Vous êtes ici

Le Canal Seine-Nord Europe, voie d'eau et de développement

La carte du Canal Seine-Nord Europe. Crédit : Hermés Communication d'après Voies navigables de France

Mardi 3 février 2015, les Départements du Nord, du Pas-de-Calais, de l'Oise et de la Somme ont signé à Bertincourt (Pas-de-Calais), non loin du tracé qu'empruntera l'ouvrage, un protocole d'accord sur l'accompagnement et le financement du Canal Seine-Nord Europe.  500 millions d'euros sont mobilisés par les 4 collectivités pour mener à bien ce projet d'envergure qui irriguera le développement économique de la Somme.

Bien plus qu'une voie d'eau entre Paris et le nord de l'Europe

Le Canal Seine-Nord Europe, c'est d'abord la volonté de relier le bassin de la Seine aux 20 000 kilomètres de réseau fluvial de Belgique et d'Europe du Nord. Pour cela, un canal à grand gabarit - pouvant accueillir des péniches transportant jusqu'à 4 500 tonnes de marchandises - va être construit entre Compiègne (Oise) et Cambrai (Nord). Son tracé, qui passe à l'est du département (voir ci-contre), représente une réelle opportunité de développement pour le département, justifiant les 70 millions d'euros investis par le Conseil départemental de la Somme. Pendant la phase de travaux qui s'échelonnera de 2017 à 2023, plus de 10 000 emplois devraient être créés, avec pour objectif d'en maintenir un grand nombre une fois l'exploitation du canal lancée.

Des plates-formes multimodales génératrices d'activités

Les territoires limitrophes de l'ouvrage bénéficieront à plein du dynamisme économique généré par cette nouvelle artère, via notamment les 4 plates-formes d'activités multimodales, dont 2 sont prévues dans la Somme, à proximité de Nesle et de Péronne. Ces noeuds d'échanges de marchandises entre voies d'eau, voies routières et ferroviaires, seront créateurs d'activités pour de nombreux secteurs : logistique, distribution, bâtiment ou encore agriculture...
L'impact foncier local, notamment sur les terres agricoles traversées par le canal, a également été intégré dans la réflexion ; un vaste programme d'aménagement foncier concernant 73 communes a déjà débuté.


 

Le Canal Seine-nord Europe en chiffre clés

Coût du projet : 4,8 milliards d'euros
2,8 milliards d'euros financés par l'Europe et l'Etat
500 millions d'euros apportés par les Département du Nord, du Pas-de-Calais, de l'Oise et de la Somme
70 millions d'euros financés par le Département de la Somme
L'ouvrage :
106 km de long
4 plates-formes d'activité
5 quais céréaliers