Vous êtes ici

Le collège Jules Verne à Rivery : un outil au service de la réussite des collégiens

Crédit : cabinet Ranson - Bernier
Le collège de Rivery fut construit dans les années 1970. En relation avec le contexte démographique de l’époque, il était initialement prévu pour accueillir 1200 élèves. Quarante ans plus tard, ils sont environ 530 à en fouler le sol chaque jour. L’établissement, de par sa grande vétusté et sa capacité d’accueil trop élevée, n’était donc plus adapté. Le Conseil départemental de la Somme a ainsi souhaité le reconstruire totalement. Le nouveau collège est plus en phase avec le poids démographique actuel et les pratiques pédagogiques contemporaines. Il est, en outre, le premier collège du département à être certifié Haute Qualité Environnementale (HQE).

 
Un chantier en différentes phases

Les travaux qui ont débuté en janvier 2014 ont duré 31 mois, pour un coût total de 23 200 000 euros TTC.
 Sur ce chantier, le Conseil départemental a eu l’opportunité de travailler avec des entreprises locales car comme le rappelle Laurent Somon : « nous avons dans notre département, les compétences requises ». Vingt entreprises sont intervenues ainsi sur le chantier. 70% d’entre elles ont leur siège ou une agence dans le département de la Somme.

 

Laurent Somon, Président du Conseil départemental (au centre), accompagné de Nicolas Bernier, architecte du projet (à droite).
Afin de continuer à accueillir les élèves, le chantier a été découpé en différentes phases et une logistique minutée a été mise en place. «  Les travaux, découpés en trois phases, ont répondu à des impératifs liés à l’accueil des élèves et du personnel, précise Nicolas Bernier, architecte du cabinet Ranson-Bernier à Boves, chargé du projet. Nous avons travaillé sur la gestion des flux de personnes, sur l’adéquation et l’utilisation des anciens et nouveaux bâtiments, afin de garantir la sécurité des élèves ».
 
Les travaux sont aujourd'hui terminés.


 

Un outil pédagogique au service de la réussite des élèves

 Les 624 élèves du collège bénéficient, dans le nouveau bâtiment d’enseignement au confort acoustique travaillé, de salles dotées de matériels et d’outils numériques de « dernière génération ». Les salles d’enseignements donnent sur un jardin pédagogique constitué de plantes aromatiques, de vergers, etc. «  Tout a été pensé pour fournir un environnement d’apprentissage optimal », souligne Nicolas Bernier.
 
Le nouvel établissement s’inscrit en outre dans une démarche HQE avec certification. Chaudière à bois, système de récupération des eaux de pluie, toitures et murs végétalisés…le nouvel établissement se veut respectueux de l’environnement et peu énergivore, ce qui permettra à terme des économies.