sécurisé, nous poursuivrons notre lutte contre les violences intrafamiliales et renforcerons les missions de la Protection Maternelle et Infantile.

Des solutions innovantes en faveur de l’autonomie et de l’insertion

Grâce à nos nombreux dispositifs innovants, la Somme s’est affirmée comme un territoire de référence pour expérimenter de nouvelles politiques publiques. C’est dans cette logique que nous prévoyons d’initier le Service Public Départemental de l’Autonomie dès 2024, avant son déploiement national.

De la même manière, les résultats de l’expérimentation du RSA rénové nous encouragent à poursuivre nos efforts. En effet, au cœur de notre politique de solidarité se trouve une conviction : le travail est un puissant vecteur d’émancipation !

Nous sommes conscients des nombreux freins qui persistent en matière d’accès au logement et à une alimentation de qualité et sommes résolument engagés à les lever.

Suite à la première Conférence des bailleurs sociaux, nous avons impulsé des actions fortes pour favoriser l’accès au logement, tout en élargissant les critères d’éligibilité et en augmentant les aides, notamment via le Fonds de Solidarité pour le Logement.

En matière de précarité alimentaire, un groupe de travail s’est mis en place et dispose déjà d’un budget dédié afin d’être rapidement opérationnel. En parallèle, nous continuons à soutenir les associations caritatives et sociales qui jouent un rôle crucial dans notre département.

Nous tenons à exprimer notre reconnaissance envers tous les bénévoles et les acteurs sociaux engagés : ils peuvent compter sur notre soutien.

Un territoire plus durable où il fait bon vivre

Pour permettre à chaque Samarien de s’épanouir pleinement, nous continuerons à moderniser et à améliorer l’attractivité de nos communes, grâce à une politique territoriale ambitieuse et des crédits revus à la hausse. Nous accompagnerons également les nouveaux projets des intercommunalités.

La transition écologique est également au cœur de notre stratégie de développement, avec un accent particulier sur les mobilités douces. Cela passe notamment par la poursuite des investissements pour les véloroutes, les voies vertes et le développement des aires de covoiturage.

De même, nous portons des projets structurants tels que le Canal Seine-Nord-Europe et « Vallée de Somme, Vallée idéale ». Cette vision permet de renforcer notre attractivité en trouvant un équilibre harmonieux entre développement durable, préservation du patrimoine samarien et valorisation de nos espaces naturels.

Face aux enjeux climatiques, nous œuvrons pour la préservation de la ressource en eau en soutenant la restauration des milieux aquatiques et en accompagnant l’acquisition de systèmes pour économiser l’eau au quotidien.

Parce que l’écologie passe aussi par le bien-manger, nous favorisons une agriculture durable, la valorisation des produits locaux et la montée en puissance des circuits courts dans les restaurants scolaires pour nos 28 000 collégiens. Au-delà des bienfaits sur l’environnement, nous sommes convaincus que cela contribue à l’épanouissement de notre jeunesse.

Cela s’inscrit dans notre politique de modernisation des collèges, permise par un plan pluriannuel de 100 millions d’euros d’investissement, avec un regard attentif porté sur leur accessibilité. Cette année, la reconstruction complète des collèges Rosa Parks d’Amiens et Charles Bignon de Oisemont sera lancée.

Pour nos collégiens, comme pour l’ensemble des Samariens, nous proposerons une programmation culturelle diversifiée et populaire sur tout notre territoire.

En cette année marquée par les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris, notre action sera guidée par l’audace, la détermination et l’effort collectif, qui doivent nous unir autour de l’intérêt général. C’est dans cet esprit que nous vous souhaitons une très belle année 2024 !

La Somme, terre d’histoire qui nous oblige

Au cours du siècle dernier, la Somme a été meurtrie par deux guerres mondiales qui ont transformé son visage à jamais. Les 350 cimetières militaires qui jalonnent notre territoire en sont le souvenir indélébile. Lieux de mémoire et de recueillement, ils ne laissent personne insensible et permettent la transmission de notre héritage commun, de génération en génération. Leur récente inscription, pour 11 d’entre eux, au patrimoine mondial de l’UNESCO est une belle reconnaissance. Elle nous engage à ne jamais oublier ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté.

Un marqueur fort de notre identité samarienne

Avec plus d’un million de morts, dont 200 000 Français, la Bataille de la Somme a été la plus meurtrière de la « Grande Guerre ». Nos communes, principaux théâtres d’opérations du conflit, ont aussi souffert des bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale. Après la libération, le travail de reconstruction fut considérable, à l’image du village du Bosquel, entièrement rasé, qui a servi de « prototype » aux architectes et urbanistes mobilisés aux quatre coins du pays.

Pour se souvenir, l’Historial de la Grande Guerre de Péronne, propriété du Conseil départemental, nous plonge dans une immersion au cœur de ce passé à la fois proche et lointain. Avec plus de 60 000 objets en collection, il offre une véritable fenêtre sur le quotidien des Poilus. À Thiepval, le centre d’accueil et d’interprétation, également soutenu par le Conseil départemental, permet de mieux comprendre l’Histoire en s’appuyant sur les nombreux documents d’archives exposés.

Rendre la mémoire encore plus vivante…

L’héritage de ces deux conflits mondiaux définit une part de notre identité samarienne. Très prégnant lors des commémorations auxquelles nous sommes profondément attachés, le souvenir doit continuer à vivre grâce aux associations d’anciens combattants. Elles peuvent compter sur notre soutien financier pour l’achat de drapeaux, l’organisation de congrès, la pose de plaques ou stèles commémoratives, ainsi que la restauration de monuments aux morts, qui constituent le cœur de cette mémoire que nous souhaitons rendre encore plus vivante.

C’est le sens de nos investissements réalisés dans le cadre du « Tourisme de mémoire », notamment les aménagements cyclables, qui relient les différents cimetières, musées et sites mémoriaux de l’Est de la Somme. De plus, les « Jardins de la Paix », créés par des artistes originaires des nations qui ont combattu ici, offrent une nouvelle perspective artistique, culturelle et positive avec une dimension internationale.

Par ailleurs, l’opération citoyenne « Fleurs pour la paix », organisée le 11 novembre 2018 pour commémorer le centenaire de l’armistice, sera reconduite cette année. Nous invitons chaque Samarien à déposer une fleur en hommage aux soldats et aux ouvriers mobilisés à l’arrière du front. Les 842 tombes du cimetière chinois de Noyelles-su-Mer, le plus grand d’Europe, nous rappellent le rôle essentiel de ces travailleurs civils employés de l’armée britannique.

C’est un moment de recueillement qui transcende nos frontières locales, comme en témoignent les équipes de rugby d’Australie et de Nouvelle-Zélande, qui sont récemment venues dans les cimetières militaires de la Somme, ou encore les jeunes footballeurs du club de Linfield qui ont participé à l’inauguration du monument aux morts de Bertrancourt.

... et la transmettre aux jeunes générations

Parce qu’ils sont les citoyens de demain, la transmission de ce devoir de mémoire à la jeunesse samarienne est une de nos priorités. C’est la raison pour laquelle, lors de chaque rentrée scolaire, nos collégiens de 3e reçoivent le livret « La Somme dans la Première Guerre mondiale », qui leur permet de comprendre les enjeux, l’évolution du front, la vie des civils et la sortie de guerre. Le 4e tome de la bande dessinée « Hagard, enquêteur de l’Histoire » les plonge également dans l’atmosphère de ces deux conflits mondiaux, vus depuis la Citadelle de Doullens. Transformée en hôpital de guerre, bombardée en 1918 et utilisée comme camp d’internement, elle est un témoignage de ces périodes sombres. Chaque année, nous lançons un appel à projets intitulé « Mémoire et citoyenneté », destiné aux collégiens. Ce programme explore les valeurs fondamentales de liberté, égalité, et fraternité, en mettant en avant une thématique différente à chaque édition. Ces nombreuses initiatives contribuent à développer l’éducation citoyenne, en cultivant chez nos jeunes une compréhension profonde de notre histoire commune et en encourageant leur engagement envers les valeurs de tolérance et de solidarité.

Résolument engagés dans la transmission et conscients de notre responsabilité face à l’Histoire, nous souhaitons perpétuer l’héritage du sacrifice de nos aînés, honorant ainsi leur mémoire. Ensemble, célébrons notre passé tout en œuvrant pour la paix, l’unité et la fraternité !

Pour une jeunesse samarienne épanouie et tournée vers l’avenir !

Après une saison estivale pleine de découvertes, il est temps pour nos 27 000 collégiens de faire leur rentrée scolaire. Pleinement engagés pour la réussite éducative et l’égalité des chances, nous serons aux côtés de notre jeunesse pour qu’elle puisse s’épanouir pleinement et se projeter dans l’avenir en toute confiance.

INVESTIR POUR FAVORISER LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

Depuis le début de notre mandat, afin de permettre à nos élèves d’étudier dans les meilleures conditions possibles, nous mettons en oeuvre un programme ambitieux de rénovation et de modernisation des collèges. À l’image de l’établissement Alain Jacques à Ailly-le-Haut-Clocher, ces investissements créent de nouveaux espaces de travail et de détente. Nous continuons également notre démarche de numérisation des outils pédagogiques tels que les tableaux connectés, les vidéoprojecteurs interactifs et les tablettes tactiles, tout en poursuivant l’installation de nouveaux casiers dans le but d’alléger les cartables de nos enfants.

Les espaces de restauration scolaire se modernisent également et ont été spécialement adaptés à la préparation des produits frais issus des circuitscourts. En collaboration avec plus de 100 producteurs de la Somme, nous garantissons à chaque élève l’accès à un repas sain et équilibré, tout en accentuant nos efforts pour rendre notre département toujours plus exemplaire en la matière.

UNE JEUNESSE BIEN DANS SA TÊTE ET BIEN DANS SON CORPS

Cette année encore, tous les collégiens pourront avoir accès au sport et à la culture grâce au chéquier collégien d’un montant de 80 euros, lancé par notre majorité. Un vrai coup de pouce pour les familles, pour les associations et les librairies de notre département ! Fort d’une enveloppe d’un million d’euros, l’édition 2023 du budget participatif a été largement plébiscitée et permet le financement de 34 projets, avec comme enjeu principal l’épanouissement des jeunes de la Somme. De la même manière, la désignation d’éco- délégués dans chaque classe est un véritable engagement citoyen, que nous accompagnons dans tous leurs projets. Oui, nous voulons rendre nos jeunes pleinement acteurs de la transition écologique.

