Vous êtes ici

Dépenses d'énergie des établissements médico-sociaux - Résultats de l'étude

Le vice-président du Conseil départemental Marc Dewaele devant les responsables d'établissements médico-sociaux.
Crédit photo : Philippe Sergeant - Cd80
Début octobre 2016, le Département a présenté aux établissements médico-sociaux (EMS) de la Somme les résultats d'une troisième enquête menée auprès d'eux sur leurs consommations, dépenses et pratiques en matière d'énergie, d'eau et de déchets.
L'occasion pour le Département de fournir aux EMS des préconisations personnalisées dans une logique de maîtrise des charges de fonctionnement, d'amélioration du confort des résidents et de protection de l'environnement.

 

Énergie et environnement : un budget important pour les établissements médico-sociaux

Après une première enquête menée en 2010 et une deuxième en 2013, le Département a engagé en février 2016 une nouvelle enquête sur la prise en compte de la maîtrise de l'énergie et de l'environnement, dans l'ensemble des établissements médico-sociaux de la Somme (126 EMS).

Ces établissements, aux statuts très divers, interviennent dans les domaines de l’aide aux personnes âgées, aux personnes handicapées et dans le secteur de l’aide sociale à l’enfance. Il s’agit de maisons de retraite, d’unités de soins longue durée, de logements foyers, de foyers d’accueil médicalisés, de foyers d’hébergement, de maisons d’enfants à caractère social, de centres maternels, etc.

Les 126 établissements médico-sociaux (EMS) ont été sollicités et invités à retourner un questionnaire d'enquête complété, ainsi que des données relatives à leurs consommations et dépenses sur les postes : électricité, chauffage, eau et déchets, pour les années 2013, 2014 et 2015. Une moyenne des consommations et des dépenses a ensuite été calculée sur ces trois années.

L'enquête s'est enrichie cette année d'une partie dédiée à l'analyse de la qualité de l’air intérieur, le gaspillage alimentaire dans la restauration collective et l'approvisionnement en circuits courts.

44 % des établissements (soit 50 établissements) ont répondu à l'enquête, ce qui permet de disposer d'un panorama représentatif des pratiques.
 

Le fonctionnement permanent d'un établissement médico-social impose des besoins importants en électricité (éclairage, appareils, climatisation), en eau chaude sanitaire et en chauffage. Des besoins de 25 à 40 % supérieurs à un bâtiment classique, d’où le poids conséquent de ces postes de dépenses dans le budget de fonctionnement de ces structures.
Les résultats de l'enquête montre que les dépenses d'énergie et d'environnement représentent en moyenne 17 % du budget de fonctionnement de ces établissements (hors masse salariale). De plus, dans un contexte de raréfaction des énergies fossiles et d’augmentation du prix de ces énergies, les coûts de gestion des EMS sont amenés à augmenter dans les prochaines années.
 

Consultez les résultats de l'enquête :
 

 

La journée d'échanges du 4 octobre.
Photo : Philippe Sergeant - Cd80

Une journée d'échanges pour présenter les résultats et sensibiliser aux pistes d'amélioration

Le 4 octobre 2016, une journée d'échanges avec les EMS a détaillé les résultats de l’étude : état des lieux et analyse de l'évolution des consommations et pratiques depuis plusieurs années.
Des outils et solutions concrètes dans le domaine de l’énergie et des déchets ont été présenté aux EMS, puis des ateliers de travail en sous-groupes ont permis de réfléchir à différentes pistes d’actions (approvisionnement en circuits courts, compostage, lutte contre le gaspillage alimentaire, jardinage sans produit phytosanitaire, maîtrise de l’énergie et qualité de l’air intérieur).

Plusieurs partenaires du Conseil départemental (Chambre d’Agriculture, ADEME, APREMIS, communautés de communes et d'agglomérations en charge de la gestion et du traitement des déchets, réseau énergie environnement des hôpitaux de Picardie…) étaient présents à cette journée du 4 octobre pour proposer informations et conseils supplémentaires aux EMS.
 

Ecouter le reportage de France Bleu Picardie  (à partir de la 4ème minute).


Le Département a mis à disposition de chaque établissement médico-social :

- Une synthèse de l'enquête départementale, permettant à chaque structure de se positionner par rapport à la moyenne observée dans des établissements similaires aux leurs.

- Une fiche de synthèse individualisée, ainsi que des préconisations de premier niveau personnalisées, pour chaque établissement ayant répondu. A cela, pourront s'ajouter la réalisation d'un bilan « énergie-effet de serre » à l'échelle de la structure ainsi que l'édition de supports de sensibilisation type étiquette « énergie-eau-carbone ».

- Des outils techniques liés à la performance du bâti, à la gestion des déchets, et des conseils pour aider les établissements à évaluer et maîtriser leurs dépenses d'’énergie et d’environnement, et à développer les circuits courts

 

Accompagner les établissements dans la réduction des dépenses d'énergie

Au-delà de son appui administratif et financier, le Conseil départemental souhaite en effet proposer aux établissements médico-sociaux une véritable ingénierie technique personnalisée pour les aider à réduire leurs dépenses d'énergie (réalisation de bilans énergie-effet de serre, définition des objectifs, formalisation du projet, recherche de financements, actions de sensibilisation et de communication…).

 

L'objectif de cette enquête est d'inciter les établissements à :

- mener des actions de maîtrise de l’énergie à court terme pour diminuer les dépenses de chauffage et d’électricité au niveau du bâti

- mener des actions de sensibilisation au changement de comportement pour le personnel et les résidents en fonction de leurs possibilités, avec l’aide des animations sur site pilotées par l’APREMS et le Département (jeux et supports dédiés à ces thèmes)

- mettre fin à l’utilisation de produits phytosanitaires au jardin en privilégiant la gestion différenciée, les techniques naturelles, l’utilisation de l’eau de pluie pour l’entretien

- mener des actions pour un air intérieur plus sain avec l’aide des outils techniques du Département

- assurer un meilleur tri des déchets et une réduction du gaspillage alimentaire à l’image des actions menées dans les collèges de la Somme

- privilégier la restauration en circuits courts, avec l’aide de la Chambre d’agriculture et du Conseil départemental, en commandant en ligne sur Somme-produitslocaux.fr, à l’image des actions menées dans les collèges.