Vous êtes ici

Medtech et le CHU Amiens-Picardie : histoire d'un partenariat réussi

Depuis juin 2015, le Centre hospitalier universitaire (CHU) Amiens-Picardie est en partenariat avec la société spécialisée en robotique chirurgicale Medtech. Rencontre avec le docteur Michel Lefranc, neurochirurgien au CHU et acteur principal de ce partenariat.

 

Qu'est ce que le dispositif robotisé Rosa ? Quels sont ses avantages ? 

 

Michel Lefranc : Rosa assiste le chirurgien dans tous ses gestes et simplifie la procédure chirurgicale. Dans le cadre de la chirurgie ouverte classique, il faut voir ce qu'il y a autour de la zone à opérer. En ouvrant, nous devons donc exposer aussi les tissus sains. Il faut d'autant plus exposer large que la lumière au dessus de la table d'opération crée un effet d'entonnoir ! Dans le cadre d'une opération sous assistance robotique, nous programmons le robot pour aller au bon endroit, au millimètre près. Les tissus sont matérialisés en 3D sur un écran. Il n'y a donc plus besoin d'exposer ! Attention, le chirurgien reste essentiel. C'est nous qui programmons le robot et faisons le geste. La différence avec la chirurgie ouverte classique, c'est que nous opérons en regardant des écrans et nous savons parfaitement à quoi nous attendre et ce tout au long de l'opération. Il n'y a plus de surprises.

Pour le patient, il y a aussi de grands bénéfices. Cette forme de chirurgie étant moins invasive, le retour à la vie normale se fait plus rapidement. Il y a moins de douleurs et les statistiques montrent qu'il y a aussi moins de risques d'infections. 

 

Comment s'est mis en place le partenariat entre le CHU Amiens-Picardie et Medtech pour l'utilisation et le développement du dispositif Rosa ? 

 

M . L :   Medtech est une start-up française créée par Bertin Nahum en 2002. Elle dispose de deux grandes « gammes » de robot : Rosa™ Brain dédié à la neurochirurgie et Rosa™ Spine dédié à la chirurgie de la colonne vertébrale. C'est sur le développement et l’utilisation du deuxième robot qu'a pris forme le partenariat industriel entre MEDTECH et le CHU Amiens-Picardie. Nous avons été le 3e centre à faire confiance à cette start-up dès 2011 en choisissant d'utiliser ses robots pour nos chirurgies de stimulation cérébrale profonde (pose d’électrodes pour diminuer les mouvements anormaux invalidants dans le cadre de maladie tel Parkinson). En ce qui concerne le robot Rosa™ Spine, les essais ont été réalisés au CHU et nous avons été les 1ers à opérer un patient avec l'aide du robot. Une 1re mondiale réalisée en 2014 (NDLR : chirurgie réalisée par les docteurs Fichten et Lefranc de l'équipe de neurochirurgie du professeur Peltier) ! Nous avons contractualisé ce riche partenariat en 2015. 

 

Et depuis ?

 

M.L : Grâce au dispositif Rosa™ Spine, le CHU a pu accomplir d'autres 1res mondiales, l'une en 2015 où nous avons réalisé une chirurgie Rosa sous endoscopie pour le traitement d'une hernie discale et en 2016 lors d'une opération d'une tumeur bénigne du bassin (NDLR : chirurgie réalisée par les docteurs Lefranc et Bonnaire et par le professeur Gabrion). Cela a permis à MEDTECH et au CHU de gagner en visibilité. Notre partenariat est véritablement basé sur le co-développement.

Nous travaillons ainsi avec les ingénieurs de Medtech pour développer le robot car la chirurgie du rachis demande des adaptations régulières du dispositif. Ainsi tous les projets de développement et les tests sur le robot permettant de le faire évoluer, sont réalisés au CHU Amiens-Picardie. Ce travail est aujourd'hui rendu plus simple en terme logistique avec l'ouverture en février 2016 du centre de pédagogie active et de simulation en santé SimUSanté®. Cela nous permet de disposer d'un bloc opératoire reconstitué pour faire nos essais. Un robot devrait arriver sur site en septembre. Les ingénieurs et chirurgiens travailleront sur les ajustements du robot afin de rendre les interactions entre homme et machine les plus fluides possibles. Des étudiants amiénois en Master 2 robotique, présents sur le site, participent à ses projets. Ils effectuent leur stage chez Medtech, mais le réalisent à Amiens, sur le site de SimUSanté® avec un projet professionnalisant.

 

Les chirurgiens ont-ils besoin d'une longue formation pour utiliser le robot ? 

 

M.L : Le chirurgien doit en effet avoir une maîtrise totale de l'outil. Cela demande généralement entre 7 et 10 jours pour être à l'aise. Actuellement, il y a une forte demande de formation sur l'assistance robotisée. 90 % des chirurgiens dans le monde veulent se former à cette technologie. Là encore, SimUSanté® entre en jeu et permet de proposer des formations adaptées aux emplois du temps et aux impératifs des chirurgiens.
 

Sophie Desmaret