Nous sommes attachés à la transmission de la citoyenneté et des valeurs de la République. C’est pourquoi nous distribuons aux collégiens un guide pédagogique qui permet d’explorer l’histoire de la Somme et le fonctionnement de notre assemblée départementale. Celui-ci s’ajoute à la bande dessinée « Hagard, enquêteur de l’histoire » et au livret « La Somme dans la Première Guerre Mondiale » offerts aux élèves de 6e et de 3e.

Plus généralement, nous sommes sensibles à l’éducation artistique et culturelle pour tous. C’est le sens du dispositif « Orchestre au collège » et des concours « En faire toute une histoire » ou « Éclats de rire en Somme » organisés par la Bibliothèque départementale et du soutien à l’organisation de séjours internationaux et de sorties cinéma.

Cette année, nous proposerons une nouvelle aide intitulée « De la Somme à la Seine » pour faciliter l’organisation de sorties culturelles ou artistiques à Paris. Enfin, à l’approche des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, nous permettons à plus de 600 jeunes d’apprendre à nager.

PERMETTRE L’ÉGALITÉ DES CHANCES

Conscients que les inégalités de destin se corrigent dès le plus jeune âge, nous avons la responsabilité de donner les mêmes chances de réussite à tous, sans exception. Nous félicitons notamment les 209 jeunes confiés à

l’Aide sociale et à l’enfance qui se sont présentés à des examens scolaires avec de belles réussites. De la même manière, pour favoriser l’école inclusive, cinq collèges de la Somme accueilleront dès septembre 2023 des élèves d’instituts médico-éducatifs, grâce à la création d’Unités d’Enseignement Elémentaire Autisme au sein de nos établissements.

Enfin, parce que la mobilité est indispensable dans le monde du travail, nous venons en aide aux jeunes de 18 à 25 ans en difficulté qui souhaitent passer le permis de conduire pour mieux s’insérer professionnellement.

Améliorer les conditions d’étude de nos collégiens, leur donner accès à une alimentation de qualité, favoriser leur éveil citoyen, culturel et artistique : notre mobilisation pour l’épanouissement de notre jeunesse est totale. Elle peut aussi compter sur notre engagement dans la lutte contre le harcèlement et toutes les formes de discrimination. C’est ainsi que nous pourrons construire un avenir où chacun aura les mêmes opportunités de réussite et sera mieux préparé aux grands défis de demain. Très belle rentrée à toutes et à tous !

La Somme en été : des trésors à découvrir, des activités à partager !

Cet été, nul besoin de partir loin pour s’évader. Fort de son patrimoine historique et naturel, la Somme dispose de nombreux atouts qui nous invitent au voyage. Une richesse que nous souhaitons mettre en valeur au travers d’une programmation culturelle accessible et populaire. De plus, à un an des Jeux Olympiques de Paris notre département est pleinement investi afin de rassembler les Samariens autour des valeurs sportives de fraternité et de respect.

Des sites exceptionnels aux portes de chez vous

Avec ses sites naturels et historiques hors du commun tels que la Citadelle de Doullens, le Parc du Marquenterre ou encore les Jardins de Valloires, la Somme a tant de trésors à partager. Parfois méconnus, ces hauts-lieux touristiques vous serons accessibles tout au long de la période estivale. À l’image du Printemps du Département auquel vous avez été nombreux à participer, nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir les nombreux sites naturels et culturels proche de chez vous.

Par ailleurs, notre ambition pour les années à venir est de favoriser un tourisme respectueux de l’environnement en nous appuyant sur notre principale ressource naturelle : le fleuve Somme. C’est pourquoi, en lien avec le programme « Vallée de Somme, une vallée idéale » nous avons développé la véloroute qui sillonne notre beau département. Avec ses 160 kilomètres de pistes, elle permet de relier Ham à Saint-Valéry-Sur-Somme en passant par les lieux de mémoire. Une occasion unique de côtoyer nos sites naturels d’exception comme les marais de Méricourt Sur Somme, les étangs de la Barette à Corbie ou encore le Parc Archéologique de Samara.  Des aires de pique-nique, des racks à vélo et bien sûr tout un réseau de maisons de la vallée ou de bistrots de pays jalonnent ce parcours. Une véritable reconnexion avec la nature, en phase avec notre engagement écologique !

Pour que cette saison touristique soit une réussite, nous sommes pleinement mobilisés auprès des acteurs du secteur touristique et de la restauration. À ce titre, et parce que la fête n’est belle que lorsqu’elle est partagée, nous souhaitons accompagner les efforts d’accessibilité de nos sites touristiques et encourager l’obtention du label « Tourisme et Handicap ». Grande cause de notre mandat, la construction d’une société plus inclusive est un combat de chaque instant.

Une offre culturelle diversifiée

Cet été, l’invitation au voyage sera également culturelle avec une offre artistique et culturelle proche de vous ! C’est tout le sens du « Festival des Bistrots » lancé cette année et qui donne un air de fête aux terrasses de nos cafés. De la même manière, la péniche l’Orfeo di Cracovia emmènera vos enfants dans l’imaginaire merveilleux des Contes de Perrault. Depuis le début du printemps, la compagnie du Cirque Jules Verne d’Amiens se met elle aussi en mouvement et vient à votre rencontre. Début juillet, elle fera étape à l’Abbaye de Saint-Riquier et viendra ainsi compléter les festivités organisées dans les jardins du célèbre monument.

La saison estivale signe également le retour des festivals de musique partout sur le territoire tels que « Ault en Musiques », « Jazz à Montonvillers » ou encore « R4 » à Revelles qui fêtera cette année ses 25 ans. Nous sommes fiers de soutenir tous ces rendez-vous incontournables et rassembleurs, dans l’esprit samarien qui nous anime !

Faire vivre l’esprit de l’olympisme

Les mois d’été sont aussi synonymes de grandes compétitions sportives qui nous passionnent et nous transcendent. Dans un an, Paris et la France organiseront les Jeux Olympiques et Paralympiques. La Somme se prépare déjà à recevoir cette grande fête populaire et accueillera prochainement le relais de la flamme olympique. Une chance unique de mettre à l’honneur le mouvement sportif samarien et faire rayonner l’ensemble du territoire ! Dans cette dynamique, le Département a obtenu le label Terre de Jeux qui vient notamment souligner son soutien financier aux projets de création ou de rénovation d’équipements sportifs portés par les communes.

Avec plus de 650 clubs accompagnés chaque année, notre objectif est également de promouvoir la pratique du sport amateur partout et pour tous. C’est dans cette optique que le « village des sports » du département va se déployer sur l’ensemble du territoire pour vous permettre de découvrir gratuitement de nombreuses disciplines olympiques. Il sera présent le 24 juin à Ailly-sur-Noye, le 8 juillet à Feuquières-en-Vimeu, le 2 septembre à Albert le 16 septembre à Nesle ou encore le 23 septembre à Péronne. En famille ou entre amis, vous y serez les bienvenus !

Vous l’aurez compris, que vous soyez amateurs de sport, de musique, d’escapades naturelles ou de découvertes historiques, la Somme est au rendez-vous de vos envies. Une saison estivale à la hauteur de nos ambitions, qui contribue à faire de la Somme une destination touristique incontournable !

Bel été à toutes et à tous !

Un département innovant pour une Somme solidaire

En cette période de crise, la solidarité de proximité est primordiale pour répondre aux défis sociaux qui se posent pour notre département. Pour faire face, nous avons l’ambition d’agir pour un territoire plus inclusif, dans lequel chacun trouve sa place. Soucieux du bienêtre des Samariens, nous démultiplions les actions ambitieuses et renforçons nos dispositifs innovants pour l’épanouissement de toutes les générations.

Favoriser le bien vivre à domicile

Avec un budget en hausse, l’autonomie des personnes âgées et handicapées est l’une de nos grandes priorités de ce mandat. Elle se traduit par un accompagnement de qualité à domicile comme en établissement, ainsi que des solutions diversifiées et adaptées aux besoins de chacun. C’est le sens du nouveau Schéma départemental des solidarités pour la période 2023-2027, qui aborde pour la première fois tout le champ médico-social de manière transversale.

Par cette nouvelle approche, nous démultiplions les actions de prévention auprès des plus vulnérables, en leur permettant de mener une vie quotidienne épanouissante, d’avoir accès aux loisirs, à la culture et au sport, ainsi que le choix de leur lieu de vie. Nous renforçons les aides pour l’adaptation des logements et les solutions alternatives, telles que les résidences inclusives ou intergénérationnelles pour lutter contre l’isolement.

Cette volonté d’action s’est confirmée lors de la « Conférence des bailleurs sociaux » le 28 mars dernier. La feuille de route est claire : en plus d’un diagnostic sur la situation du logement social dans la Somme, nous allons mener des actions toujours plus innovantes pour l’habitat inclusif.

Mieux accompagner les aidants

Mais ce virage « domiciliaire » ne se fera pas sans les familles, les aides à domicile ou encore les assistants familiaux. Nous favoriserons toutes les actions afin qu’ils puissent bénéficier d’un précieux temps de répit.

Face aux difficultés de recrutement et de fidélisation des personnels du social, médico-social et sanitaire, les « Assises des métiers de l’accompagnement », initiées par le Président Stéphane Haussoulier, ont permis de rassembler l’ensemble des partenaires autour de la question de l’attractivité de ces métiers essentiels.

Des moyens supplémentaires considérables ont été mobilisés par le Département afin de revaloriser leur rémunération, notamment par l’augmentation du tarif horaire de l’APA et le financement des indemnités de fin de contrat.

Améliorer la protection des enfants et des familles

Une nécessaire coopération avec tous les partenaires, rappelée par le Président lors du lancement du Comité départemental pour la protection de l’enfance, permettra de mieux coordonner nos actions en faveur de cette grande cause départementale.

