Vous êtes ici

Le Conseil départemental mobilisé pour la viabilité hivernale

Crédit : Comdesimages
Chaque année à l’entrée de l’hiver, le Conseil départemental déclenche le plan de viabilité hivernale. Objectif : garantir la sécurité des usagers sur l’ensemble des 4 600 km de routes départementales, notamment en cas de chutes de neige ou de formation de verglas.

Autour du Dispositif d’Organisation de la Viabilité Hivernale, le Conseil départemental renforce son action sur les routes départementales à l’approche de l’hiver, pour garantir la sécurité des usagers des routes du département. Anticipation, mobilisation et sécurité sont les maîtres mots de son action.

Surveiller et anticiper pour agir avec efficacité

Pour anticiper au maximum les difficultés que pourraient créer sur le réseau routier des conditions météorologiques difficiles, le Conseil départemental met en place de novembre à fin mars, une cellule de veille opérationnelle. Cette cellule surveille l’état des routes et anticipe l’évolution des conditions de circulation en lien avec les prévisions météorologiques de Météo France. Le plus souvent, l’information est recoupée avec une observation directement sur le terrain : des coordinateurs patrouillent et mesurent la température du sol, de l’air, du point de rosée… En fonction des informations à disposition, le veilleur peut décider de déclencher une intervention des équipes du Conseil départemental : intervention à titre préventif, 1 à 2 heures avant le phénomène pour empêcher la formation de verglas, ou intervention à titre curatif.
 

Pour connaitre l'état des routes et les perturbations sur le réseau routier départemental, consulter le site www.info-route80.fr

Une organisation calibrée pour un réseau routier très vaste

Pour rendre plus efficace son action, le Département a classé les 4 600 km de routes départementales en 2 catégories en fonction du trafic :

  • Le réseau prioritaire de 2000 km qui représente 80% des déplacements
  • Le réseau secondaire de 2600 km

En cas de phénomène neigeux important, le Conseil départemental concentre d’abord ses moyens sur le réseau prioritaire et notamment sur les 600 km qui constituent les principales artères routières de la Somme. Il sollicite également l’aide des 25 communautés de communes et des agriculteurs avec qui le Département a signé une convention suite aux épisodes neigeux de 2010.

Une fois que le réseau prioritaire a été traité et que la neige a cessé de tomber de façon durable, le Conseil départemental se concentre sur le réseau secondaire pour désenclaver chaque commune desservie par une route départementale.

Des moyens adaptés

Le dispositif d’organisation de la viabilité hivernale, qui coordonne l’ensemble des actions et des dispositifs de viabilité hivernale du Département, s’appuie sur des moyens matériels et humains très importants : de début novembre à fin mars, ce sont ainsi 270 agents du Département qui sont mobilisés au quotidien. Parmi eux, 90 agents sont d’astreinte chaque semaine, prêts à intervenir sur le terrain.
A leur disposition 35 camions avec lame et saleuse et 10 véhicules de patrouille équipés de GPS. 7 000 tonnes de sel ont également été stockées en prévision, dans 28 des 35 centres d’exploitation de la Somme et à l’Agence travaux spécialisés du Conseil départemental.
 

Le bon usage du sel
A chaque sortie des engins du Conseil départemental sur l’ensemble du département, 230 tonnes de sel sont utilisées. Le sel est efficace en cas de verglas, ou si l’épaisseur de neige est inférieure à 2 cm. Afin de préserver l’environnement, les équipes d’intervention choisissent un dosage de sel adapté aux besoins. 6000 tonnes de sel sont utilisées lors d’un hiver courant, pour un coût de 408 000 euros.
Quand l’épaisseur de neige dépasse 2cm, seule la lame permet de dégager la route et d’éviter la formation de congères. Les fortes précipitations et le vent nécessitent des passages très fréquents.

Quelques conseils de sécurité...

Voici quelques conseils de sécurité à respecter lors de vos trajets.

Avant de prendre la route :
  • Informez-vous des prévisions météorologiques.
  • En cas de très mauvais temps, reportez votre départ, si vous le pouvez, ou changez d’itinéraire.
  • Préférez les axes routiers importants, déneigés en priorité, même si le trajet est plus long que d’habitude.
  • Equipez votre véhicule de pneus spéciaux, surtout si vous habitez un secteur isolé.
  • Vérifiez le plein de votre lave-glace
  • Prévoyez des vêtements chauds, des couvertures, des boissons et de la nourriture pour le cas où vous seriez bloqué un moment sur la route.
Une fois sur la route :
  • Redoublez de prudence.
  • Adaptez votre vitesse aux conditions de circulation.
  • Augmentez votre distance de sécurité par rapport aux autres véhicules.
  • Utilisez de préférence votre frein moteur en rétrogradant progressivement vos vitesses.
  • Ralentissez à l’approche des engins de salage ou de déneigement qui interviennent sur la route. Ne doublez pas la saleuse, c’est interdit par la loi.
  • En cas d’accident, allumez vos feux de détresse.