Vous êtes ici

L'Allocation d'Education de l'Enfant Handicapé (A.E.E.H)

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (A.E.E.H) est une prestation versée aux familles qui assument la charge d’un enfant handicapé. Destinée à aider les familles dans l'éducation et les soins à apporter à leur enfant handicapé, cette allocation peut se cumuler avec un complément destiné à compenser le surcroît de charges éducatives généré par le handicap de l'enfant.


Qui peut en bénéficier ?

Vous pouvez percevoir l'A.E.E.H si votre enfant est âgé de moins de 20 ans et réside en France. Son taux d'incapacité doit être au moins de 80 %, ou comprise entre 50 % et 80 % (en référence au guide barème des incapacités des personnes handicapées), s'il fréquente un établissement spécialisé ou s'il bénéficie de soins ou de rééducation compte tenu de son handicap.
Vous pouvez aussi percevoir un complément qui prend en compte le coût du handicap de votre enfant, la cessation ou la réduction d'activité professionnelle de vous-même ou votre conjoint ainsi que l'embauche d'une tierce personne rémunérée. Selon votre situation, vous devrez opter pour le complément A.E.E.H. ou la P.C.H.

Si vous êtes un parent isolé et que vous devez cesser ou réduire votre activité professionnelle ou employer une tierce personne pour assister votre enfant dans sa vie quotidienne, vous pourrez bénéficier de la "Majoration spécifique pour parent isolé d'enfants handicapés".
Si votre enfant est placé en internat avec une prise en charge de ses frais de séjour, l'A.E.E.H ne vous sera due que pour les périodes pendant lesquelles votre enfant rentre chez vous (fins de semaine, petites et grandes vacances).
Si vous bénéficiez de "l'Allocation journalière de présence parentale" accordée par la C.A.F ou la M.S.A, et que vous devez interrompre temporairement votre travail pour veiller sur votre enfant gravement malade, accidenté ou handicapé, vous pourrez aussi percevoir l'A.E.E.H mais pas son complément ni la majoration pour parent isolé.

En pratique


Pour faire une demande d’A.E.E.H, vous devez déposer un dossier à la M.D.P.H. Après décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées, ces prestations vous seront versées par la Caisse d'Allocations Familiales ou par la Mutualité Sociale Agricole.
Pour plus d’information, renseignez-vous auprès de la M.D.P.H