Vous êtes ici

Les aides pour la vie quotidienne

Le handicap ne doit pas être un obstacle pour vivre chez soi, se déplacer, pratiquer un sport, accéder aux loisirs et participer à la vie de la cité. Vous trouverez sur cette page toutes les informations et ressources utiles pour mieux vivre au quotidien.

Besoin d'une aide ménagère ?

Certaines tâches quotidiennes simples deviennent parfois insurmontables. Pour vous aider à rester chez vous, le soutien d'une aide ménagère quelques heures par jour ou par semaine peut être la solution.

Deux types de service existent :
•    Le service mandataire : vous êtes l'employeur de l'aide ménagère ou de l'aide à domicile. Vous pouvez néanmoins vous faire assister par une collectivité ou une association pour les démarches administratives.
•    Le service prestataire : la commune, la communauté de communes ou l'association emploie l'aide ménagère et s'occupe de toutes les démarches administratives : contrat de travail, fiches de paie. Vous participez selon vos ressources (prise en charge par l'assurance maladie, les mutuelles ou l'aide sociale du Conseil départemental) et selon votre état de santé.

Comment en bénéficier ?

En vous adressant auprès d'une association d'aide à domicile, du service social et/ou de votre mairie. Pour bénéficier d'une prise en charge par l'aide sociale, vous devez présenter une incapacité permanente d'un taux supérieur ou égal à 80 % ou être dans l'impossibilité d'exercer un emploi ou être âgé de plus de 60 ans. Votre demande doit être déposée au Centre Communal d’Action Sociale (C.C.A.S) de votre commune.
A noter : l'aide ménagère n'est pas prise en compte par la Prestation de Compensation du Handicap.

Pour plus d’information, contactez votre centre autonomie

Vous avez besoin d'une télé-assistance ?

La télé-assistance est un service d'écoute et d'accompagnement qui permet de réduire l'isolement, l'insécurité et les incidents de la vie quotidienne. En cas de malaise ou de chute, une pression sur le médaillon ou le bracelet permet à un téléopérateur d'organiser votre prise en charge et de vous mettre en relation avec vos proches ou les services de secours 24 h/24, week-end compris. Ce dispositif est attribué à tout demandeur reconnu handicapé avec un taux supérieur ou égal à 80% ou dans l'impossibilité de trouver un emploi ou âgé de plus de 60 ans.

Votre état de santé nécessite des soins à domicile ?

Si votre état de santé le nécessite, vous pouvez recevoir des soins à domicile sur prescription médicale : surveillance médicale, soins de toilette et d'hygiène, kinésithérapie. Certains Services de Soins Infirmiers à Domicile (S.S.I.A.D) sont spécialisés dans les soins auprès des personnes âgées, d'autres prennent en charge tous les types de déficience.

Pour en bénéficier, adressez-vous auprès du S.S.I.A.D le plus proche de votre domicile. Contactez votre centre autonomie pour connaitre les S.S.I.A.D du département.

Vous souhaitez faire livrer vos repas ?

Le portage de repas à domicile constitue un service très utile si vous êtes dans l'impossibilité de préparer votre alimentation, mais aussi pour vous aider à rompre l'isolement et la solitude. L'échange est autant important que le repas lui-même.

Comment en bénéficier ?

Adressez-vous tout d'abord au Centre Communal d'Action Sociale ou à la mairie de votre lieu de résidence. Si votre commune n'est pas desservie par un service de portage de repas, renseignez-vous auprès du Centre Autonomie du Conseil départemental de votre lieu de domicile.

L'hospitalisation à domicile

Les services d'hospitalisation à domicile sont des alternatives à l'hospitalisation classique. Ils peuvent assurer à votre domicile, quel que soit votre âge, pour une période limitée mais révisable en fonction de votre état de santé, des soins médicaux et paramédicaux coordonnés. Ces services interviennent sur une zone géographique définie. Ils fonctionnent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Se déplacer au quotidien

En voiture

Dans le cadre de vos déplacements en véhicule particulier, la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) peut être sollicitée sous réserve de conditions administratives et d'éligibilité, en ce qui concerne :
- le surcoût lié au handicap pour l'obtention du permis de conduire ;
- l'aménagement (accès au véhicule, chargement du fauteuil roulant) et l 'adaptation du véhicule (poste de conduite) ;
- le surcoût lié au handicap pour des transports fréquents et réguliers.
Pour prétendre à cette prestation, rapprochez-vous de la MDPH qui est chargée de l'évaluation de votre dossier.

Dans le cadre du maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés, une aide financière de l'AGEFIPH pour les salariés du secteur privé ou du FIPHFP pour les salariés du secteur public peut aussi vous être accordée (sous réserve de conditions).

Informations utiles :
Pour bénéficier de la PCH pour l’aménagement du poste de conduite, il est nécessaire de posséder un permis de conduire avec mention des codes aménagements spécifiques.
Si votre permis n'est pas régularisé, vous pouvez prendre contact avec :
le centre d’examen du permis de conduire
137 Rue Terral - 80000 AMIENS
Tel : 03 22 44 21 21

Il est nécessaire de solliciter une visite médicale auprès d'un médecin agréé par la Préfecture de la Somme afin de régulariser votre permis.

