Vous êtes ici

Qu'est-ce que le développement durable ?

Le concept de développement durable est progressivement apparu au cours du XXe siècle. L’accélération des évolutions techniques et scientifiques (plus importantes en 100 ans qu’en 30 siècles), l’explosion démographique (5 milliards d’habitants de plus sur ce seul dernier siècle) et les profonds changements de l’homme, dans son rapport à la nature, au monde et au temps, nous interrogent désormais sur la pérennité d’un mode de développement, qui suppose une croissance économique infinie basée sur l’utilisation de ressources planétaires finies.

Les signaux sont au rouge : pauvreté et exclusions sociales, épuisement des ressources, pollutions, changement climatique, conflits majeurs…., autant de constats et de défis qui nécessitent, qu’à quelque niveau que ce soit, du mondial au local, des choix et des décisions s’imposent. Le modèle de développement « traditionnel » n’apporte pas la preuve de sa capacité à éradiquer les inégalités et les atteintes à l’environnement.  Le développement durable promeut l’idée que le développement économique et la production de richesses deviennent un moyen au service du développement social, de la lutte contre les inégalités tout en veillant au respect à la préservation de la planète.

Habiter, se nourrir, se déplacer, chacun aspire à mieux vivre. Il importe de satisfaire ces besoins élémentaires sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs. C’est ainsi que Mme Bruntland définissait le développement durable dans son rapport pour l’ONU « Notre avenir à tous ».

Pour y parvenir, les entreprises, les pouvoirs publics et la société civile doivent oeuvrer à réconcilier trois mondes qui se sont longtemps ignorés : l’économie, l’écologie et le social.
À long terme, il n’y aura pas de développement possible s’il n’est pas économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable. Ce concept ainsi posé renvoie chaque acteur à ses responsabilités, dans une dynamique stratégique de progrès, soucieuse de l’avenir et de l’intérêt collectif.

Le développement durable tente de concilier 3 dimensions indissociables : l’efficacité économique, le progrès social et la préservation de l’environnement. L'assocaition 4D définissait ainsi le développement durable : « Une règle du jeu qui mettra (enfin) l’économique au service du développement social et de la lutte contre les inégalités, tout en économisant au maximum les ressources naturelles de la biosphère que nous savons limitées. »

Développement durable, un peu d’histoire…

Le développement durable suppose un changement de paradigme économique et sociétal. Il repose sur des valeurs qui fixent les bases d’un humanisme nouveau et qu’il s’agit de faire partager, essentiellement :  

  • La solidarité : nous sommes tous citoyen d’une même et unique planète et avons le devoir de partage des ressources de la terre.
  • La reconnaissance des biens communs et l’engagement à les préserver.
  • La reconnaissance des besoins universels : accès à une alimentation saine, aux services de l’eau, à l’énergie, au logement.
  • La reconnaissance d’un droit universel : la liberté d’expression.
  • Le partage des richesses, des ressources immatérielles et du savoir.

Sa mise en œuvre s’inscrit dans une démarche volontariste et ambitieuse qui vise la prise en compte dans les politiques, les pratiques, les dispositifs de cinq finalités précisées par le cadre de référence national du développement durable :

  • La lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère.
  • La préservation de la biodiversité, la protection des milieux et des ressources.
  • L’épanouissement de tous les êtres humains.
  • La cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et entre les générations.
  • Des modes de production et de consommation responsables.

La formalisation de tels engagements s’inscrit dans l’Agenda21 local pour une collectivité locale ou territoriale ou dans le cadre d’une démarche de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise pour l’entreprise.

Qu’est-ce que l’Agenda 21 ?

L’Agenda 21 est donc un processus de programmation et d’actions en faveur du développement durable sur un territoire. Il doit être issu d’une initiative partagée entre les élus, les acteurs locaux et les citoyens, couvrant l’ensemble des champs de compétence de la collectivité,  de façon transversale.  Le terme Agenda21 trouve son origine lors du 2e sommet de la Terre à Rio en 1992 au cours duquel 178 pays ont adopté « un plan d’actions pour le 21ème siècle » en matière de développement durable.
Plus de 1000 Agendas21 ont été adoptés en France.

Pour en savoir plus :

La notion d’empreinte écologique
L’empreinte écologique est l’indice de pression de l’homme sur la nature proposé par le WWF (World Wildlife Fu nd). Elle exprime la surface utile à l’homme pour produire les ressources nécessaires et absorber les déchets qu’il produit. La surface productive de la Terre (ou bio-capacité) est en moyenne de 1,8 ha/habitant. Si tous les habitants vivaient comme l’européen trois planètes seraient nécessaires.

Calculez votre empreinte écologique