Avec un budget de 93,55 millions d’euros, en hausse de 35% en 5 ans, nous n’avons pas attendu pour faire de la protection de l’enfance et de la famille un volet essentiel de notre politique des solidarités.

Un plan d’action global a permis l’augmentation des moyens en prévention. Parmi ces mesures, le recrutement de nouveaux assistants familiaux, le renforcement de l’accompagnement des Tiers dignes de confiance comme alternative à l’ASE, mais aussi la création de nouvelles places en Maisons d’enfants au sein de nouveaux lieux de vie et le renforcement de l’accueil de jour pour les enfants confiés.

Comme il est de notre devoir d’accompagner ces jeunes tout au long de leur parcours de vie, nous créons une Maison Des Adolescents itinérante à l’Est du département, pour que l’ensemble du territoire propose de véritables lieux d’écoute.

« Accompagnement rénové des bénéficiaires du RSA », c’est parti !

Nous croyons en l’émancipation par le travail. En association avec Pole Emploi et l’Etat, la Somme devient territoire d’expérimentation pour l’« Accompagnement rénové des bénéficiaires du RSA » jusqu’en décembre 2024.

Avec 15 à 20 heures d’activité par semaine, ce nouveau dispositif augmente les moyens consacrés à la mise en place de parcours plus individualisés, afin de mieux cibler la recherche d’un emploi ou d’une formation, rencontrer des entreprises ou encore passer son permis de conduire. Il permettra aux bénéficiaires un retour rapide et pérenne à l’activité, en respectant les droits et les devoirs de chacun.

Par nos nombreux dispositifs, le Département de la Somme est devenu un territoire de référence en matière de Solidarité. Nous continuerons à œuvrer pour que tous les Samariens puissent améliorer leur quotidien par ces actions innovantes. Vous pouvez compter sur notre esprit d’initiative : il guide chaque jour notre engagement, pour une Somme solidaire, vertueuse et rayonnante !

Un département plus vertueux pour une Somme rayonnante !

Pour 2023, la majorité départementale se donne les moyens de ses ambitions en faveur d’un développement vertueux de la Somme. Cet objectif, que nous impulsons, permet de fédérer l’ensemble des acteurs autour d’un plan d’action global afin d’accélérer la transition écologique, une des grandes priorités du mandat. Loin des idéologies, nous avançons ensemble et de manière concrète, notamment par une politique d’investissement et de modernisation de nos équipements, qui puisse permettre à chaque Samarien de s’épanouir pleinement et durablement !

« Penser global, agir local »

S’il est nécessaire d’avoir une vision globale de la transition écologique, il ne faut jamais oublier que notre action se situe au niveau local, au plus près des réalités et spécificités de notre territoire.

Avec 4 550 km de routes départementales, 206 km de fleuve ainsi que 3 ports côtiers, nos infrastructures sont de véritables atouts pour le développement des modes de déplacement doux et verts, qu’ils soient routiers, cyclables, piétons, portuaires ou fluviaux.

C’est pourquoi en janvier dernier, un Pacte d’engagement volontaire à l’horizon 2030 a été signé par le Président Stéphane Haussoulier. Trois grands axes seront déclinés pour inscrire nos infrastructures dans les transitions climatiques, écologiques, numériques.

Ainsi 34 millions d’euros seront mobilisés pour la mise en œuvre du Schéma départemental cyclable ; 3,35 millions d’euros pour de nouvelles aires de covoiturage. De grands moyens pour la modernisation et la dynamisation de notre territoire, portées notamment par le programme « Vallée de Somme, une vallée idéale » dont les projets vertueux, autour de notre fleuve, ainsi que le Canal Seine-Nord Europe, seront de véritables sources d’attractivité.

Par cette approche transversale, nous affirmons le rôle du Conseil départemental comme moteur de la transition écologique, nous permettant d’accompagner les collectivités et les Samariens vers le développement durable.

Performance thermique et pouvoir d’achat

Toujours soucieux de la proximité, nous souhaitons faire vivre la solidarité territoriale avec l’ensemble des collectivités locales.

D’ici 2024, plus de 50 millions d’euros permettront le financement de leurs projets par notre Politique territoriale, ce qui permettra, entre autres, la cartographie thermique afin d’identifier les bâtiments publics énergivores, et à rénover.

Mais l’exemple viendra aussi de notre collectivité ! Nous continuerons le verdissement de notre parc de véhicules, la rénovation énergétique de nos bâtiments départementaux tout en appliquant une politique d’achat qui prend en compte l’empreinte carbone.

Pour les Samariens, le dispositif de conversion des véhicules au bioéthanol est reconduit : une manière concrète d’allier à la fois écologie et pouvoir d’achat, pour lequel nous œuvrons au quotidien. Ce fut le cas avec l’instauration du chèque alimentaire l’été dernier, et l’aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique est prolongée en 2023.

Enfin, par la réhabilitation de nos collèges, nous investissons pour l’avenir de nos 21 117 collégiens afin de leur permettre de développer leur citoyenneté dans un environnement épanouissant. La remise d’éco-badges vient par ailleurs récompenser leur engagement et leurs projets initiés dans le cadre de l’opération « Agir pour ma planète ».

Développer une agriculture plus durable, préserver notre patrimoine naturel

Et parce que c’est un principe d’égalité auquel nous sommes attachés, nous inciterons encore plus au « bien manger » en proposant dans nos restaurants scolaires des repas de qualité, cuisinés avec nos produits locaux.

Pour ce faire, nous menons une politique active en faveurs des filières agricoles locales en les accompagnant vers une agriculture plus durable. En partenariat avec la Chambre d’agriculture de la Somme, nous renforcerons les circuits courts notamment par la démarche « Somme Produits locaux », qui fête cette année ses 10 ans, tout en favorisant l’installation de jeunes agriculteurs.

Ce soutien actif permet la sauvegarde de nos terres agricoles et la préservation de nos espaces naturels exceptionnels : des espaces pour lesquels nous démultiplions les actions, notamment au travers d’une politique d’acquisition, d’aménagement et de gestion, mais aussi par l’assistance technique dans le domaine de l’eau, enjeu crucial au regard du dérèglement climatique.

Pour l’avenir de notre planète, il nous incombe d’aller encore plus vite et de faire toujours mieux, avec des mesures concrètes au service de tous les Samariens. Une action que nous portons au quotidien, toujours à vos côtés, pour faire de la Somme un territoire vertueux et rayonnant !

2023 : la Somme au rendez-vous des grands défis !

En se dotant d’un budget 2023 rigoureux et ambitieux, c’est plus de 120 millions d’euros d’investissement qui viendront accroître nos moyens d’action, pour faire de la Somme le département du bien vivre pour tous. Malgré la hausse de l’énergie et l’inflation qui nous contraignent à de nouvelles dépenses, nous augmentons notre budget de fonctionnement pour continuer à vous accompagner dans toutes les étapes de votre vie, avec comme grande priorité la transition écologique. En route pour 2023 !

UN PLAN D’ACTION GLOBAL POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE

Depuis le début de mandat, nos élus ont impulsé toute une série d’actions tournées vers le développement durable, que ce soit les mobilités douces, les espaces naturels sensibles, la promotion des produits locaux ou encore le soutien aux pratiques agricoles innovantes. Mais conscients des grands enjeux climatiques, nous devons aller encore plus loin en matière de sobriété, et l’exemple viendra de notre collectivité !
Dès cette année, nous accompagnerons la rénovation énergétique de nos bâtiments départementaux et le verdissement de notre parc automobile, tout en appliquant une politique d’achat qui prend en compte l’empreinte carbone. Des aides pour l’amélioration de la performance énergétique des logements de la Somme seront proposées, et nous favoriserons les nouveaux modes de déplacement doux ainsi que l’installation de bornes de recharge électrique.
D’autres actions viendront concrétiser notre ambition environnementale, notamment par une Politique territoriale qui soutiendra toujours les projets de modernisation de nos communes, ou encore au travers de « Vallée de Somme, une Vallée idéale », qui permettra un véritable développement vertueux et fédérateur autour de notre fleuve !

AGIR POUR CEUX QUI EN ONT BESOIN

En tant que collectivité des solidarités, c’est par une démarche décloisonnée que nous abordons nos politiques d’autonomie et d’insertion afin d’agir pour une société plus inclusive, qui ne laisse personne sur le bord du chemin.
Ainsi, nous voulons permettre à nos aînés et aux personnes en situation de handicap de choisir leur lieu de vie, avec de nouveaux dispositifs qui faciliteront leur quotidien.
Conscients de l’investissement personnel des « Aidants », nous souhaitons leur proposer des lieux d’accueil temporaire pour qu’ils puissent se ressourcer. Par ailleurs, dans la lignée des Assises des métiers de l’accompagnement impulsées par le Président Stéphane Haussoulier, un programme sera décliné dès cette année afin d’améliorer leur attractivité, tant nous savons que le bien vieillir est un grand défi pour notre département !
Et face au nombre croissant d’enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance, nous mobiliserons des moyens supplémentaires et travaillerons activement avec nos partenaires, pour qu’ils puissent être accueillis dans les meilleures conditions possibles.
Une approche plus individualisée donc que nous appliquons à toutes nos politiques sociales, dont l’insertion. Oui, nous croyons fortement en l’émancipation par la « Valeur travail » : c’est pourquoi nous souhaitons permettre à chaque bénéficiaire du RSA un accompagnement individuel pour un retour rapide et pérenne à une activité professionnelle. C’est en ce sens que nous souhaitons expérimenter le RSA conditionnel, que nous adapterons aux spécificités de notre territoire, pour toujours plus d’efficacité. En la matière, nous montrerons l’exemple en augmentant le nombre d’emplois aidés au sein de notre collectivité.

