Vous êtes ici

Une Vallée préservée pour demain

La Somme vue du ciel. Crédit Photo : Guillaume Fatras
Le fleuve Somme est à l’origine d’un vaste réseau de zones humides, formant avec l’Avre, la plus vaste tourbière alcaline du nord de l’Europe sur plus de 20 000 hectares. Ce territoire est fragile. Sa valorisation passe aussi par la préservation pour les générations futures de ses ressources naturelles et de ses sites emblématiques.

De nombreux espaces naturels protégés

Pour mettre en valeur et protéger la Vallée de Somme, le Conseil départemental a mené une ambitieuse politique foncière en partenariat avec le Conservatoire du Littoral, le Conservatoire des espaces naturels de Picardie, le Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral picard, les collectivités...
Aujourd’hui, les sites emblématiques de la Vallée -  Eclusier-Vaux, Frise, les étangs de la Barette à Corbie, les marais de Long et de Longpré-les-Corps-Saints, les marais des Cavins et du Château à Bourdon, le marais de Tirancourt - forment un réseau d’espaces qui s’ouvrent peu à peu à la visite. Ils sont animés par des partenaires tels que le Centre Permanent d’Initiatives Pour l’Environnement (CPIE) Vallée de Somme ou les fédérations de chasse et de pêche (huttes pédagogiques et cynégétiques, pôle départemental d’initiatives pêche nature…). Les réserves naturelles de la Baie de Somme et de Boves, les Hortillonnages sont déjà de hauts lieux de l’éco-tourisme.

 
Des labels pour la biodiversité

Le Conseil départemental a lancé en 2014 son schéma des milieux naturels. Celui-ci comporte trois volets visant à impliquer les habitants dans la préservation de leur environnement. Des études sont en cours afin de faire reconnaître l’extraordinaire richesse de la biodiversité de la Vallée de Somme à travers l’obtention des labels mondiaux UNESCO et Ramsar et Man&Biosphere.

 

Une anguillère pédagogique

Dispositif  typique de la  pêche aux anguilles, l’anguillère d’Eclusier-Vaux est l’une des dernières de la Vallée.  Elle a été restaurée à l’identique par le Conseil départemental de la Somme en partenariat avec l’Agence de l’eau. Aujourd’hui, elle permet de compter et de suivre de façon scientifique le stock d’anguilles, afin de répondre aux exigences du Plan de Gestion National Anguilles. Grâce au partenariat avec la fédération départementale de pêche et la Maison Familiale et Rurale (MFR) d’Eclusier-Vaux, l’anguillère se visite et livre les secrets de son fonctionnement historique.
 
 

Pour une eau de qualité

Le Conseil départemental veille sur la qualité de l’eau avec notamment :
- la mise en œuvre du plan de gestion du fleuve Somme réalisé par le syndicat mixte AMEVA (Aménagement et Valorisation du bassin de la Somme). Celui-ci restaure les berges et y met en place le fauchage tardif. Il lutte contre les rejets, installe des passes à poissons… 
- la promotion d’une agriculture respectueuse de l’environnement dans la Vallée, notamment par le biais de Mesures Agro-environnementales Territorialisées (MAET) ;
- le suivi et la préservation de nombreuses espèces sensibles : les phoques, le petit héron blongios nain, la plante carnivore l’utriculaire commune…
 

Stop aux déchets !
Chaque jour, les services d’exploitation du Conseil départemental collectent sur l’eau et sur les berges de la Somme une tonne de déchets ! Afin de limiter leur production et pour déclencher une prise de conscience des usagers, des actions de sensibilisation, de compostage, de réorganisation des corbeilles de ramassage sur les lieux de passage sont menées.