Vous pouvez aussi si besoin être accompagné par un Centre d’Evaluation pour la Conduite Automobile :

le CERCA (Centre d’Evaluation et de Réinsertion pour une reprise de la Conduite Automobile)
CRF des 3 vallées / 37 Rue Gambetta - 80800 CORBIE
Tel : 03 22 96 46 46 / Email : CRFsimulateurdeconduite@ch-corbie.fr

le CECA(Centre d’Evaluation pour la Conduite Automobile)
Fondation Hopale / Centre Jacques Calvé
72, esplanade Parmentier - 62608 BERCK SUR MER
Tel : 03 21 89 33 88 / Email : ceca@hopale.com

 

En train

Pour prétendre au service personnalisé "Accès Plus" de la SNCF, vous devez :
- être titulaire d'une carte de priorité, d'invalidité ou de stationnement pour personnes handicapées
ou
- être titulaire d'une carte "pensionné-réformé de guerre"
ou
- vous présentez en gare avec votre propre fauteuil roulant
Ce service gratuit met à votre disposition une prestation d'accueil et d'accompagnement pour vous permettre de voyager et de vous déplacer plus facilement dans les gares et les trains.
Un emplacement réservé aux personnes en fauteuil roulant est prévu dans les trains Corail et TGV : il est situé en 1ère classe mais son accès est autorisé avec un billet de 2ème classe sans supplément de prix
Renseignements et liste des gares sur : accesplus.sncf.com

Réservation au moins 48 heures avant votre voyage.
Par téléphone au : 0890 640 650
Par courriel : accesplus@sncf.fr
Par internet : accesplus.sncf.com
 

En transports adaptés

Pour vos déplacements quotidiens, vous pouvez être amené à avoir recours à un transport adapté.
Si vous utilisez ce type de transport adapté, la PCH peut éventuellement prendre en charge le surcoût du transport.
 

 Le saviez vous
Toutes les villes de plus de 5 000 habitants doivent créer une commission communale pour l'accessibilité des personnes handicapées, obligatoirement associées aux travaux de cette commission. Celle-ci doit dresser un état des lieux de l'accessibilité dans la commune et mettre en oeuvre des réponses adaptées tant pour le cadre bâti, la voirie et les transports. Elle doit aussi recenser l'offre de logements accessibles dans la commune.
Pour connaitre les liens accessibles de votre commune, prenez directement contact avec votre Mairie.

 

 

Des cartes pour vous faciliter la vie

La carte d'invalidité

Elle vous permet d'avoir un accès prioritaire aux places assises dans les transports en commun ou les salles d'attente, et de bénéficier d'une réduction sur le billet S.N.C.F de l'accompagnant. Elle vous donne aussi droit à des avantages fiscaux : part supplémentaire pour le calcul de l'impôt sur le revenu et éventuel dégrèvement sur la taxe d'habitation et la taxe foncière.
En savoir plus

La carte de priorité pour personnes handicapées

Elle vous donne une priorité d'accès pour les places assises dans les transports en commun et files d'attente.
En savoir plus

La carte européenne de stationnement

Grâce à cette carte apposée sur le pare-brise de votre véhicule, vous pouvez stationner sur les places de parking réservées aux personnes handicapées. Cette carte ne vous dispense pas du paiement.
En savoir plus

Accompagner un proche, un enfant ou un parent

Le congé exceptionnel
Certains employeurs peuvent accorder un congé exceptionnel pour maladie grave ou l'hospitalisation d'un enfant ou d'un proche parent

Le congé parental d'éducation

Vous souhaitez interrompre ou réduire votre activité pour élever votre enfant ? Vous pouvez bénéficier d'un congé parental d'éducation après une naissance ou l'adoption d'un enfant de moins de 16 ans. Ce congé ne peut dépasser une durée de trois ans, ou d'un an si l'enfant adopté est arrivé au foyer âgé de plus de 3 ans et n'a pas encore atteint ses 16 ans. Pour ouvrir droit à ce congé, vous devez avoir au moins un an d'ancienneté minimum dans votre entreprise. Ce congé peut être total ou à temps partiel. Ce congé n'est pas rémunéré mais, si vous remplissez les conditions, vous pouvez solliciter le complément de libre choix d'activité octroyé par la Caisse d'Allocations Familiales ou la Mutualité Sociale Agricole.

Le congé de solidarité familiale

Il vous permet de cesser votre activité salariée pour accompagner un proche en fin de vie. C'est un congé sans solde d'une durée maximum de 3 mois, renouvelable une fois. Ce congé peut être transformé en période à temps partiel, avec l'accord de votre employeur à qui vous devrez fournir un certificat médical confirmant la gravité de l'état de santé de votre proche.