« NOUS N’HÉRITONS PAS DE LA TERRE DE NOS ANCÊTRES, MAIS NOUS L’EMPRUNTONS À NOS ENFANTS. » ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY

La réussite scolaire et l’épanouissement de notre jeunesse sont aussi des grandes priorités. Nous poursuivrons la rénovation de nos collèges pour permettre aux 28 000 élèves et aux équipes pédagogiques d’évoluer dans des conditions de travail optimales!
Et parce que l’accès à une alimentation saine est un principe d’égalité auquel nous sommes attachés, notre démarche d’approvisionnement local pour les cantines sera activement soutenue, tout comme le renouvellement du budget participatif et le chéquier collégien, qui permettent de renforcer la citoyenneté et un accès au sport et à la culture.
Deux secteurs durement touchés que nous avons accompagnés, avec la volonté de les rendre accessibles à tous. Nous tenons à saluer la belle réussite de la saison culturelle, qui aura trouvé un public samarien conquis, issu de tous les milieux sociaux. C’est dans cet esprit, que nous engageons notre Département comme un acteur majeur des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, afin de favoriser la pratique sportive, développer le sport nature et le sport santé pour le bien-être de nos habitants, partout dans la Somme.

Présents sur tous les fronts, vous pourrez toujours compter sur nos 22 élus pour être à vos côtés en cette période encore bien incertaine.
D’autres mesures concrètes vous seront présentées tout au long de cette nouvelle année 2023, avec la même énergie et l’ambition de transformer durablement notre territoire, créer un cadre de vie durable et améliorer concrètement votre quotidien !

Pour un accompagnement renforcé des allocataires du RSA

En cette deuxième année de mandat, dans un contexte national et international des plus incertains, c’est avec responsabilité que nous agissons pour vous et notre département. Dès cet été, face aux crises, nous avons pu mettre en place toute une série de mesures d’accompagnement des Samariens, grâce à la gestion rigoureuse et le fort investissement des élus et des services départementaux. Mieux, nous pouvons démultiplier nos actions en faveur des plus vulnérables, notamment en matière d’insertion sociale et professionnelle. C’est tout l’enjeu de la motion « Pour un accompagnement renforcé des bénéficiaires du RSA vers l’emploi » portée par notre majorité et votée lors la session du 19 septembre. Pleinement engagés pour le retour à l’emploi, nous souhaitons aller encore plus loin et donner une chance à chaque samarien en recherche d’emploi de s’émanciper pleinement !

Le 30 novembre 1988, était promulgué la loi sur le revenu minimum d’insertion (RMI), devenu en 2009 « revenu de solidarité active (RSA) », compétence du Conseil Départemental depuis 2004. Pourtant, depuis plus de 40 ans, le chômage en France n’est plus repassé sous la barre des 7 %, malgré un grand nombre d’offres d’emplois non pourvus aujourd’hui. Une situation paradoxale et anormale que nous constatons dans tous les cantons samariens et dans tous les secteurs économiques : de Ham à Feuquieres-en-Vimeu, de Doullens à Moreuil, en passant par Amiens, il n’y a pas un jour sans que nous échangions avec nos entreprises, nos agriculteurs, nos restaurateurs de leurs difficultés récurrentes de recrutement.

Le financement du RSA est le deuxième poste de dépense pour notre Département. Mais malgré un plan d’action ambitieux en matière d’insertion impulsée par notre majorité départementale, qui permet notamment un premier rendez-vous avec les nouveaux bénéficiaires dès la première semaine après l’ouverture des droits, force est de constater que nous arrivons aux limites de nos capacités et de nos possibilités. En témoigne l’action menée par le Conseil départemental et l’Union des métiers de l’hôtellerie pour des recrutements immédiats qui n’aura mobilisé que 48 personnes parmi les 226 bénéficiaires du RSA convoqués.

C’est pourquoi il faut agir vite et fort ! En inscrivant la Somme dans la mission de préfiguration de France Travail, nous serions un des dix départements pilotes du RSA conditionnel, inspiré du nouveau Contrat d’engagement jeunes. Par ce dispositif, que l’on souhaite adapté aux spécificités de notre territoire, nous pourrions ainsi agir de manière efficace tout en renforçant nos prérogatives en matière d’insertion.

Cette nouvelle approche définit parfaitement nos valeurs et notre volonté d’actions, sans exclusion ni stigmatisation. Oui, dans sa grande majorité, les bénéficiaires font face à de véritables freins en matière de formation, de mobilité, de garde d’enfant et le RSA n’est pas un choix. Mais aujourd’hui, s’il protège d’une très grande pauvreté, il ne permet plus une réinsertion pérenne sur le marché de l’emploi. Oui, le RSA est un droit pour tous, mais nous considérons qu’il est aussi du devoir pour chaque bénéficiaire de contribuer, à hauteur de ses possibilités, par une « contrepartie » sous différentes formes. C’est cela, notre ambition : le retour réel à l’emploi et plus largement à la valeur travail dans notre société, qui permette l’autonomie, l’émancipation et la dignité dans une période de fortes tensions sociales.

Une frustration constatée auprès de cette « France qui travaille », elle qui nourrit un légitime sentiment d’injustice. Parce que le travail n’est pas assez rémunérateur, nous estimons que son écart avec le revenu de l’assistanat est trop peu significatif et nous défendrons toujours le pouvoir d’achat des classes moyennes. Il est donc inenvisageable de créer des « sous-emplois » et nous serons d’une grande vigilance quant à l’encadrement de l’expérimentation. Mais nous l’affirmons : nul ne peut sérieusement considérer qu’il est permis un « droit à la paresse » prôné par Sandrine Rousseau, quand les Français par devoir contribuent au financement de leur système de solidarité.

Tout comme il n’est pas question d’opposer deux France, bien au contraire : dans un souci d’égalité et de fraternité, nous voulons permettre à celui qui le veut de pouvoir rebondir. C’est pourquoi nous devons maintenir cet équilibre entre droit et devoir devenu si fragile, pour que demain le système solidaire de redistribution et de protection sociale, qui fait l’honneur de notre Pays, ainsi que les droits acquis ne soient jamais remis en question. Et face à la montée du populisme, pour que le camp républicain triomphe toujours des extrêmes qui se nourrissent de l’injustice sociale et de ses colères, mais plus encore de l’immobilisme.

« Le premier des droits de l’Homme c’est la liberté individuelle, la liberté de propriété, la liberté de pensée, la liberté du travail ». Cette phrase est celle de Jean Jaurès, un grand républicain avec qui nous partageons la conviction que la valeur travail, qui n’est ni de droite, ni de gauche, est avant tout un droit à la liberté. C’est donc avec humilité, mais aussi avec la ferme intention de ne laisser personne au bord du chemin que nous porterons ce dispositif de bon sens pour permettre à chaque samarien, quelque soit son parcours, ses difficultés, de trouver sa place dans la société et de s’épanouir pleinement par le travail, ici, dans notre beau département de la Somme.

Une Somme d’actions pour la rentrée !

Chaque rentrée de septembre est un temps fort pour les familles samariennes. Nouvelle étape dans le parcours scolaire, elle marque le retour des élèves dans les collèges de la Somme qui relèvent de notre compétence. Pleinement mobilisés pour la réussite éducative et l’épanouissement des 28 000 collégiens, nous souhaitons ainsi les préparer aux grands défis de demain. Oui c’est notre ambition au travers de notre politique jeunesse : faire de notre département un territoire d’excellence pour tous !

INVESTIR POUR L’AVENIR DE NOS JEUNES SAMARIENS

En engageant 80 millions d’euros dans un grand plan de rénovation et de modernisation de nos 50 collèges publics et 17 collèges privés sous contrat d’association, nous souhaitons mettre les moyens nécessaires pour favoriser la réussite éducative des collégiens et permettre de concilier leur épanouissement personnel, la relation aux autres et la réussite scolaire.

Dans les faits cela se traduit par de nombreuses actions :

• Poursuivre le « Plan collège numérique » en renouvelant le parc informatique des collèges pour qu’il soit toujours plus performant et moderne.

• Équiper les enfants en situation de handicap relevant de structures adaptées d’Espaces Numériques de Travail (ENT) afin que leurs parents puissent, comme en milieu scolaire ordinaire, suivre leur parcours pédagogique et communiquer avec les équipes éducatives.

• Un grand « plan casiers » qui dotera l’ensemble des collèges sur trois ans.

Par ailleurs, convaincus que l’épanouissement des jeunes passe également par la culture, le sport et la citoyenneté, nous tenons à démultiplier les actions et les rendre accessibles à tous.

CULTURE, SPORT, CITOYENNETÉ, ALIMENTATION : POUR UNE JEUNESSE BIEN DANS SA TÊTE ET DANS SON CORPS

Fort de son succès, nous renouvelons le dispositif « Somme chéquiers collégiens » de 80 euros distribués dès la rentrée : il permet un accès au sport et à la culture pour tous les enfants en âge de rentrer en 6ème, qu’ils soient au collège ou en établissement médico-social. C’est un vrai coup de pouce pour les familles samariennes, les associations sportives, les établissements culturels et les librairies de notre département !

Si Tocqueville disait que « dans chaque génération il y a un peuple nouveau », alors, nous faisons de la promotion de la citoyenneté le fer de lance d’une démocratie retrouvée. Le Département de la Somme soutiendra les initiatives des collégiens à travers la pérennisation du « Budget participatif réussite éducative ».
Désormais annuel, les projets pourront porter sur des thématiques telles que la lutte contre les discriminations, le harcèlement scolaire et la promotion des éco-délégués dans les collèges. Des causes qui nous obligent et pour lesquelles nous portons toute notre attention.

Enfin, au plus près des enjeux de santé et environnementaux, nous nous engageons pour une alimentation saine et une qualité toujours plus exigeante des repas dans nos restaurants scolaires. Avec pour objectif de tripler nos approvisionnements locaux, nous permettons ainsi le développement des circuits courts, la diversification des productions, tout en contribuant à la juste rémunération de nos producteurs !

Et pas question de laisser quiconque sur le chemin! L’attribution de l’allocation départementale de solidarité (ADS) à plus d’un quart des collégiens, leur permettra un tarif adapté à la restauration scolaire et l’accès à de nombreuses actions.

LE POUVOIR D’ACHAT DES FAMILLES : UNE PRIORITÉ PHARE DE LA RENTRÉE

Le Conseil départemental de la Somme est bien LA collectivité des solidarités : nous l’avons encore prouvé en juin dernier par le vote du Budget supplémentaire qui permet, entre autres, la mise en place de toute une série d’actions concrètes pour favoriser le pouvoir d’achat des familles samariennes.

