Vous êtes ici

FEADER - Fonds Européen Agricole pour le DEveloppement Rural

Pour une plus grande efficacité, l’Union européenne a délégué trois de ses politiques aux États-membres :

  • La politique de cohésion économique, sociale et territoriale,
  • La politique de développement rural,
  • La politique des affaires maritimes et de la pêche.

 

Ces trois politiques sont financées par les « fonds européens structurels et d’investissement » (FESI). Parmi eux, le fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) intervient dans le cadre de la politique de développement rural. Il s’agit du second pilier de la politique agricole commune (PAC). Il contribue au développement des territoires ruraux et d’un secteur agricole plus équilibré, plus respectueux du climat, plus résilient face au changement climatique, plus compétitif et plus innovant.

 

Belvédère devant l'étang de la Barette
© Ph Sergeant-CD80

Pour la période 2014-2020, la France est l’État membre qui se voit allouer l’enveloppe FEADER la plus conséquente pour le soutien au développement rural. Les crédits FEADER s'élèvent ainsi à 11,4 milliards d’euros et peuvent intervenir sur les thématiques suivantes :

  • L'installation des jeunes agriculteurs,
  • Les paiements en faveur des zones soumises à des contraintes naturelles ou à contraintes spécifiques,
  •  Les mesures agro-environnementales et climatiques, le soutien à l’agriculture biologique et les paiements au titre de Natura 2000 et de la directive cadre sur l’eau,
  •  Les investissements dans les secteurs agricole, agroalimentaire et forestier.

 
Dans le contexte national de décentralisation, la gestion du FEADER est confiée aux Conseils régionaux. Chaque Conseil régional est ainsi l’autorité de gestion d’un programme de développement rural FEADER. Un cadre national propose des orientations communes aux programmes de développement rural régionaux. L’État reste autorité de gestion de deux programmes nationaux : le programme «réseau rural national » et le programme « gestion des risques et assistance technique ».

Le montant du FEADER en ex région Picardie s’élève à 138 millions d’euros ce qui représente une augmentation de 120 % par rapport à la période précédente. Le programme LEADER GAL est financé au sein de cette enveloppe à hauteur de 15 millions d’Euros.
 

 PRIORITES VISEES

En Picardie, le PDR se décline en 6 priorités:

  • Priorité 1 : Encourager le transfert de connaissances et l'innovation dans les secteurs de l'agriculture, de la foresterie et dans les zones rurales
  • Priorité 2 : Améliorer la compétitivité de tous les types d'agriculture et promouvoir les technologies agricoles innovantes
  • Priorité 3 : Promouvoir l'organisation de la chaîne alimentaire, le bien-être animal ainsi que la gestion des risques dans le secteur de l'agriculture
  • Priorité 4 : Restaurer, préserver et renforcer les écosystèmes liés à l'agriculture et de la foresterie
  • Priorité 5 : Promouvoir l'utilisation efficace des ressources et soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 et résiliente aux changements climatiques dans les secteurs agricole et alimentaire, ainsi que dans le secteur de la foresterie
  • Priorité 6 : Promouvoir l'inclusion sociale, la réduction de la pauvreté et le développement économique

 


   

EXEMPLES DE PROJETS INTERNES FINANCES

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la première Guerre mondiale, le Département de la Somme a fait le choix d’investir dans la rénovation et l’extension de ses équipements que sont l’Historial de la Grande Guerre de Péronne et le centre d’interprétation de Thiépval afin d’en faire des lieux des célébrations.


 
  • Restructuration des conditions d'accueil de l'Historial de la Grande Guerre à Péronne : montant FEADER accordé est de 292 651,90 €

 
L’’Historial de la Grande Guerre de Péronne a accueilli en 2014 près de  de 113 000 visiteurs. Ce musée de 1992 se doit aujourd’hui de revoir ses conditions d’accueil au regard notamment du nombre de visiteurs, de l’affluence de groupes scolaires nécessitant des espaces spécifiques.
Cette opération menée entre juin 2015 et mars 2017 constitue un enjeu majeur pour l’Historial car il s’agit principalement de déplacer l’accueil (mais aussi la librairie, la boutique, la billetterie) vers l’entrée du château médiéval, qui est un passage obligé pour pénétrer dans le musée proprement dit. La création de ces locaux (130 m2environ) au cœur de l’espace médiéval (partiellement classé monument historique) constitue un défi audacieux et délicat, chaque période de l’histoire assumant son temps tout en valorisant l’héritage. Ces locaux seront perceptibles dès le parvis du château et l’espace public et constitueront un signal pour les visiteurs. Par ailleurs, un salon d’accueil destiné aux publics scolaires sera créé dans le jardin du château (150m2 environ, comprenant les sanitaires). Enfin le transfert de fonctions vers la cour du château libère les espaces actuellement affectés à l’accueil et qui seront réaménages.


 
  • Extension du centre d'accueil et d'interprétation de Thiepval : montant FEADER accordé est de 291 650 €

Thiepval fut le 1er juillet 1916, l’un des principaux champs de bataille de l’aie gauche britannique. Ayant perdu 580 000 soldats (dont 20 000 tués), la Grande -Bretagne y connut la plus grande tragédie militaire de son histoire. Les combats pour la prise de Thiepval, commencés le 1er juillet 1916 se termineront le 26 septembre 1916. Le mémorial de Thiepval, inauguré en 1932, constitue le plus important des mémoriaux britanniques au monde.

Depuis 2004, un centre d’accueil et d’interprétation fournit aux visiteurs les clés nécessaires à la compréhension de l’histoire de Thiepval au cours de la Première Guerre Mondiale. Le centre propose également de nombreux services : bureau d’information, boutique, salle de projection, distributeurs de boisson, sanitaires…

Le Département souhaite y proposer en 2015 de nouveaux espaces d’exposition consacrés aux batailles de la Somme, à l’aviation et aux disparus.
Les objectifs visés sont d’attirer de nouveaux visiteurs, d’inciter les visiteurs se rendant au mémorial à visiter un nouvel espace d’exposition et de redynamiser le site auprès des publics français et allemand.


 
  • Aménagements de l'accueil du public sur l'Espace Naturel Sensible des étangs de La Barette/ Falaise Ste Colette à Corbie et Vaux sur Somme : montant FEADER accordé est de 50 661.56 €