Vous êtes ici

Un monastère qui s’ouvre sur la ville

crédit : OT Abbevillois
Le Carmel d’Abbeville ouvre ses portes au public tout l’été. L’occasion de découvrir la vie recluse des carmélites ainsi qu’une exposition de girouettes contemporaines dans le jardin.

Ensemble architectural et historique important à Abbeville, l'ancien Carmel date du XVIIe siècle, époque à laquelle il était un couvent de frères capucins. Les carmélites ont effectué de nombreux travaux à leur arrivée en 1821 sur les 9 000 m2 de bâtiments et jardins : chapelle, grands murs de clôture entourant le jardin et le verger, ermitage dédié à Sainte Anne, cloître…

« Pour comprendre les lieux, il faut se rappeler que ces femmes se retiraient du monde en rejoignant cet ordre contemplatif, d’où notamment les hauts murs d’enceinte qui constituent la clôture physique entre le monde extérieur et celui de la communauté, explique Romain Zechser, chef du service patrimoine d’Abbeville. Lors des visites guidées, nous faisons découvrir la vie quotidienne de la communauté à travers les chambres des carmélites que l'on nomme « cellules », le réfectoire, la pharmacie, la bibliothèque et les nombreux jardins, comme celui du noviciat qui a été rénové il y a un an. » Et jusqu’au 20 septembre, le jardin accueille la collection de girouettes contemporaines de Daniel Couturier.
 

Carmel-Maison du Patrimoine, 36 rue des Capucins à Abbeville. Visites à 15h tous les mardis, vendredis et samedis et 16h30 les mardis et samedis jusqu’au 29 août, 4€. Service patrimoine, tél. : 03 22 20 27 05.