Parmi les nouvelles mesures, un dispositif « Coup de pouce alimentaire » a été voté par l’ensemble des élus départementaux. Concrètement, ce sont 40 000 aides de 25 euros, qui sont attribuées aux personnes et aux familles les plus vulnérables. Ce dispositif priorisera l’achat auprès de nos producteurs locaux.

D’autres actions ont été mises en place cet été pour aider les plus fragiles à supporter les effets de l’inflation : les mesures « coup de pouce » pour les personnes en grande précarité ou en insertion, l’élargissement des critères du Fonds Solidarité Logement (FSL), la hausse de l’allocation « jeune majeur » , la remise gratuite d’un porte bébé lors de la visite post-natale de la Protection maternelle et infantile, l’augmentation des crédits pour l’aide à l’acquisition de vélos électriques et la revalorisation du point d’indice des travailleurs sociaux et médico-sociaux.

Investissements conséquents dans les collèges, transition numérique, alimentation de qualité et développement des circuits-courts, soutien aux familles et à l’économie locale :
notre majorité départementale se mobilise sur tous les fronts et continue à travailler pour permettre à nos jeunes de réussir, éveiller leur curiosité et développer leurs talents ! La cloche va bientôt sonner, nous souhaitons à tous nos enfants et à leurs familles une belle rentrée et une excellente année scolaire !

DES ÉLUS ENGAGÉS POUR L’ATTRACTIVITÉ TOURISTIQUE DE LA SOMME

Du Nord au Sud, d’Est en Ouest : en matière d’attractivité, les atouts de la Somme sont considérables et son potentiel touristique constitue une véritable opportunité pour notre Département. En instaurant une politique des plus ambitieuses autour de la promotion de nos richesses samariennes, nous, élus de la majorité, souhaitons valoriser notre statut de destination touristique de premier plan pour répondre aux attentes des visiteurs du monde entier. De nombreuses aides financières et dispositifs accompagneront nos professionnels du secteur pour se donner les moyens de nos ambitions : Développer et accompagner une offre touristique de qualité et responsable, promouvoir nos nombreux atouts, développer l’esprit de tout notre territoire autour de « Vallée de Somme, une vallée idéale » et préparer les Jeux Olympiques de 2024. En route !

UNE OFFRE TOURISTIQUE DE QUALITÉ ET RESPONSABLE

Aux côtés des acteurs locaux du tourisme, nous entendons être le fer de lance d’une nouvelle dynamique touristique au sein de notre territoire. Une dynamique qui réunira autour de la table institutions et professionnels, pour avancer ensemble dans la même direction. Oui, la Somme est une destination touristique de premier rang disposant d’innombrables richesses qui doivent être valorisées. Aujourd’hui, cet investissement est nécessaire pour instaurer la nouvelle donne touristique du département qui demain fera de notre territoire une destination prisée. Aussi il a été souhaité que dès cette année, « Somme Tourisme » puisse proposer aux acteurs du tourisme d’effectuer les démarches nécessaires à l’obtention de la marque « Tourisme & Handicap » afin que cette politique territoriale profite à tous. C’est l’esprit des élus de la majorité : Faire de la Somme un département du mieux vivre ensemble.

PROMOUVOIR NOS NOMBREUX ATOUTS

L’offre touristique du Département de la Somme porte également une ambition culturelle et mémorielle accessible à tous, partout. Ainsi, en soutenant ses Bistrots de Pays, le Conseil départemental de la Somme anime un réseau qui réunit des établissements engagés dans une démarche « Qualité tourisme », véritable gage de valeur. D’autre part, le Département soutient et préserve les « incontournables » en matière d’attractivité touristique en accompagnant l’Association du Chemin de Fer de la Baie de Somme et l’Association Picarde pour la Préservation et l’Entretien des Véhicules Anciens. Ces deux associations réunissent plusieurs dizaines de milliers de visiteurs et mettent en valeur un patrimoine qui tend à être oublié mais qui fait le charme de nos territoires. Le patrimoine architectural s’illustre notamment autour des Bistrots de Pays ou de l’Abbaye millénaire de Saint-Riquier. L’esprit de la Somme repose aussi dans son patrimoine immatériel marqué par ses lieux de mémoire qui parsèment tout l’Est de notre département. C’est également l’occasion d’arpenter la Véloroute de la Somme, traversant le territoire jusqu’aux lieux de mémoire de la Grande Guerre. Un moyen d’allier sport, tourisme et transmission mémorielle si importante pour nos jeunes générations.

DÉVELOPPER L’ESPRIT DU TERRITOIRE, JOINDRE LE PATRIMOINE

Née il y a 20 ans, l’ambitieuse « Vallée de Somme, une vallée idéale », se concrétise enfin grâce à notre volonté. Cette nouvelle politique territoriale s’accompagnera d’un investissement de 10 millions d’euros pour mettre en valeur notre patrimoine local réparti au sein de tout le territoire. Oui, la Somme est un territoire au patrimoine riche et nous nous engageons en tant qu’élus à le faire rayonner. Nous avons à cœur de mettre en valeur les panoramas époustouflants offerts par la Baie de Somme, classée parmi les plus belles baies du monde, ou les paysages fluviaux autour desquels s’établissent nos villes et villages pittoresques. Qu’il s’agisse du fleuve ou au-delà, notre département regorge de richesses que ce projet irriguera afin de les faire resplendir. Nous sommes fiers de cette diversité et voulons la valoriser au-delà de nos frontières afin que rayonne notre département et notre culture locale.

Faire rayonner ce patrimoine, créer une image de marque « Vallée de la Somme » et améliorer la qualité de vie des Samariens en investissant dans les équipements de la vallée, tels sont nos mots d’ordre qui guident notre ambition pour servir encore et toujours les habitants de la Somme.

JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES DE 2024 À PARIS, UNE AVENTURE SPORTIVE ET SOLIDAIRE À PARTAGER

Enfin, nous sommes pleinement engagés pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, dont nous partageons les valeurs universelles de l’excellence, de l’amitié et du respect. Une expérience unique pour révéler nos nombreux atouts tout en développant les pratiques sportives et en renforçant l’attractivité de la Somme par des actions culturelles et touristiques. Cette visibilité exceptionnelle pour notre territoire sera rendue possible par le label « Terres de jeux » et fera vivre aux Samariens des émotions uniques à partager avec le monde entier.

Tourisme de nature, tourisme mémoriel, tourisme de loisir, terre d’accueil olympique… les élus de la majorité « Unis pour la Somme » ont à cœur de soutenir l’attractivité touristique du territoire, l’emploi local, la sauvegarde et la protection de notre patrimoine et à promouvoir notre culture, nos savoir-faire et notre sens de l’hospitalité. Des élus pour qui la devise olympique symbolise parfaitement l’esprit de mandat : Plus vite, plus haut, plus fort !

Nous vous souhaitons un très bel été… en Somme, naturellement !

Le mandat de l’attractivité, de la proximité et du bien vivre pour tous !

Lors des prochaines années, nos élus de la majorité auront à cœur de faire de ce mandat celui de l’attractivité, de la proximité et du bien vivre pour tous ! Une volonté qui s’inscrit pleinement dans la nouvelle Politique territoriale, votée lors de la session du Conseil départemental du 4 avril. La coopération avec tous les élus est le maillon fort de notre engagement et nous considérons les collectivités locales comme des partenaires essentiels du développement de notre territoire. Pour vous, nous aurons les plus grandes ambitions, démultipliées à travers l’innovante «  Vallée de Somme, une Vallée idéale » que nous porterons, haut et fort, avec un objectif commun : faire rayonner le plus beau des départements !

Un département des solutions et des solidarités territoriales.

Respecter la diversité et garantir l’équilibre entre les territoires, c’est atténuer les fractures économiques, sociales, numériques et culturelles par le renforcement des solidarités territoriales. Si le Conseil départemental se veut le partenaire naturel de l’ensemble des collectivités locales, nous souhaitons en faire le pilier de leur développement pour les prochaines années.

De cette volonté, découlent de nouvelles offres de proximité, pour répondre aux besoins des habitants. Forts de nouveaux moyens consacrés aux équipements dans le domaine touristique, du sport, de la jeunesse, de la culture et des loisirs, les atouts de la Somme sont considérables.

Autour des principes fondateurs tels que le développement durable et la solidarité, nous souhaitons contribuer à la dynamique de tous les bassins de vie des cantons. Des premières phases d’investissement sont d’ores et déjà mises en place pour soutenir des opérations structurantes, qui augmenteront dans les années à venir, grâce à notre détermination: celle d’améliorer votre qualité de vie !

Une nouvelle politique territoriale ambitieuse pour tous.

Pour ce faire, avec une enveloppe globale de 35 millions d’euros allouée aux collectivités locales, la nouvelle politique territoriale est ambitieuse ! Elle accompagnera les 772 communes et les 13 EPCI de la Somme lors des trois prochaines années, dans la dynamisation des centres-bourgs, les équipements culturels, l’aménagement des espaces publics et l’accessibilité ainsi que la valorisation de notre patrimoine.

Mais ce n’est pas tout. Pleinement conscients des enjeux environnementaux et soucieux de préparer l’avenir, nous devons anticiper les aléas climatiques et ses conséquences. L’impact des inondations ou des coulées de boue dans la Somme n’est pas sans effets. Ainsi, nous pérennisons le fonds spécifique en faveur des collectivités impactées par des catastrophes naturelles pour la période 2022 à 2027, en intervenant sur la réparation des voiries, des espaces publics et des ouvrages endommagés.

Par ailleurs, fort de la réussite du dispositif d’aide à la modernisation de l’éclairage public et à la vidéo protection mis en place en 2021, nous avons souhaité abonder son enveloppe pour un montant de 12 millions d’euros. En plus du développement des équipements sportifs et de la télémédecine, nous considérons la modernisation et la sécurisation de nos communes comme des nécessités pour le bien vivre de tous !

Enfin, dans le respect du principe de différenciation qui anime notre groupe, nous adapterons nos conditions d’intervention pour une politique plus efficace. Cette prise en compte de la singularité et de la diversité de nos cantons émane d’une parfaite connaissance de notre territoire ; faire rayonner avec vous et pour vous.

« Vallée de somme, une Vallée idéale », pour un territoire qui rayonne !

