En 1 clic Votre profil Nous contacter

Unis pour la Somme

Mise à jour le 10/11/2021
J'aime

Le groupe Unis pour la Somme dénombre 28 élus.
Co-présidentes du groupe : Margaux Delétré, Valérie Devaux

Membres : Stéphane Haussoulier, Franck Beauvarlet, Arnaud Bihet, Pascal Bohin, Jean-Michel Bouchy, Virginie Caron-Decroix, Sabine Carton, Hubert de Jenlis, Isabelle de Waziers, Bertrand Demouy, Frédéric Demule, Guillaume Duflot, Monique Evrard, France Fongueuse, Claude Hertault, Christelle Hiver, Sabrina Holleville-Milhat, Olivier Jardé, Jannick Lefeuvre, Brigitte Lhomme, Françoise Maille-Barbare, Jocelyne Martin, Emmanuel Noiret, Françoise Ragueneau, Guislaine Sire, Laurent Somon.

Le contenu des tribunes est sous l’entière responsabilité des président(e)s de groupe.

CANAL SEINE-NORD EUROPE : UN PROJET COLOSSAL SOUTENU PAR LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE

Historiquement autant que géographiquement, le département de la Somme occupe une place stratégique au cœur de l’Europe. C’est cette situation exceptionnelle qui fait du projet une réalisation aux conséquences considérables en termes économiques et sociaux. En juillet 2021, deux élus ont été désignés pour représenter le groupe « Unis pour la Somme » au sein du conseil de surveillance, Brigitte LHOMME, vice-présidente en charge des projets structurants nommée pour représenter le président Stéphane HAUSSOULIER, et Frédéric DEMULE, conseiller départemental du canton de Ham.

LE CANAL SEINE-NORD EUROPE : C’EST PARTI !

Premiers coups de pioche chez nos voisins de l’Oise. Ce chantier est d’autant plus attendu qu’un tel projet est inédit en France. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Avec une longueur de 107 km, dont 45 km dans l’est du département de la Somme entre Compiègne et Aubencheul-au-Bac, d’une capacité d’accueil de bateaux de 185 m de longueur et 11 m de largeur ce qui représente l’équivalent de 220 camions soit 4 400 tonnes de marchandises. Nous sommes bien là dans la réalisation d’un ouvrage à l’échelle européenne.
Un Conseil de surveillance qui a la charge des grandes décisions relatives au projet se réunit régulièrement. Il se compose de 30 membres et est administré par le président de la région Hauts-de- France, la présidente du département de l’Oise, des représentants de la région, des représentants des quatre départements et des collectivités ainsi que des porte-paroles de l’État et de L’Europe.
Le 20 septembre 2021, les membres du Conseil de surveillance et la vice-présidente en charge des grands projets, ont voté l’approbation du rapport d’activité 2020, précisant le début du chantier dans la Somme pour fin 2022 début 2023. La société civile prend également une part active aux travaux préparatoires puisque des concertations sont en cours et les premières réunions citoyennes ont eu lieu en septembre dernier. Au programme de ces rendez-vous, échanges et débats dédiés à la mise en place du Canal. Ces consultations citoyennes participent à une volonté de construire un projet en accord avec les valeurs de « mieux vivre ensemble ».

UN PROJET TRANSVERSAL, DES ACTEURS MULTIPLES, UNE FIERTÉ POUR LES INTERVENANTS

Concertations, consultations et réunions publiques ont drainé la mise en exécution de ce projet titanesque. C’est une fierté de voir débuter cet ouvrage transversal porté par l’Europe, mais aussi la région Hauts-de-France et le département de la Somme. Si un établissement public chargé de la mise en œuvre et de la coopération entre les divers acteurs du projet a été créé en 2016, cela fait près de 20 ans que les élus régionaux et départementaux, toutes tendances politiques confondues, évoquent cette grande entreprise. Aujourd’hui, le Canal Seine-Nord Europe est devenu réalité et impulse une nouvelle ligne de vie à notre territoire. Toutes ces réflexions ont été menées de manière conjointe avec l’intégralité des acteurs concernés. Grâce à une dimension de proximité et de transparence avec les élus locaux, notre assemblée départementale collabore avec de nombreux acteurs du projet. Une dimension participative qui comprend des points de consultations citoyennes organisés dans la Somme et c’est grâce à ces échanges que nous pouvons répondre aux préoccupations des Samariens et composer avec les différentes parties prenantes du projet.