Le congé de proche aidant

Il remplace le congé de soutien familial depuis le 1er janvier 2017. Il permet à un salarié de droit privé qui justifie d'une ancienneté d'un an dans l'entreprise de suspendre ou réduire son activité professionnelle pour accompagner un proche (conjoint, concubin, ascendant ou un collatéral jusqu'au 4ème degré, personne âgée avec laquelle il réside ou avec laquelle il entretient des liens étroits et stables) qui souffre d'une perte d'autonomie importante (bénéficiaire de l'APA  en GIR 1, 2 et 3 ou ayant un taux d'incapacité supérieur ou égal à 80%).
Ce congé n’est pas rémunéré. Sa durée maximale est de 3 mois, renouvelable dans la limite d’un an sur l’ensemble de la carrière professionnelle. Le maintien dans l’emploi est garanti. Le congé peut être fractionné. Il peut également être transformé en période de travail à temps partiel, sous réserve de l'accord de l'employeur.
 

Le congé et l'allocation journalière de présence parentale

Si votre enfant de moins de 20 ans est atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident grave rendant votre présence indispensable, vous pouvez prétendre à ce congé pour une durée maximum de 3 ans, renouvelable en cas de rechute. Vous devez produire à votre employeur un certificat médical attestant la gravité de la maladie, de l'accident ou du handicap et la nécessité de votre présence. Ce congé est non rémunéré mais vous pouvez solliciter une allocation journalière de présence parentale, attribuée sous conditions de ressources par la Caisse d'Allocations Familiales ou la Mutualité Sociale Agricole. Si vous êtes indemnisé au titre de l'assurance chômage ou de la formation professionnelle, vous pouvez aussi prétendre à cette allocation qui vous ouvre droit à l'assurance maladie et à la retraite sous certaines conditions.

Le statut d'aidant familial

Pour favoriser l'accompagnement d'un enfant ou d'un adulte handicapé, vous pouvez obtenir des aménagements d'horaires individualisés, voire arrêter ou interrompre provisoirement votre activité professionnelle. Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier de l'assurance vieillesse et les sommes versées au titre de la P.C.H "aide humaine" peuvent aussi servir à vous dédommager ou même vous salarier.

L'assurance vieillesse des parents au foyer

Cette assurance vous permet, sous certaines conditions, de maintenir vos droits à la retraite si vous avez cessé ou réduit votre activité professionnelle pour vous occuper de votre enfant handicapé au foyer familial. S'il est âgé de moins de 20 ans, il ne doit pas être admis en internat et être atteint d'une incapacité d'au moins 80 % reconnue par la C.D.A.P.H. S'il s'agit d'un adulte, il doit être un membre proche vivant dans votre foyer familial et la C.D.A.P.H doit avoir statué sur sa nécessité de bénéficier de manière permanente de l'assistance ou de la présence à domicile d'un aidant familial. Sous conditions de ressources, le financement de l'assurance vieillesse est pris en charge intégralement par la CAF ou la M.S.A.
Pour en savoir plus sur l’ensemble de ces dispositifs, contactez la MDPH

Sport, loisirs et culture pour tous

Sportez-vous bien

Quel que soit votre type de handicap, une activité sportive vous est possible et vous sera bénéfique. Les pratiques et les disciplines sportives sont nombreuses, larges, ouvertes à tous et accessibles même aux handicaps lourds. Votre choix peut porter sur des sports traditionnels (basket, tir à l'arc, natation) ou sur des sports de nature (vélo adapté, char à voile, canoë-kayak, équitation) pour vos loisirs ou même en compétition.
Des fédérations sportives "spécifiques" sont à votre disposition pour vous informer sur leurs activités et vous orienter sur les clubs susceptibles de vous accueillir : la Fédération Française de Sport Adapté s'adresse aux personnes handicapées mentales ou psychiques et la Fédération Française Handisport concerne les personnes handicapées physiques, visuelles ainsi que les personnes sourdes et malentendantes.

En savoir plus :

N'hésitez pas à consulter aussi l'annuaire national des activités physiques et sportives pour les personnes handicapées sur le site www.handiguide.gouv.fr

A nous les vacances
L'enfant et l'adulte en situation de handicap doivent pouvoir profiter, comme tout le monde, de lieux de détente, de plaisir partagé et de socialisation. La loi prévoit un agrément préfectoral "Vacances adaptées organisées" pour les activités de vacances avec hébergement d'une durée supérieure à 5 jours destinées à des groupes de personnes handicapées majeures.
En apportant la garantie d'un accueil adapté, le label "Tourisme et Handicap" répond aux besoins des personnes en situation de handicap pour les vacances. Enfin, une sélection de week-ends ainsi que des idées de balades, d'hébergement et de restaurants regroupant des établissements labellisés "Tourisme et Handicap" sont disponibles auprès des offices du tourisme ou encore sur le site internet picardietourisme.com

Culture tous azimuts
Pour mener à bien sa mission concernant l'accès à la culture et aux pratiques culturelles, la Maison Départementale des Personnes Handicapées de la Somme s'inscrit comme un relais d'information auprès de vous. La Direction Régionale des Affaires Culturelles de Picardie s'engage aussi en faveur des personnes en situation de handicap et contribue à la mise en accessibilité des équipements culturels en termes d'usage et de service.