Notre ambition au service de notre département se retrouve dans les principes puissants de l’innovante « Vallée de Somme, une vallée idéale », inspirée de Jules Verne.

Hier un horizon indépassable, aujourd’hui une réalité accessible à tous : cette grande vision de développement et d’attractivité du territoire permettra de créer à long terme, un espace de qualité, à vivre et à partager, au cœur d’une nature préservée. Elle s’inscrit dans une politique globale de développement économique, culturel, social et environnemental vertueuse et se veut fédératrice d’initiatives d’acteurs publics et privés, dans tous les territoires de la Somme. Vos élus travaillent déjà sur de grands projets structurants, mis en œuvre dès cette année, avec une enveloppe de 10M€.

Des supports de fierté et de cohésion au travers lesquels les Samariennes et les Samariens, associés au projet, pourront être de véritables ambassadeurs de notre département.

« Seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin ».

Fidèles à notre promesse de “toujours plus de proximité” pour un mandat des solutions, nous entendons rassembler toutes les énergies pour renforcer les solidarités et apporter aux Samariens l’ensemble des services nécessaires à leur épanouissement. C’est pourquoi, nous irons à la rencontre de tous les acteurs locaux lors des prochaines semaines dans l’esprit de coopération qui anime le groupe «  Unis pour la Somme ».

Et vous pouvez compter sur notre volonté d’action. Elle guide chaque jour notre engagement, pour faire de la Somme un département qui rayonne !

Un budget 2022 ambitieux au service de tous les Samariens !

Véritable feuille de route, le budget primitif est l’un des moments forts de l’année pour notre politique départementale. Investissement en hausse, projets nouveaux démultipliés et dispositifs renforcés : notre gestion financière responsable des dernières années permet de voter un budget 2022 des plus ambitieux afin d’accompagner la relance et de préparer l’avenir de notre département.
Pleinement engagés sur le terrain, vos 28 élus de la majorité « Unis pour la Somme » sont présents et disponibles pour ceux qui en ont besoin et pour transformer notre si beau territoire !

Présents pour ceux qui en ont besoin

Être présents pour ceux qui en ont besoin, c’est agir pour notre jeunesse. De la petite-enfance jusqu’à l’adolescence, nous souhaitons qu’elle s’accomplisse pleinement ici. Ainsi, nous voulons développer la construction de petits lieux de vie, plus inclusifs et individualisés, tout en augmentant le budget dédié à la politique de prévention et de la protection de l’enfance de 12%. Soucieux de l’amélioration des conditions de réussite scolaire, nous investirons plus de 80 millions d’euros pour la rénovation des collèges, soit 20 millions supplémentaires que lors du précédent mandat, au cours duquel nous avions déjà effectué de belles réalisations.

D’une génération à l’autre, face aux évolutions démographiques et au vieillissement de la population, mettre en oeuvre une politique ambitieuse autour de l’autonomie des personnes âgées et en situation de handicap, par une approche décloisonnée, est une de nos priorités. Dans ces domaines, le Département reste le chef de file. Et nous ferons de l’accompagnement des aidants, des assistants familiaux et des aides à domicile, un enjeu majeur de mandat. Ils sont un maillon essentiel de la chaîne solidaire.

Nous souhaitons faire honneur aux principes d’une société plus égalitaire et fraternelle, valeurs partagées par les élus de notre majorité. Sous l’impulsion du Président du Conseil départemental de la Somme, Stéphane Haussoulier, le handicap sera une grande cause départementale. Nous voulons tout mettre en œuvre pour améliorer concrètement le quotidien des personnes les plus empêchées par le développement de nouveaux dispositifs avec un défi : changer le regard extérieur sur le handicap.

Nous croyons fortement en l’insertion et en l’émancipation par le travail. Nous renforcerons l’accompagnement des allocataires du RSA en proposant des parcours plus ciblés afin de répondre aux besoins de nos entreprises. Priorité : le retour à l’emploi ! Les acteurs économiques pourront encore compter sur notre soutien sans faille. Aussi, nous intensifierons les dispositifs d’aides visant à accompagner les habitants de la région à convertir leur véhicule au bioéthanol. En cette période d’inflation qui touche tous les ménages, cette conversion représente une économie non-négligeable pour nos budgets familiaux.

Enfin, avec 10 millions d’euros supplémentaires mobilisés pour l’augmentation des salaires des auxiliaires de vie et des personnels du secteur médico-social, l’augmentation du tarif horaire de l’APA en mode prestataire, nous agissons concrètement pour les « acteurs du quotidien », dont nous saluons leur dévouement. Nous sommes fiers d’annoncer que 50,4 % du budget global est consacré à la solidarité.

Transformer durablement notre territoire

« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible » Cette phrase de Saint-Exupéry résume l’ambition d’une majorité qui souhaite agir et investir pour demain.

Rendre possible l’avenir, c’est transformer durablement notre territoire. Le canal Seine-Nord Europe, la liaison Roissy-Picardie, la fibre optique pour tous d’ici 2024, Vallée de Somme – Vallée Idéale, une politique touristique volontaire et visible, la stratégie sportive « Somme 24 » : tous ces grands projets structurants que nous soutenons posent les conditions d’un « vivre autrement ».

Rendre possible l’avenir, c’est mieux préparer notre département à la transition écologique et environnementale. Avec un budget en hausse de 7,7 %, nous continuerons à favoriser les mobilités douces avec la promotion de l’usage du vélo et du covoiturage. Nous conserverons les espaces naturels sensibles. Nous ferons plus la promotion des produits locaux tout en soutenant les pratiques agricoles vertueuses et innovantes. Oui, en préservant notre environnement et nos ressources naturelles, nous souhaitons agir concrètement pour magnifier notre patrimoine naturel aussi divers qu’exceptionnel.

Un territoire qui saura saisir la formidable opportunité que seront les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 ! Terre de jeu, notre département est en soutien du développement des infrastructures et engage de nombreuses actions pour promouvoir le sport santé, le sport amateur, le sport professionnel et de haut niveau : le sport pour tous autour des valeurs universelles de l’olympisme. Des projets forts qui permettent de développer l’attractivité d’un département qui prépare l’avenir par l’attractivité de notre territoire.

Un département des solutions, une majorité de proximité

Les élus de la majorité continueront de faire de ce mandat celui de l’écoute et de la proximité, avec comme ambition d’améliorer votre qualité de vie. C’est tout l’enjeu de la nouvelle politique d’aide aux communes et intercommunalités qui intégrera de nombreux dispositifs, dont la sécurisation des centre-bourgs pour garantir votre tranquillité. Nous adoptons un budget renforcé pour soutenir les secteurs culturels et associatifs, durement touchés par la crise, dont nous mesurons toute l’importance pour le vivre-ensemble.

Vous l’aurez compris le budget primitif 2022 est à la hauteur des nombreux enjeux et défis de notre territoire.

Ambitieux, il prépare l’avenir autour de l’attractivité, de la proximité et du bien vivre pour tous, piliers d’une nouvelle mandature que nous souhaitons incarner, au plus près de vos préoccupations.

Ambitieux, il permet à notre département d’être présent pour ceux qui en ont besoin et de transformer durablement la Somme.

Ambitieux, ce budget primitif 2022 permettra à chaque Samarien de vivre mieux sur notre territoire.

Et d’en être fier !

Nos grands objectifs. Porter les Solidarités et être acteurs de la relance

Si la pandémie de Covid 19 a profondément bouleversé notre approche du « vivre ensemble », elle a aussi été un révélateur de l’importance des collectivités de proximité.

Une ambition : Agir pour nos territoires.

Le Département, un acteur de proximité essentiel grâce une situation financière historique.
Le Conseil départemental de la Somme, avec les communes, est la collectivité de proximité qui agit par des mesures concrètes et utiles au plus grand nombre.
Grâce à une gestion budgétaire rigoureuse, nous sommes en mesure de porter un investissement massif, à hauteur de 100 millions d’euros et ainsi de pouvoir mener des actions fortes en faveur des Samariens.
Nous allons agir sur le redéploiement d’une politique de solidarité territoriale destinée à mieux soutenir les opérations structurantes,(création d’une aide à la sécurisation des centre-bourg), un soutien ambitieux pour les collèges par des opérations de réhabilitation (performance énergétique, restauration, préaux, sanitaires…),essentielles à la vie des élèves dans les établissements.
La mobilité est aussi une préoccupation forte avec le développement des axes et équipements dédiés aux mobilités douces et alternatives. De grandes opérations seront ainsi menées et développées dans le cadre de « Vallée de Somme, Vallée idéale ».
Avec la politique d’aménagement du territoire, c’est en pensant aux Samariens que le Département souhaite investir dans le déploiement du plan numérique (4G, aide à l’achat de matériel informatique), le financement d’équipements aquatiques, l’aide à la rénovation des ouvrages d’Art. L’amélioration du confort des usagers rentre également dans cette optique et nous avons ouvert une nouvelle Maison Départementale des Solidarités et de l’Insertion à Amiens et le Centre Simone Veil, afin d’améliorer la réception des usagers.

Insertion, handicap, aides aux personnes les plus vulnérable : Notre ADN

L’autonomie des personnes âgées et handicapées constituent un enjeu de première importance pour le département.
Le Conseil Départemental souhaite répondre aux besoins et attentes des personnes âgées et de leurs familles en favorisant leur maintien à domicile quand cela est possible. Que ce soit au travers des aides à l’adaptation du logement ou du développement de la téléassistance , tout est fait pour permettre aux usagers de vivre en sécurité dans leur maison. Quand il ne leur est plus possible de rester seuls chez eux, des solutions alternatives vont être encouragées par le développement des résidences inclusives ou intergénérationnelles. Pour les personnes en situation de handicap, l’accent est mis sur une meilleure intégration dans la cité. Le département soutient d’ailleurs un grand nombre de projets innovants comme les logements inclusifs qui leur permettront de vivre en autonomie tout en bénéficiant d’un accompagnement renforcé. Nous n’oublions pas bien sûr les auxiliaires de vie. Elles sont un maillon essentiel du mieux vivre pour nos aînés. . Autant d’actions de prévention par lesquelles le Département permet aux personnes handicapées ou âgées ainsi qu’aux aidants de mieux vivre leur quotidien en profitant pleinement des loisirs mis à leur disposition dans le domaine de la culture, du sport ou de leur participation à la vie collective.
Pour développer et approfondir le sujet de l’aide sociale à l’enfance le département organise des recrutements supplémentaires d’assistants familiaux pour l’accueil des enfants confiés aux services sociaux.
Pour les bénéficiaires du RSA, le retour à l’emploi , en basant notre action sur le principe des droits et des devoirs est pour nous une forte préoccupation. Notre groupe souhaite donc par des mesures d’accompagnement, que chacun se voit proposer une formation qualifiante, une action d’insertion menant vers un emploi. C’est par des actions au cas par cas et un suivi rigoureux des dossiers que nous les aidons concrètement. C’est la raison pour laquelle nous soutenons les actions en direction de nos jeunes comme « l’école de la deuxième chance » pour aider ceux qui, sortis du système scolaire, bénéficiaires du RSA, se verront proposer des formations qualifiantes. Les actions de prévention sont aussi au cœur de notre action. De nombreuses actions en faveur de l’amélioration du logement et à la production de logements sociaux sont également mises en place.