UN DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE FORT POUR LES SAMARIENS

Ce projet ne consolidera pas seulement la région Hauts-de-France en tant que grand territoire économique européen. En effet, ce chantier va générer des milliers d’emplois sur la prochaine décennie au niveau du Département. La majorité départementale et les membres du conseil ont pour ambition d’impulser une véritable dynamique d’emplois dans la Somme, notamment grâce à la mise en place d’une antenne nommée « Canal Solidaire », dispositif d’insertion et de retour à l’emploi.
Notre ambition est de positionner l’emploi au cœur du projet, avec un chantier qui mobilisera de 7 000 à 10 000 emplois sur le territoire tel que des ingénieurs, conducteurs, chef d’équipe, soudeurs, ferrailleurs, chargeur, compacteurs, ouvriers… un nombre de corps de métiers considérable, chiffres auxquels il faut ajouter les emplois indirects, comme les restaurants, hébergements, loisirs et autres infrastructures. Sans oublier, les aménagements environnementaux et les projets structurels connexes car un tel chantier intègre un certain nombre de projets additionnels comme la construction d’écluses, de ports intérieurs, de ponts, de réservoirs, de dépôts, et d’ouvrages d’Art…

NOTRE ENVIRONNEMENT, NOTRE PATRIMOINE PRÉSERVÉ

Le Canal Seine-Nord Europe, c’est aussi un projet de développement durable, avec l’intégration de multiples aspects environnementaux, puisqu’il est réalisé dans une démarche d’éco conception. Ce grand projet optimise véritablement les coûts et diminue les nuisances environnementales, il consomme 2 à 4 fois moins de carburant que les modes des transports traditionnels. Le Canal Seine-Nord Europe intégrera un aménagement cyclable associé à la notion de mobilité douce et sera organisé de manière à faciliter le déplacement des piétons sur une grande partie de son circuit. L’alimentation du Canal en eau, proviendra d’un bassin de l’Oise et exclut tout prélèvement dans les nappes phréatiques. D’ici 2028, ce sont au total 700 hectares d’aménagements écologiques et d’espaces verts qui seront déployés. Concrètement, le Canal Seine-Nord Europe est un transport fluvial qui regroupe un certain nombre de critères en hautes performances environnementales. Ce mode de transport répond aux enjeux de réduction des émissions de gaz à effet de serre prévus par l’Accord de Paris conclu par la COP 21.

Tous les élus de la majorité « Unis pour la Somme » ont la conviction profonde que ce grand projet, réalisation phare de la mandature, est d’une importance capitale pour le développement de notre département. Nul doute qu’il remportera l’adhésion non seulement des Samariens mais de tous les Européens.

Rentrée des collèges : Une nouvelle année, de nouveaux défis !

Après deux années scolaires marquées par la crise liée à la Covid-19, nos collégiens ont entamé cette nouvelle année avec sérénité. Le ton est donné, à travers la remise en état des collèges, les aides aux collégiens et le soin particulier apporté à l’apprentissage dans sa globalité. Le Conseil départemental place la rentrée sous les signes de la nouveauté et de la modernité. Les élus de la majorité départementale se sont mobilisés le jeudi 2 septembre, sur tout le territoire pour assister aux rentrées de nos 22 000 jeunes Samariens. L’occasion d’échanger avec les parents d’élèves, les agents, le corps enseignant mais aussi les élèves sur leurs sentiments et leurs aspirations.
Le département a d’abord souhaité faire un état des lieux de ses collèges. La majorité s’est investie tout l’été dans l’optimisation des structures des collèges, jugés vieillissants, pour près de 2,5 millions d’euros. Des travaux de réaménagements variés permettant de répondre aux besoins de tous et ainsi insuffler un renouveau à nos collèges.
Ce sont les collèges de la Baie de Somme, Nesles, Moreuil, Abbeville, Conty en passant par Bray sur-somme, Rosières-en-Santerre qui ont vu de nombreux projets sortir de terre pendant l’été. Une fierté pour l’ensemble de nos Conseillers départementaux, qui ont pu, pour certains, prendre part aux projets sur leur canton. Des opérations parfois conséquentes comme l’aménagement des classes, la modernisation de CDI, la réhabilitation des cuisines, des travaux de plomberie, l’installation de nouvelles portes et fenêtres, la rénovation de sanitaires, la construction de préaux et d’abris de vélo…

De nombreuses mesures mais une seule dimension : Mieux vivre en Somme !

