Vous êtes ici

FEADER - Fonds Européen Agricole pour le DEveloppement Rural

Pour une plus grande efficacité, l’Union européenne a délégué trois de ses politiques aux États-membres :

  • La politique de cohésion économique, sociale et territoriale,
  • La politique de développement rural,
  • La politique des affaires maritimes et de la pêche.

 

Ces trois politiques sont financées par les « fonds européens structurels et d’investissement » (FESI). Parmi eux, le fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) intervient dans le cadre de la politique de développement rural. Il s’agit du second pilier de la politique agricole commune (PAC). Il contribue au développement des territoires ruraux et d’un secteur agricole plus équilibré, plus respectueux du climat, plus résilient face au changement climatique, plus compétitif et plus innovant.

 

Belvédère devant l'étang de la Barette
© Ph Sergeant-CD80

Pour la période 2014-2020, la France est l’État membre qui se voit allouer l’enveloppe FEADER la plus conséquente pour le soutien au développement rural. Les crédits FEADER s'élèvent ainsi à 11,4 milliards d’euros et peuvent intervenir sur les thématiques suivantes :

  • L'installation des jeunes agriculteurs,
  • Les paiements en faveur des zones soumises à des contraintes naturelles ou à contraintes spécifiques,
  •  Les mesures agro-environnementales et climatiques, le soutien à l’agriculture biologique et les paiements au titre de Natura 2000 et de la directive cadre sur l’eau,
  •  Les investissements dans les secteurs agricole, agroalimentaire et forestier.

 
Dans le contexte national de décentralisation, la gestion du FEADER est confiée aux Conseils régionaux. Chaque Conseil régional est ainsi l’autorité de gestion d’un programme de développement rural FEADER. Un cadre national propose des orientations communes aux programmes de développement rural régionaux. L’État reste autorité de gestion de deux programmes nationaux : le programme «réseau rural national » et le programme « gestion des risques et assistance technique ».

Le montant du FEADER en ex région Picardie s’élève à 138 millions d’euros ce qui représente une augmentation de 120 % par rapport à la période précédente. Le programme LEADER GAL est financé au sein de cette enveloppe à hauteur de 15 millions d’Euros.
 

 PRIORITES VISEES

En Picardie, le PDR se décline en 6 priorités:

  • Priorité 1 : Encourager le transfert de connaissances et l'innovation dans les secteurs de l'agriculture, de la foresterie et dans les zones rurales
  • Priorité 2 : Améliorer la compétitivité de tous les types d'agriculture et promouvoir les technologies agricoles innovantes
  • Priorité 3 : Promouvoir l'organisation de la chaîne alimentaire, le bien-être animal ainsi que la gestion des risques dans le secteur de l'agriculture
  • Priorité 4 : Restaurer, préserver et renforcer les écosystèmes liés à l'agriculture et de la foresterie
  • Priorité 5 : Promouvoir l'utilisation efficace des ressources et soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 et résiliente aux changements climatiques dans les secteurs agricole et alimentaire, ainsi que dans le secteur de la foresterie
  • Priorité 6 : Promouvoir l'inclusion sociale, la réduction de la pauvreté et le développement économique