Le Conseil Départemental acteur de la relance et de l’aménagement durable du territoire.
C’est grâce à la bonne gestion de notre collectivité que nous pouvons élargir nos propositions avec des actions concrètes.
Une aide exceptionnelle aux entrepreneurs samariens a ainsi été mise en place.
2 154 d’entre eux en ont déjà bénéficié. Artisans, commerçants, restaurateurs ont ont été accompagnés dans la reprise de leur activité.
Nous renforcerons également notre plan Vélo avec un budget de 800.000€. Une mesure qui présente un triple intérêt : social, en soutenant le pouvoir d’achat des foyers samariens, écologique, en soutenant les circulations douces, mais aussi économique, en créant de l’activité pour nos commerces locaux. Une aide à la modernisation de l’éclairage public est aussi proposée comme l’installation de vidéo protection pour les communes et ainsi sécuriser nos villes et nos villages. Nous porterons par ailleurs d’autres propositions en matière de logements, d’infrastructures (voirie, mobilité douce, exploitation et maintenance des voies navigables )
L’entretien et l’animation du patrimoine reste une de nos priorités tout comme le soutien aux associations et structures locales à caractère culturel. Le Département soutient ainsi de nombreux acteurs associatifs, porteurs de projets et intervenants dynamiques pour le développement culturel de notre territoire.
Nous soutenons également les associations sportives par l’acquisition de matériel ou encore des projets ambitieux comme « Terre de jeu 2024 » qui incite le Département à soutenir des évènements pour accompagner et promouvoir l’engagement des bénévoles et des licenciés. Une attention particulière est portée au sport à l’école et particulièrement au Handisport et au sport adapté. C’est un partenariat efficace avec les acteurs sportifs qui s’impliquent dans les actions du département en faveur du sport santé ou du sport handicap .

Des politiques plus visibles
Pour la majorité départementale, toutes ces actions doivent être marquées de notre sceau par des actions de proximité. Autant que nous le pourrons, nous nous efforcerons d’imprimer la marque du Conseil Départemental afin que les Samariennes et les Samariens constatent encore davantage l’importance d’une collectivité qui est à leur écoute et répond à leurs besoins. C’est un travail de terrain que nos élus s’efforcent de réaliser jour après jour. Proximité, écoute et bienveillance sont les maîtres mots que nous mettons chaque jour en œuvre pour le bien de tous.

CANAL SEINE-NORD EUROPE : UN PROJET COLOSSAL SOUTENU PAR LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE

Historiquement autant que géographiquement, le département de la Somme occupe une place stratégique au cœur de l’Europe. C’est cette situation exceptionnelle qui fait du projet une réalisation aux conséquences considérables en termes économiques et sociaux. En juillet 2021, deux élus ont été désignés pour représenter le groupe « Unis pour la Somme » au sein du conseil de surveillance, Brigitte LHOMME, vice-présidente en charge des projets structurants nommée pour représenter le président Stéphane HAUSSOULIER, et Frédéric DEMULE, conseiller départemental du canton de Ham.

LE CANAL SEINE-NORD EUROPE : C’EST PARTI !

Premiers coups de pioche chez nos voisins de l’Oise. Ce chantier est d’autant plus attendu qu’un tel projet est inédit en France. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Avec une longueur de 107 km, dont 45 km dans l’est du département de la Somme entre Compiègne et Aubencheul-au-Bac, d’une capacité d’accueil de bateaux de 185 m de longueur et 11 m de largeur ce qui représente l’équivalent de 220 camions soit 4 400 tonnes de marchandises. Nous sommes bien là dans la réalisation d’un ouvrage à l’échelle européenne.
Un Conseil de surveillance qui a la charge des grandes décisions relatives au projet se réunit régulièrement. Il se compose de 30 membres et est administré par le président de la région Hauts-de- France, la présidente du département de l’Oise, des représentants de la région, des représentants des quatre départements et des collectivités ainsi que des porte-paroles de l’État et de L’Europe.
Le 20 septembre 2021, les membres du Conseil de surveillance et la vice-présidente en charge des grands projets, ont voté l’approbation du rapport d’activité 2020, précisant le début du chantier dans la Somme pour fin 2022 début 2023. La société civile prend également une part active aux travaux préparatoires puisque des concertations sont en cours et les premières réunions citoyennes ont eu lieu en septembre dernier. Au programme de ces rendez-vous, échanges et débats dédiés à la mise en place du Canal. Ces consultations citoyennes participent à une volonté de construire un projet en accord avec les valeurs de « mieux vivre ensemble ».

UN PROJET TRANSVERSAL, DES ACTEURS MULTIPLES, UNE FIERTÉ POUR LES INTERVENANTS

Concertations, consultations et réunions publiques ont drainé la mise en exécution de ce projet titanesque. C’est une fierté de voir débuter cet ouvrage transversal porté par l’Europe, mais aussi la région Hauts-de-France et le département de la Somme. Si un établissement public chargé de la mise en œuvre et de la coopération entre les divers acteurs du projet a été créé en 2016, cela fait près de 20 ans que les élus régionaux et départementaux, toutes tendances politiques confondues, évoquent cette grande entreprise. Aujourd’hui, le Canal Seine-Nord Europe est devenu réalité et impulse une nouvelle ligne de vie à notre territoire. Toutes ces réflexions ont été menées de manière conjointe avec l’intégralité des acteurs concernés. Grâce à une dimension de proximité et de transparence avec les élus locaux, notre assemblée départementale collabore avec de nombreux acteurs du projet. Une dimension participative qui comprend des points de consultations citoyennes organisés dans la Somme et c’est grâce à ces échanges que nous pouvons répondre aux préoccupations des Samariens et composer avec les différentes parties prenantes du projet.

UN DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE FORT POUR LES SAMARIENS

Ce projet ne consolidera pas seulement la région Hauts-de-France en tant que grand territoire économique européen. En effet, ce chantier va générer des milliers d’emplois sur la prochaine décennie au niveau du Département. La majorité départementale et les membres du conseil ont pour ambition d’impulser une véritable dynamique d’emplois dans la Somme, notamment grâce à la mise en place d’une antenne nommée « Canal Solidaire », dispositif d’insertion et de retour à l’emploi.
Notre ambition est de positionner l’emploi au cœur du projet, avec un chantier qui mobilisera de 7 000 à 10 000 emplois sur le territoire tel que des ingénieurs, conducteurs, chef d’équipe, soudeurs, ferrailleurs, chargeur, compacteurs, ouvriers… un nombre de corps de métiers considérable, chiffres auxquels il faut ajouter les emplois indirects, comme les restaurants, hébergements, loisirs et autres infrastructures. Sans oublier, les aménagements environnementaux et les projets structurels connexes car un tel chantier intègre un certain nombre de projets additionnels comme la construction d’écluses, de ports intérieurs, de ponts, de réservoirs, de dépôts, et d’ouvrages d’Art…

NOTRE ENVIRONNEMENT, NOTRE PATRIMOINE PRÉSERVÉ

Le Canal Seine-Nord Europe, c’est aussi un projet de développement durable, avec l’intégration de multiples aspects environnementaux, puisqu’il est réalisé dans une démarche d’éco conception. Ce grand projet optimise véritablement les coûts et diminue les nuisances environnementales, il consomme 2 à 4 fois moins de carburant que les modes des transports traditionnels. Le Canal Seine-Nord Europe intégrera un aménagement cyclable associé à la notion de mobilité douce et sera organisé de manière à faciliter le déplacement des piétons sur une grande partie de son circuit. L’alimentation du Canal en eau, proviendra d’un bassin de l’Oise et exclut tout prélèvement dans les nappes phréatiques. D’ici 2028, ce sont au total 700 hectares d’aménagements écologiques et d’espaces verts qui seront déployés. Concrètement, le Canal Seine-Nord Europe est un transport fluvial qui regroupe un certain nombre de critères en hautes performances environnementales. Ce mode de transport répond aux enjeux de réduction des émissions de gaz à effet de serre prévus par l’Accord de Paris conclu par la COP 21.

Tous les élus de la majorité « Unis pour la Somme » ont la conviction profonde que ce grand projet, réalisation phare de la mandature, est d’une importance capitale pour le développement de notre département. Nul doute qu’il remportera l’adhésion non seulement des Samariens mais de tous les Européens.

Rentrée des collèges : Une nouvelle année, de nouveaux défis !