Un rafraîchissement des collèges qui s’est réalisé dans une démarche globale visant à améliorer le bien-vivre ensemble. À ce titre, différents dispositifs sont déployés et en cours d’application depuis le début de l’année scolaire, ces derniers ont pour objectifs d’accompagner les collégiens vers un épanouissement dans leur apprentissage. L’une des priorités de vos élus territoriaux est de placer la réussite éducative au coeur de sa mandature.
Et cette réussite passe par de nombreux projets. Au total, ce sont 43 collèges qui ont vu leur projet aboutir grâce au budget participatif 2021. Un budget d’un montant de 1 million d’euros, tous projets confondus. A une autre échelle, la création de deux classes ULIS était essentielle pour permettre aux élèves en situation de handicap d’avoir une continuité dans leur scolarité.
Cet investissement se traduit également par la distribution des carnets de correspondance, personnalisés à l’effigie de chaque collège du Département. Un outil générateur de lien entre le corps enseignant, l’administration et les parents d’élèves qui est fondamental dans le suivi de l’enfant.
Enfin, le département souhaite rapprocher les producteurs locaux et les cantines scolaires. Pour offrir une alimentation de qualité à nos élèves, nous nous sommes engagés dans le développement des circuits-courts. A savoir, 100 producteurs locaux représentant 10 à 25 % des commandes de nos collèges. L’objectif est clair : tripler ce chiffre.

Les élus de la majorité au plus proches des collégiens

Les élus de la majorité ont tenu à offrir au mois de mai un chéquier « collégien » d’une valeur de 80€. Nous avons décidé d’étendre ce chéquier aux 6e qui viennent d’intégrer nos établissements. Le but étant de permettre à ces derniers de dépenser les chéquiers dans une activité sportive, culturelle, artistique ou de s’acheter des livres.
Vos élus ont également tenu à remettre aux élèves des livrets historiques. L’objectif étant d’offrir un moyen différent d’apprendre l’Histoire, notamment l’Histoire du département.
Le livret de la Somme dans la Première Guerre mondiale distribué aux classes de 3ème, la bataille de la Somme ayant été l’une des batailles les plus tragiques de la Grande Guerre, il est de notre devoir de la transmettre. Pour aller plus loin, l’Historial de Péronne-Thiepval a voulu moderniser cet apprentissage. L’objectif de l’Historial et du Département est clair : faire vivre les personnages de la Grande Guerre. C’est pourquoi un dispositif de réalité superposée et interactif a été mis en place. Sur votre smartphone, vous pourrez scanner un QR code qui vous permettra de vivre l’Histoire comme si vous y étiez. Il s’agit d’une reconstitution de plusieurs scènes où les personnages de la bataille se livrent sur leur expérience et racontent leur histoire.
En second temps, ce fut autour des classes de 6ème de s’intéresser à l’histoire, une BD pédagogique sur la période préhistorique. Une façon ludique de sensibiliser notre jeune génération à son Histoire et à son patrimoine. Avec cette BD, les collégiens voyageront dans le Paléolithique, à la découverte de l’abbevillois Jacques Boucher de Perthes, sur les traces de l’Homme de Néandertal à Caours ou encore sur les hauteurs de Renancourt, près d’Amiens, où l’Homme de Cro-Magnon fabriquait des statuettes. Nos conseillers départementaux ont eu le plaisir d’intervenir dans les classes des différents collèges afin de transmettre ces ouvrages et d’échanger convivialement autour de sujets thématiques variés.

Avec ces annonces, la majorité départementale souhaite une bonne année scolaire à tous les collégiens, aux enseignants, et aux personnels du Conseil départemental.

POURSUIVONS ENSEMBLE LA CONSTRUCTION
DE LA SOMME DE DEMAIN

« L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare », disait Maurice Blondel, philosophe français. Au Conseil départemental de la Somme, l’avenir s’écrit dès aujourd’hui. Les conseillers que vous avez élus vont impulser une dynamique et définir le visage de notre département avec le souhait indéfectible d’être utile et au service de chaque Samarien.

Les élections départementales de juin dernier ont prouvé que la majorité des électeurs a renouvelé sa confiance aux candidats Unis pour la Somme et a fait ainsi le choix de compter sur eux pour améliorer le cadre de vie et le quotidien de tous les habitants. Nous profitons de cette tribune pour vous remercier de la confiance que vous nous avez accordée.

Notre groupe arrive en tête et remporte ainsi 28 des 46 sièges à l’Assemblée départementale. Certes, notre mandat sera marqué par les conditions de ces élections : crise sanitaire et taux d’abstention. Mais il est urgent de mener à bien des réformes qui nous amèneront à faire bouger les lignes et poursuivre les actions qui répondront aux besoins de tous.

Dès cet été, un nouvel élan s’est construit pour fédérer les énergies autour de Stéphane Haussoulier, président du Conseil départemental depuis novembre 2020. Nous avons conscience que notre responsabilité d’élus de la République est immense tout comme les défis auxquels nous devrons faire face. Ensemble, nous avons confiance en l’avenir et défendrons les valeurs humaines que nous partageons.

