Vous êtes ici

Réunion du 6 juin 2017

Points essentiels de la réunion de la Commission permanente du 6 juin 2017.

Lutter contre les violences faites aux femmes

Poursuite du dispositif d’assistants sociaux au sein des commissariats et des gendarmeries

Le Département est engagé aux côtés de l’État, dans une mission de prévention à l’attention des publics en détresse, mission concrétisée par la présence de travailleurs sociaux au sein des commissariats de la police nationale et des groupements de gendarmerie nationale.

Cinq postes d’assistants sociaux sont ainsi cofinancés à hauteur de 102 700 € pour le Conseil départemental et 90 000 € pour l’État.

Ces professionnels ont pour fonctions la prévention de la récidive et la prise en charge de situations qui resteraient inconnues des services sociaux sans ce dispositif (64% des situations concernées). Leurs interventions concernent les publics confrontés à des situations de violences ou de conflits intrafamiliaux, des problématiques liées aux mineurs et des problématiques de vulnérabilité.

Au cours de l’année 2016, les travailleurs sociaux ont ouvert 1 777 nouveaux dossiers. Leurs interventions ont concerné 4 690 personnes dont 2 998 bénéficiaires directs.

Adoption de la convention de financement à passer entre le Département et l’État.


Déploiement du dispositif «Téléphone Grand Danger»

Dans le cadre du plan départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, le dispositif  «Téléphone Grand Danger» est déployé dans la Somme. Il s’agit d’un téléphone portable muni d'un bouton d’appel d’urgence pré-programmé qui permet par simple pression sur la touche d'alerte d’être mis en relation avec un télé-opérateur. Si la situation le nécessite, ce dernier demande l’intervention des forces de l’ordre afin de protéger la victime. À travers ce téléphone d'urgence qui peut être actionné 24H sur 24, 7 jours sur 7, la victime se sent "reliée", entourée en permanence et sécurisée.

Les téléphones grand danger sont accordés par le procureur de la République après évaluation du danger encouru par la femme victime de violences, par l’association AGENA.
Un comité de pilotage a eu lieu en mars 2017 et à cette occasion, le Conseil départemental a proposé l’achat d’un 6ème téléphone afin de répondre aux besoins.

→ Attribution à l'association AGENA d'une subvention de 3 000 € pour participer au financement de l'accompagnement social effectué et à l'acquisition d'un 6ème téléphone.
 


Véloroute Vallée de Somme : valoriser un itinéraire complet dans la Somme en résorbant les deux points noirs à Abbeville et à Amiens

Le projet Eurocyclo regroupe 27 partenaires (12 belges et 15 français dont 3 dans la Somme : le Conseil départemental, Somme Tourisme et le Syndicat mixte Baie de Somme). Il sera mis en œuvre sur 4 ans, du 1er octobre 2017 au 30 septembre 2021 et vise le renforcement du maillage franco-belge des véloroutes afin qu'elles deviennent de véritables itinéraires touristiques structurants. Ce projet est éligible aux fonds européens FEDER à hauteur de 50 %. Son côut total est estimé à 14,5 M€ HT.

Dans ce cadre, le Département de la Somme s'engage sur 3 interventions, pour un montant total estimé à 845 625 € HT :

1) Résorber les 2 points noirs de la Véloroute Vallée de Somme (traversées d'Amiens et d'Abbeville) et ainsi faire de la VVS le trait d'union entre l'Eurovéloroute 3 (de Trondheim en Norveige à Saint-Jacques de Compostelle en Espagne) et l'Eurovéloroute 4 (de Kiev en Ukraine à Roscoff en Bretagne).

Les travaux à mener dans l'agglomération d'Amiens pourront débuter dès septembre 2017, et ceux d'Abbeville en 2018.


2) Expérimentation d'un réseau de « points noeuds » autour de la Véloroute Vallée de Somme

L'objectif est de densifier le réseau d'itinéraires existant, en multipliant les balises de randonnée de part et d'autre de la Véloroute Vallée de Somme, pour connecter entre eux les itinéraires. Il s'agit de favoriser l'immersion des cyclotouristes de la Véloroute Vallée de Somme au sein des territoires traversés, de part et d'autre du canal. Les réseaux points nœuds offrent par ailleurs l’intérêt de créer des liens entre les destinations et les acteurs touristiques.

