En 1 clic Votre profil Nous contacter
Remonter en haut de page

Génération.s

Mise à jour le 09/12/2019
J'aime

Le groupe Génération.s dénombre 2 élus.

Présidente du groupe : Delphine Damis-Fricourt

Membre : Philippe Casier

Le contenu des tribunes est sous l’entière responsabilité des président(e)s de groupe.

Nous nous opposons à la réforme des retraites du gouvernement qui est en réalité un plan d’appauvrissement massif conduisant à la baisse des pensions et un accélérateur des inégalités et des injustices déjà si importantes. Face à cette politique brutale et dépassée, nous défendons la justice sociale et écologique en Somme comme pour le pays tout entier. Pour répondre aux urgences du présent et aux défis du futur, nous continuerons à porter des solutions innovantes comme le Revenu universel.

Enfin ! Après plusieurs années d’errance, la majorité du Conseil départemental semble vouloir reprendre l’idée d’un « Grand Projet Vallée de Somme » mis en place par la majorité précédente. Que de temps perdu… Ce projet doit répondre à une double nécessité : permettre le développement économique et touristique de notre département mais aussi préserver les espaces naturels sensibles et la bio-diversité importante qu’ils abritent. C’est un enjeu majeur pour notre avenir et celui de nos enfants.

Dépendance, handicap, précarité… les accidents de la vie sont nombreux et nous avons bien besoin du Département pour apporter une aide aux personnes les plus vulnérables, encore faut-il ne pas être à l’origine de ces difficultés. C’est pourtant ce que fait la majorité droite / EnMarche en supprimant des postes d’agents d’entretien dans les collèges pour les remplacer par des emplois précaires à temps partiel avec des horaires fractionnés et rémunérés moins de 700 € par mois ! C’est irresponsable !

Ils bloquaient les ronds-points il y a quelques jours. Sans porter de gilets jaunes, ils souffrent des mêmes maux, ce sont les agriculteurs. Ils subissent un système qui oblige à produire toujours plus, avec des produits dangereux pour leur santé. Cette concurrence, qui réduit la biodiversité, transforme les fermes en usines, baisse la qualité des produits et autorise la spéculation sur les aliments, les oppresse. Ce système porte un nom, le libéralisme. C’est ce système que la gauche combat.

Les élu.e.s Les Républicains, UDI et En Marche s’opposent, comme nous, aux fermetures de centres d’impôts, mais ils prônent tous la baisse des dépenses de services publics. Ils prétendent défendre la proximité mais ferment 2 Centres médico-sociaux (CMS) sur 3. Ils s’opposent aux fermetures de classes #EtEnMêmeTemps ils avaient pour projet de fermer des collègesCe n’est pas avec autant d’incohérence que la majorité contribuera à restaurer la confiance entre les élus et les citoyens.

Le groupe Génération.s souhaite de bonnes vacances à tous mais il a une pensée particulière pour les 22 millions de Français qui ne peuvent partir en vacances pour raisons financières. Parmi eux, 3 millions d’enfants. Les vacances sont un droit pour tous. Les premiers congés payés sont une des grandes conquêtes de la gauche mais les inégalités demeurent. En diminuant les subventions aux associations, la majorité éloigne un peu plus certaines familles de ce droit aux loisirs et à la découverte.

Les résultats des élections européennes nous montrent le visage d’une France morcelée et profondément divisée. Les partis qui ont dirigé le pays depuis 60 ans ont été rejetés mais le nouveau monde qu’on nous propose ne dessine pas, pour autant, une alternative porteuse d’avenir : concurrence dérégulée contre repli nationaliste. Il devient urgent de réinventer la gauche, une gauche unie, solidaire et écologique. Vous pouvez compter sur les élus Génération.s pour participer à cette reconstruction.

L’Europe au quotidien, c’est l’isolation des nos bâtiments, la conservation des espaces naturels de notre Département, ou encore la formation et la mobilité des jeunes. Mais nous devons faire pus. Écologistes de gauche, nous dénonçons l’immobilisme des gouvernements européens face aux inégalités. C’est ensemble, et non en s’opposant les aux autres, que nous obtiendrons un avenir meilleur. Le 26 mai, votons  POUR la construction d’une société qui permette à chacun de vivre dignement.