Avec la crise sanitaire, le Département a su être proactif et a démontré, par la mise en place de son Plan de relance de 50 M€, qu’il était un véritable acteur de proximité. Dans les semaines et mois à venir, nous poursuivrons ce Plan de relance dans les domaines des solidarités, de l’économie locale et du développement durable afin d’apporter l’aide nécessaire aux acteurs de terrain.

Parmi nos priorités, pour n’en citer que quelques-unes, nous nous engageons pleinement à soutenir l’emploi, assurer le bien-être des personnes âgées, changer le regard sur le handicap par des actions innovantes et soutenir les acteurs de l’autonomie et de l’enfance.

Nous continuerons à mener une politique forte pour renforcer la sécurité sur nos routes. La sécurité routière fait partie intégrante des priorités du Conseil départemental. Dès la rentrée, de nombreuses actions de prévention seront mises en place auprès des collégiens et des moyens supplémentaires seront déployés pour renforcer la sécurité des zones accidentogènes.

La richesse et l’attractivité de la Somme, ce sont aussi et surtout ses communes et ses acteurs économiques et culturels. C’est pourquoi nous continuerons à soutenir les communes qui souhaiteront déployer la vidéoprotection, comme nous continuerons de soutenir les secteurs de la culture et du sport.

Par ailleurs, le soutien au pouvoir d’achat des familles, l’engagement à offrir à chaque collégien un environnement favorisant la réussite éducative à travers des locaux modernes et fonctionnels, des repas à la cantine de qualité en circuits courts et un accès facilité au numérique, à la culture et au sport, font partie des priorités du mandat.

Affirmer notre ambition autour du projet Vallée de Somme, Vallée Idéale, c’est non seulement construire ensemble un territoire mais surtout développer un lieu d’harmonie entre l’Homme et la nature, des équipements et des services au bénéfice de tous, habitants et touristes.

Pour favoriser la consommation et l’agriculture locale, il nous faudra redoubler d’efforts en soutenant celles et ceux qui œuvrent au « bien produire, bien manger ». Nous sommes riches de femmes et d’hommes, de passionnés animés par leur territoire : nous les soutiendrons.

Aussi, parce que la Somme a des atouts pour offrir un mode de vie plus respectueux de notre planète, nous investirons pour les mobilités douces et la transition énergétique. Nature préservée, écosystème vertueux : il nous faudra construire ensemble un « vivre autrement », un « vivre local », qu’il s’agisse de l’aménagement de notre territoire, du travail, des loisirs ou des déplacements. Enfin, nous poursuivrons le soutien aux projets de grande envergure pour accélérer notre rayonnement :

  • La fibre optique pour tous d’ici 2024 : facteur d’attractivité et de développement du territoire, l’accès au très haut débit est devenu essentiel au quotidien des habitants et des acteurs économiques.
  • La stratégie Somme 24 : labellisé Terre de Jeux, le Département s’engagera comme acteur des Jeux de Paris 2024 et promouvra les valeurs de l’olympisme auprès de tous les Samariens.
  • La liaison ferroviaire Roissy-Picardie : à l’horizon 2025, une nouvelle voie de 6,5 km raccordera la ligne Amiens-Creil-Paris à la gare TGV de Roissy. Amiens ne sera plus qu’à 1h de Roissy et sera reliée au réseau TGV vers Lyon, Marseille et Strasbourg.
  • Le canal Seine-Nord Europe : en 2028, il constituera un maillon central de la liaison Seine-Escaut en reliant les bassins de la Seine et de l’Oise aux 20 000 km de réseau fluvial nord européen. Il permettra un report modal qui générera une baisse importante des émissions de CO2 et décongestionnera les autoroutes de cet axe. Ce chantier mobilisera jusqu’à 6 000 personnes durant 8 ans. De nombreux emplois liés à l’accueil, au transport ou à l’hébergement des salariés seront en outre générés. Son tracé, qui passe à l’est du département avec également la réalisation de deux ports intérieurs, représente une réelle opportunité de développement justifiant les 76 M€ investis par le Département.

2021-2028 : une nouvelle mandature qui s’ouvre et de nouvelles orientations qui se préparent autour de l’attractivité, de la proximité et du bien vivre pour tous, en Somme !Unis, solidaires et au plus près de chacun, les 28 élus de la majorité Unis pour la Somme porteront haut et fort les couleurs de notre département.



Logo conseil departemental de la Somme
Accueil du Département
43 rue de la république CS 32615
80026 Amiens cedex 1

Tél : 03 22 71 80 80
  • Picto Twitter
  • Picto Facebook
  • Picto Yourube
S'abonner à la newsletter
Logo conseil departemental de la Somme
Besoin d’informations,
de renseignements ?

Icône ACCEO