Le projet de développement des réseaux points nœuds « cyclotourisme » dans la Somme vise, dans un premier temps, la création d’un maillage autour de l’Eurovéloroute 4 en Baie de Somme.


3) Suivre et évaluer la fréquentation et le satisfaction des usagers.

Le Département de la Somme souhaite intégrer le dispositif partenarial d’étude, établi à l’échelle de l’Eurorégion, pour suivre et évaluer le degré de satisfaction des usagers afin d’adapter la stratégie d’équipement et de développement du territoire.
Pour ce faire, de nombreux compteurs ont été installés sur la Véloroute Vallée de Somme.

L’évolution de la fréquentation est donc aujourd’hui connue, avec des chiffres en augmentation constante (+20 % en moyenne par an). Toutefois, il est nécessaire d’avoir une approche qualitative en menant des enquêtes auprès des usagers. C'est pourquoi le Département vient de lancer une enquête grand public auprès des usagers de la Vallée de Somme.

→ Adoption de la convention précisant les modalités du projet européen Eurocyclo.


 

Aider les structures culturelles à animer les territoires

Le Conseil départemental de la Somme a redéfini sa politique culturelle pour les cinq prochaines années dans le cadre d’un « Plan Départemental d’Action Culturelle » priorisant une offre culturelle équilibrée sur l’ensemble des territoires du Département.

Le Département adoptera prochainement son premier schéma départemental des enseignements artistiques qui constitue la base d’un aménagement culturel du territoire notamment dans le champ du spectacle vivant et plus particulièrement en milieu rural.

Pour soutenir la présence artistique et culturelle sur les territoires ruraux, le Conseil départemental de la Somme facilitera et accompagnera le rayonnement des acteurs culturels comme :

- la bibliothèque départementale de la Somme ;

- les pôles régionaux : orchestre de Picardie, Comédie de Picardie, Pôle National Cirque, Tas de Sable…

- les festivals départementaux dont, lors de cette commission permanente :

˃ la 26ème édition du «Festival des Comiques agricoles» qui aura lieu à Beauquesne, du 17 juin au 2 juillet 2017, avec une subvention de 10 000 € ; exemple d’événement remarquable en milieu rural, associant des compagnies locales professionnelles, des résidences et un temps événementiel très fréquenté par le public ;

˃ le festival «Music en stock» qui se tiendra, le 21 octobre 2017, à Ailly-sur-Noye, avec une subvention de 1 000 € ;

˃ la 15ème édition du festival de musiques actuelles «Overdrive» qui se déroulera à Chaulnes le 7 octobre 2017, avec une subvention de 1 200 € ;

˃ le festival de musiques actuelles de Revelles, organisé les 7 et 8 juillet 2017, avec une subvention de 2 000 €.
 


 

Poursuivre le soutien aux initiatives locales dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre

Le Conseil départemental poursuit en 2017 son soutien aux initiatives locales portées par les collectivités territoriales et des associations dans le cadre des commémorations du centenaire de la Grande Guerre :

˃ Subvention de 2 000 € à l’association « On a marché sur la bulle », pour la réalisation de l’ouvrage « Traces de la Grande Guerre » ;

˃ Subvention de 500 € à la Communauté de communes Territoire Nord-Picardie, pour la réalisation du tome 4  du magazine «Le Bernavillois dans l’histoire» ;

˃ Subvention de 1 200 € à l’association The Digger Côte 160, pour la réalisation de son programme d’actions 2017 (rallyes pédestre et équestre, spectacle sur le thème de l'aéronautique, expositions, expositions, conférences et ateliers pédagogiques…) ;

˃ Subvention de 500 € au Comité du Souvenir Français de Friville-Escarbotin qui a organisé son 1er salon du livre historique

˃ Subvention de 200 € à l’association Carcahoux, pour la réalisation du spectacle « Le grand Chambart » ;


 

Devoir de mémoire

˃ Subvention de 2 000 € à l’ARCAVEM, Association de reconstitution des collectionneurs et amateurs de véhicules d’époque et militaires, pour l'organisation d'un événement en hommage au Maréchal Leclerc du 16 au 18 juin, à l’occasion des 70 ans de sa disparition : exposition, présentation de véhicules d'époque, conférences animées par des réalisateurs de films documentaires, temps musicaux...

 

Retrouvez ici l'ensemble des délibérations du Conseil départemental et de sa commission permanente.