Suppression de postes, baisses de subventions aux associations, projet de fermetures de collèges, chasse aux bénéficiaires du RSA… Après avoir retiré la moitié du gâteau, la majorité se félicite de pouvoir rendre quelques miettes. C’est, par exemple, une faible hausse de 10€/mois de l’APA, à partager entre personnes âgées et aides à domicile. C’est encore une augmentation ridicule de 0,75€/mois pour les collégiens boursiers… L’aumône en lieu et place de la justice sociale.

Depuis 4 ans, la Droite fait le choix de gouverner sous l’obsession des chiffres au lieu de s’occuper de l’humain. Voilà que Pièces à conviction (France 3) illustre les conséquences de ces choix. Le vieillissement est difficile dans notre département et les aides à domicile sont précarisées. La réduction des budgets, imposée par la majorité Droite/En Marche/Centre, ne répond ni aux besoins des personnes âgées ni au respect des professionnel(le)s qui les accompagnent.

Les élus Droite, En Marche et Centre, à la tête du Département, prétendent “miser sur la réussite éducative” alors qu’ils voulaient fermer 3 collèges. Quand ils annoncent prendre soin de nos aînés, ils les obligent à devenir employeurs de leur aide à domicile. Le président Somon veut “protéger les populations” or il retire 2,7M€ au SDIS. Il dit manquer d’argent mais finance un rond-point à Amazon qui paye très peu d’impôts. Cessez ces injustices fiscales et sociales pour faire revenir l’espoir!

A l’aube de cette nouvelle année, nous formulons le vœu que la majorité “Droite, En Marche, Centre” prenne enfin conscience des véritables urgences pour notre département. Mettons ensemble toute notre énergie à répondre à l’urgence sociale et à améliorer la réussite scolaire de nos enfants. Nous serons aussi déterminés à soutenir le Président Somon s’il va dans ce sens, qu’à le combattre s’il s’entête dans sa politique d’austérité conduite au détriment des samariens. Bonne année à tous.

La majorité nous accorde ce maigre espace d’expression et bâcle nos débats. Peut-on en quelques mots seulement dénoncer toutes les attaques de la majorité départementale (droite et En Marche) contre l’éducation, les solidarités, l’écologie ? Peut-on en quelques mots présenter le projet de Génération.s pour une Somme humaniste, écologiste, solidaire ? Non. Voilà pourquoi nous vous donnons rendez-vous sur les réseaux sociaux : @generationsomme (twitter et Facebook) pour débattre et agir, à gauche.

Alors que des milliers de citoyens agissent au quotidien contre les effets des dérèglements climatiques, le Département de la Somme n’est pas à la hauteur. Les élus de droite manquent d’ambition pour notre avenir et notre santé en ne se saisissant pas du débat sur la gratuité des transports en commun. Pire, ils baissent les subventions aux associations environnementales. Les défis sont nombreux et urgents. Et chacun doit agir à son niveau. Qu’attend donc la majorité du Conseil départemental ?

Le groupe Génération.s souhaite une bonne rentrée à tous les collégiens du département. Nous pensons particulièrement aux élèves de Guy Mareschal à Amiens, de Feuquières et de Domart qui ont connu une fin d’année difficile avec l’annonce de la fermeture de leur collège. Grâce à la mobilisation des parents, personnels et élus, la majorité a décidé de renoncer à son projet néfaste. C’est une leçon pour tous les gouvernants, rien ne peut se faire sans concertation et sans l’accord des populations.

Titre Rester Informer

S'abonner à la newsletter
Logo conseil departemental de la Somme
Accueil du Département
43 rue de la république
CS 32615
80026 Amiens cedex 1

Tél : 03 22 71 80 80
  • Picto Twitter
  • Picto Facebook
  • Picto Yourube
Logo conseil departemental de la Somme
Besoin d’informations,
de renseignements ? Icône enveloppe