Vous êtes ici

Emploi et formation

Accès à l’emploi, statut de travailleur handicapé, formation professionnelle, toute l’information utile sur l’emploi des personnes en situation de handicap.
"Est considéré comme travailleur handicapé toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l'altération d'une ou de plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique"
 

 Etre reconnu travailleur handicapé

Si votre handicap a des répercussions dans le domaine de l'insertion professionnelle, vous pouvez demander à la Commission départementale de l’autonomie des personnes handicapées (C.D.A.P.H.) la reconnaissance du statut de travailleur handicapé. Celui-ci est attribué pour une durée maximum de 5 ans.

Quels sont les avantages de ce statut ?

En qualité de travailleur handicapé, vous pouvez bénéficier d'un certain nombre de mesures dont voici quelques exemples :

- votre employeur peut vous déclarer au titre de l'obligation d'emploi qui impose que "tout employeur de 20 salariés et plus dans un même établissement est tenu d'employer 6 % de travailleurs handicapés, ou, à défaut, de contribuer, selon d'autres modalités, à leur insertion professionnelle"
- vous pouvez, dans ce cadre, bénéficier d'aides spécifiques de l'AGEFIPH (Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées) lorsque vous êtes ressortissant du secteur privé ou de mesures prévues par le FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique) pour les agents du secteur public. Ces aides sont destinées à compenser le handicap sur le lieu de travail. Concrètement, cela peut être un aménagement du lieu ou du poste de travail, une aide à l'insertion dans le milieu de travail…
- être accompagné par le réseau de placement spécialisé Cap' Emploi,
- accéder à des mesures d’accompagnement au maintien dans l’emploi avec l’aide du Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés (SAMETH)
Ce statut permet en outre des aménagements lors de concours de la fonction publique (temps supplémentaire accordé).

Pour toute demande, adressez-vous à la Maison Départementale des Personnes Handicapées.

Pour consulter  le Plan Régional d’Insertion professionnelle des Travailleurs Handicapés (PRITH) : www.prith-picardie.org

Travailler en milieu ordinaire

Depuis la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, toutes les entreprises des secteurs privé et public sont soumises à l'obligation de réserver 6% de leur effectif aux personnes relevant de l'obligation d'emploi.
De même depuis cette date, les entreprises adaptées (ex-ateliers protégés) sont intégrées dans le milieu ordinaire de travail. Elles sont agréées par l'Etat et 80% de leur effectif est constitué de travailleurs handicapés.

Les aides pour l'accès et le maintien à l'emploi

- L'accès à l'emploi
Pour vous aider dans votre recherche d'emploi, Pôle Emploi dispose d'un référent handicap dans chaque agence. Cap'Emploi a pour mission d'accueillir et d'accompagner les personnes handicapées dans leur démarche d'emploi vers le milieu ordinaire de travail. L'employeur et le travailleur peuvent bénéficier d'aides financières de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, du Travail et de l’Emploi) ou de l'AGEFIPH avec pour objectif de faciliter le recrutement. Il peut s'agir d'une prime à l'insertion à la signature d'un CDI ou d'un CDD d'au moins 12 mois, d'une aide au contrat d'apprentissage, à l'acquisition d'aménagements techniques ou de matériel.

Pour en savoir plus, rapprochez-vous de Pôle Emploi,  de Cap’Emploi ou de la DIRRECTE.

- Le maintien dans l'emploi
Lorsque le handicap survient à l'issue d'un accident de travail ou d'une maladie (professionnelle ou non), vous pouvez bénéficier de mesures d'accompagnement au maintien dans l'emploi. Le rôle du médecin du travail est dans ce cas précieux. Il va permettre la réalisation d'un examen attentif de la situation de handicap par rapport au poste de travail et prescrire le cas échéant un aménagement du poste. Dans ce cadre,  la Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé Au Travail (CARSAT), la Mutualité Sociale Agricole (MSA), le Régime Social des Indépendants (RSI) ou le service d'aide au maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés (SAMETH 80) peuvent être sollicités par l'employeur ou le travailleur.

Le travail en milieu protégé

Le milieu protégé de travail concerne essentiellement les établissements et services d'aide par le travail ou ESAT (ex-C.A.T). Ces établissements médico-sociaux peuvent vous accueillir si votre capacité de travail ne vous permet pas momentanément ou durablement d'exercer en milieu ordinaire de travail. Leur mission est de vous proposer différentes activités à caractère professionnel ainsi qu'un soutien médico-social et éducatif pour favoriser votre épanouissement personnel et social.

La formation professionnelle

Un droit ouvert à tous

Afin de vous aider à concrétiser votre projet de formation professionnelle, des possibilités de formation de droit commun s'offrent à vous, organisées par le Conseil Régional de Picardie, l'AFPA, le CNED et de nombreuses autres structures.

Une orientation spécialisée

Vous pouvez également bénéficier d'un dispositif spécialisé d'orientation et de formation sur décision de la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (C.D.A.P.H). Une prise en charge des frais est assurée par votre caisse d'assurance maladie. En outre, vous ouvrez droit à la rémunération versée aux stagiaires de la formation professionnelle en fonction de votre situation à l'entrée en formation qualifiante.

Les centres de pré-orientation

Lorsque le projet de formation n'est pas bien déterminé, vous pouvez être orienté vers un centre de pré-orientation. Un bilan d'une durée de 8 à 12 semaines permettra d'établir une proposition de décision vers un stage de formation professionnelle ou d'insertion en milieu ordinaire de travail. Les centres UEROS exercent la même fonction mais s'adressent essentiellement aux victimes d'un traumatisme crânien.

Les centres de rééducation et/ou de réadaptation professionnelle

Ces établissements ont pour mission de travailler à la réinsertion sociale et professionnelle des personnes handicapées. Ils dispensent des formations préparatoires et/ou qualifiantes.

Pour toute information complémentaire sur l’emploi et la formation, prenez contact directement auprès de la M.D.P.H