Après deux années scolaires marquées par la crise liée à la Covid-19, nos collégiens ont entamé cette nouvelle année avec sérénité. Le ton est donné, à travers la remise en état des collèges, les aides aux collégiens et le soin particulier apporté à l’apprentissage dans sa globalité. Le Conseil départemental place la rentrée sous les signes de la nouveauté et de la modernité. Les élus de la majorité départementale se sont mobilisés le jeudi 2 septembre, sur tout le territoire pour assister aux rentrées de nos 22 000 jeunes Samariens. L’occasion d’échanger avec les parents d’élèves, les agents, le corps enseignant mais aussi les élèves sur leurs sentiments et leurs aspirations.
Le département a d’abord souhaité faire un état des lieux de ses collèges. La majorité s’est investie tout l’été dans l’optimisation des structures des collèges, jugés vieillissants, pour près de 2,5 millions d’euros. Des travaux de réaménagements variés permettant de répondre aux besoins de tous et ainsi insuffler un renouveau à nos collèges.
Ce sont les collèges de la Baie de Somme, Nesles, Moreuil, Abbeville, Conty en passant par Bray sur-somme, Rosières-en-Santerre qui ont vu de nombreux projets sortir de terre pendant l’été. Une fierté pour l’ensemble de nos Conseillers départementaux, qui ont pu, pour certains, prendre part aux projets sur leur canton. Des opérations parfois conséquentes comme l’aménagement des classes, la modernisation de CDI, la réhabilitation des cuisines, des travaux de plomberie, l’installation de nouvelles portes et fenêtres, la rénovation de sanitaires, la construction de préaux et d’abris de vélo…

De nombreuses mesures mais une seule dimension : Mieux vivre en Somme !

Un rafraîchissement des collèges qui s’est réalisé dans une démarche globale visant à améliorer le bien-vivre ensemble. À ce titre, différents dispositifs sont déployés et en cours d’application depuis le début de l’année scolaire, ces derniers ont pour objectifs d’accompagner les collégiens vers un épanouissement dans leur apprentissage. L’une des priorités de vos élus territoriaux est de placer la réussite éducative au coeur de sa mandature.
Et cette réussite passe par de nombreux projets. Au total, ce sont 43 collèges qui ont vu leur projet aboutir grâce au budget participatif 2021. Un budget d’un montant de 1 million d’euros, tous projets confondus. A une autre échelle, la création de deux classes ULIS était essentielle pour permettre aux élèves en situation de handicap d’avoir une continuité dans leur scolarité.
Cet investissement se traduit également par la distribution des carnets de correspondance, personnalisés à l’effigie de chaque collège du Département. Un outil générateur de lien entre le corps enseignant, l’administration et les parents d’élèves qui est fondamental dans le suivi de l’enfant.
Enfin, le département souhaite rapprocher les producteurs locaux et les cantines scolaires. Pour offrir une alimentation de qualité à nos élèves, nous nous sommes engagés dans le développement des circuits-courts. A savoir, 100 producteurs locaux représentant 10 à 25 % des commandes de nos collèges. L’objectif est clair : tripler ce chiffre.

Les élus de la majorité au plus proches des collégiens

Les élus de la majorité ont tenu à offrir au mois de mai un chéquier « collégien » d’une valeur de 80€. Nous avons décidé d’étendre ce chéquier aux 6e qui viennent d’intégrer nos établissements. Le but étant de permettre à ces derniers de dépenser les chéquiers dans une activité sportive, culturelle, artistique ou de s’acheter des livres.
Vos élus ont également tenu à remettre aux élèves des livrets historiques. L’objectif étant d’offrir un moyen différent d’apprendre l’Histoire, notamment l’Histoire du département.
Le livret de la Somme dans la Première Guerre mondiale distribué aux classes de 3ème, la bataille de la Somme ayant été l’une des batailles les plus tragiques de la Grande Guerre, il est de notre devoir de la transmettre. Pour aller plus loin, l’Historial de Péronne-Thiepval a voulu moderniser cet apprentissage. L’objectif de l’Historial et du Département est clair : faire vivre les personnages de la Grande Guerre. C’est pourquoi un dispositif de réalité superposée et interactif a été mis en place. Sur votre smartphone, vous pourrez scanner un QR code qui vous permettra de vivre l’Histoire comme si vous y étiez. Il s’agit d’une reconstitution de plusieurs scènes où les personnages de la bataille se livrent sur leur expérience et racontent leur histoire.
En second temps, ce fut autour des classes de 6ème de s’intéresser à l’histoire, une BD pédagogique sur la période préhistorique. Une façon ludique de sensibiliser notre jeune génération à son Histoire et à son patrimoine. Avec cette BD, les collégiens voyageront dans le Paléolithique, à la découverte de l’abbevillois Jacques Boucher de Perthes, sur les traces de l’Homme de Néandertal à Caours ou encore sur les hauteurs de Renancourt, près d’Amiens, où l’Homme de Cro-Magnon fabriquait des statuettes. Nos conseillers départementaux ont eu le plaisir d’intervenir dans les classes des différents collèges afin de transmettre ces ouvrages et d’échanger convivialement autour de sujets thématiques variés.

Avec ces annonces, la majorité départementale souhaite une bonne année scolaire à tous les collégiens, aux enseignants, et aux personnels du Conseil départemental.

POURSUIVONS ENSEMBLE LA CONSTRUCTION
DE LA SOMME DE DEMAIN

« L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare », disait Maurice Blondel, philosophe français. Au Conseil départemental de la Somme, l’avenir s’écrit dès aujourd’hui. Les conseillers que vous avez élus vont impulser une dynamique et définir le visage de notre département avec le souhait indéfectible d’être utile et au service de chaque Samarien.

Les élections départementales de juin dernier ont prouvé que la majorité des électeurs a renouvelé sa confiance aux candidats Unis pour la Somme et a fait ainsi le choix de compter sur eux pour améliorer le cadre de vie et le quotidien de tous les habitants. Nous profitons de cette tribune pour vous remercier de la confiance que vous nous avez accordée.

Notre groupe arrive en tête et remporte ainsi 28 des 46 sièges à l’Assemblée départementale. Certes, notre mandat sera marqué par les conditions de ces élections : crise sanitaire et taux d’abstention. Mais il est urgent de mener à bien des réformes qui nous amèneront à faire bouger les lignes et poursuivre les actions qui répondront aux besoins de tous.

Dès cet été, un nouvel élan s’est construit pour fédérer les énergies autour de Stéphane Haussoulier, président du Conseil départemental depuis novembre 2020. Nous avons conscience que notre responsabilité d’élus de la République est immense tout comme les défis auxquels nous devrons faire face. Ensemble, nous avons confiance en l’avenir et défendrons les valeurs humaines que nous partageons.

Avec la crise sanitaire, le Département a su être proactif et a démontré, par la mise en place de son Plan de relance de 50 M€, qu’il était un véritable acteur de proximité. Dans les semaines et mois à venir, nous poursuivrons ce Plan de relance dans les domaines des solidarités, de l’économie locale et du développement durable afin d’apporter l’aide nécessaire aux acteurs de terrain.

Parmi nos priorités, pour n’en citer que quelques-unes, nous nous engageons pleinement à soutenir l’emploi, assurer le bien-être des personnes âgées, changer le regard sur le handicap par des actions innovantes et soutenir les acteurs de l’autonomie et de l’enfance.

Nous continuerons à mener une politique forte pour renforcer la sécurité sur nos routes. La sécurité routière fait partie intégrante des priorités du Conseil départemental. Dès la rentrée, de nombreuses actions de prévention seront mises en place auprès des collégiens et des moyens supplémentaires seront déployés pour renforcer la sécurité des zones accidentogènes.

La richesse et l’attractivité de la Somme, ce sont aussi et surtout ses communes et ses acteurs économiques et culturels. C’est pourquoi nous continuerons à soutenir les communes qui souhaiteront déployer la vidéoprotection, comme nous continuerons de soutenir les secteurs de la culture et du sport.

Par ailleurs, le soutien au pouvoir d’achat des familles, l’engagement à offrir à chaque collégien un environnement favorisant la réussite éducative à travers des locaux modernes et fonctionnels, des repas à la cantine de qualité en circuits courts et un accès facilité au numérique, à la culture et au sport, font partie des priorités du mandat.

Affirmer notre ambition autour du projet Vallée de Somme, Vallée Idéale, c’est non seulement construire ensemble un territoire mais surtout développer un lieu d’harmonie entre l’Homme et la nature, des équipements et des services au bénéfice de tous, habitants et touristes.

Pour favoriser la consommation et l’agriculture locale, il nous faudra redoubler d’efforts en soutenant celles et ceux qui œuvrent au « bien produire, bien manger ». Nous sommes riches de femmes et d’hommes, de passionnés animés par leur territoire : nous les soutiendrons.

Aussi, parce que la Somme a des atouts pour offrir un mode de vie plus respectueux de notre planète, nous investirons pour les mobilités douces et la transition énergétique. Nature préservée, écosystème vertueux : il nous faudra construire ensemble un « vivre autrement », un « vivre local », qu’il s’agisse de l’aménagement de notre territoire, du travail, des loisirs ou des déplacements. Enfin, nous poursuivrons le soutien aux projets de grande envergure pour accélérer notre rayonnement :

  • La fibre optique pour tous d’ici 2024 : facteur d’attractivité et de développement du territoire, l’accès au très haut débit est devenu essentiel au quotidien des habitants et des acteurs économiques.
  • La stratégie Somme 24 : labellisé Terre de Jeux, le Département s’engagera comme acteur des Jeux de Paris 2024 et promouvra les valeurs de l’olympisme auprès de tous les Samariens.
  • La liaison ferroviaire Roissy-Picardie : à l’horizon 2025, une nouvelle voie de 6,5 km raccordera la ligne Amiens-Creil-Paris à la gare TGV de Roissy. Amiens ne sera plus qu’à 1h de Roissy et sera reliée au réseau TGV vers Lyon, Marseille et Strasbourg.
  • Le canal Seine-Nord Europe : en 2028, il constituera un maillon central de la liaison Seine-Escaut en reliant les bassins de la Seine et de l’Oise aux 20 000 km de réseau fluvial nord européen. Il permettra un report modal qui générera une baisse importante des émissions de CO2 et décongestionnera les autoroutes de cet axe. Ce chantier mobilisera jusqu’à 6 000 personnes durant 8 ans. De nombreux emplois liés à l’accueil, au transport ou à l’hébergement des salariés seront en outre générés. Son tracé, qui passe à l’est du département avec également la réalisation de deux ports intérieurs, représente une réelle opportunité de développement justifiant les 76 M€ investis par le Département.

2021-2028 : une nouvelle mandature qui s’ouvre et de nouvelles orientations qui se préparent autour de l’attractivité, de la proximité et du bien vivre pour tous, en Somme !Unis, solidaires et au plus près de chacun, les 28 élus de la majorité Unis pour la Somme porteront haut et fort les couleurs de notre département.